vol:8-col:5-line:1 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

q s. m.

DMF: 0

q ≈ GermaNet:Buchstabe ⇔ WordNet:alphabetic character=synonym
der Buchstabe q: Li Q est letre bestornee,
Chou devant deriere tornee : Se li Q ne fust
bestomés, En guise de P fust tornés. Si com li
Q va retornant,Va hounors al mont bestornant.
Al noumer est vilains li Q, Et cist siècles
a tant vesqu Qu'en vilonnie a fait son ni, Par
coi li pluiseur sont houni .. ; Mauvaistiés et
souduiemens, Trecerie et cuncïemens Portent
as hautes cors baniere. Tels est del siecle la
maniéré; Pour çou s'encuevrent d'un escu De
malvais siecle avoec le Q, Huon le Roi ABC
223 ff. [<Godefroy X 452a.]

vol:8-col:5-line:14 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


qa-, qua-, s. ca15

DMF: 0
quamelin 8. m. und adj., s. chamdin.


vol:8-col:5-line:16 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quane s. /., 8. chane («Kanne»). [Quant ilfu

DMF: 0
sëu en leur ost que vivres estoient venus,
c'estoit merveilles des gens qui acouroient là
pour avoir des vivres et des bevrages, si
vëissiez quanes, pos, bouteilles aporter a grant
desroi, Modus 222, 68.]


vol:8-col:5-line:22 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quanon s. m« s. canon («Musikinstrument»).

DMF: 0
[Il a gens mont divers et mont perilleus,
qui traient säestes, quanons, quarriaus
envenimés, ardans de feu gregais, de souffre,
et n'est homine, s'il en est féru, qui ne soit
mors, Modus 207,18. Ambicïon .. portoit un
escu noir et un serpent de geules, qui getoit
par la geule deus quanons d'argent, eb. 207,24

(Glossar: «canon à main, tuyau à feu, à Vaide duquel on lançait des traits
, dits garrots»).]
quante s. m., s. conte (comitem).

vol:8-col:5-line:33 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quaquepoiche s. /., s. catapuce. [Tilander Glan. lex. 213.]

DMF: 0

quarïele s. /., s. kyrïéle.
quarmiel s. m., s. caresmel.
quarre $. m. oder s. /., s. quierre.
quart Ordinalzahl, s. cart.


vol:8-col:5-line:39 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quaterniz s. /., s. cotornon («Wachtel»). [Et

DMF: 0
qant voudriez engraisser vetre oissel de rapine

.., encore sunt bone char autresi a engraissier
les chars de gelines et de qaternices et
des chëels et des porceaus, Ghatrif 29, 3. Les
char de les qaternix sunt legiere et mëememant
le cuisse, eb. 16, 3 u. a. (Tilander Glan.
lex. 213; FEW II 2,1259 coturnix (doch nicht
Renarty sondern Ghatrif)].

quatorze, quatre, Zahlw., s. catorze, cotre.


vol:8-col:6-line:9 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quatuortempre s. m.

DMF: 0

[jFEW XIII 1,190a tempus; Godefroy VI
499a (nfz. quatre-temps pl.)

Quatember (kirchl. angeordnete drei Fastentage
zu Beginn eines jeden Vierteljahres) :
que
sont che, quatuortempres ?. ce sont junes que
Nostre Sire ha ordenees a jëuner es quatre
tamps de l'an, Dial. fr. fl. C3a. le demierkes et
le devenres et le samedi apriès le jor sainte
crois sunt li quatuortempre usw., Kalender des

13. Jahrh. in Roquefort Suppl, kalendier. Et
li seint prodome en chascune (saison) Ont
establi une gëune, Qui quatuortempre est
nomee De la gent qui n'est pas letree, Comput Bull. S AT 1883,
82, 97. en le tierce semaine
(des avens) doit on faire le quatuortempre,
Règle cist. 414.

que, qu5 (lat. quam) Vergleichspartikel [Hammesfahr Komp.) Tobler Verm. Beitr.


vol:8-col:6-line:26 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


que1 [unmatched lemma]

DMF: que

P, IIIy IVy s. die Register u. sonstige einschlägige
grammatische Literatur]
nach Komparativ: als, als daß, als wenn :

Melz sostendreiet les empedementz Qu'elle
(als daß sie) perdesse sa virginitet, Eulalia 17.
[Melz ti fura non fusses naz Que (als daß) me
tradas per cobetad, Passion 152.] Mielz voeill
mûrir qu'entre paiens remaigne, Ch. Rol. 2336.
Meis volsisent mûrir lur voel Que il vëissent
lur fiz mort, Wace Vie SNicolas 1261. S'uns
evesques m'a chier Et je rente requier Et je
m'i' apareil, Mieuz est qu'il la me vende Qu'il
me doint la provende, Ce trueve en son con

î*

s eil, Prov. vil. 70 e. mielz serait qu'ensemble
alasent Que par pechié se descordasent,
Ambr. Guerre s. 7980. Mielz me laroie detranchier
.. que g'en parlasse, Barb. u. M. IV
434, 225. Elle veut miex perdre la vie .. Qu'il
se facent pis qu'il ont fait, Escan. 21453. Signor,
saciés tot voirement Que jou vos en sai
mellour gré Que j'en ëuisse tout porté (aïs
wenn ich alles mitgenommen hätte, was mir von

10 euch angeboten ist), Mouslc. 11101. furent plus
mat et restanc Que (als wenn) cascuns fust
navrés el flanc, eb. 26376. Mors, nule cose n'est
plus voire K'a (als daß) ten hanap covenra
boire Touz ceus que Dieus fist et fera,
VdlMort 3, 2. S'aviiés ses enfans tout en
vostre baillie, Ains les lairoit tout (l. tous?)
mettre a l'espee fourbie Que ce que de
Nerbonne fesist la départie, BComm. 639.
E mielz volt vers le rei chair en acaison
Ke mettre seint'iglise en tel cunfusïon,
SThom. W 929. il avoit apris plus avoir
fiance de la vertut son maistre ke de la
süe, Dial. Gr. 13, 10. A tant s'en partent
cil plus tos Que vens ne keure parmi bos,
Mouslc. 11797.

ne.. plus que, ne plus que nicht mehr als.., gleich wenig:
Nel conoisseie plus c'onques nel
vedisse, Alex. 87 e («ich erkannte ihn nicht mehr (gleich wenig) als hätte ich ihn nie ge
sehen»).

Mis se voudroit estre a la fuie Toz
seus an si sauvage terre Que l'an ne le sëust
où querre .., Ne nus de lui rien ne sëust Nient
(Var. Ne) plus que s'il fust an abisme. Ch. lyon
2789. Si m'esgarda et mot ne dist, Nient
( Var. Ne) plus qu'une beste fëist, eb. 324. Ne
plus que je porroie boire La mer de Grece en
un seul trait, N'ierent par moi dit ne retrait
Par home vivant ne par famé Li miracle la
haute Dame, GCoins. 701, 594. Ne ne li veut
fere nul bien Ne plus qu'il feroit a un chien,
Barb. u .M. III 192, 54. Ne plus que dans
Tiberz li chaz N'entent qu'a souriz e a raz,
N'entens je a riens fors a baraz, Rose L 11068
(Faus Semblant spricht).

nach dem vom bestimmten Artikel begleiteten
Komparativ u. ähnl. (s. A. T obier, Jahrbuch
XV 258):
Je le (= la) tieng la plus juste que
nonnain de monstier, BSeb. XV 1087. «Frere»,
ce a dit Guis, «.. Neveu sonmes Guillaume,
c'on tient au souverain De très haute prouece
que chevalier mondain», BComm. 122. la
vielle .. disoit a son fil mëisme, Que il ne

l'amoit pas la disme Qu'il fet s'amie, Barb. u.

M. III 191, 23.

nach einem Adjektivum im Positiv, als ob es im
Komparativ stünde (Nachahmung griechischer
Konstruktion, s. Hammesfahr Komp. 37
; Mül1er
Vergl., S. 8
/.): [blans que (Var. com) noif
sor gelee, BHant. festl. I 8364 mit Anm. II
estoit gens de corps, apers qu'esmerillon,
BSeb. III441. Marie, me niece, qui est blance
qu'aubespin, HCap. 125. Il ot le regart fier que
lupart et lÿon, eb. 178.]

que1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
nach autre, el : n'avoit mais autre désir Que
(als daß) le baril pëust emplir, Schultz-G. Zwei afz. Dicht A
II 853 (Du Chevalier au barisel).
Lors si se lieve (la dameiséle); Au chevalier
mie ne grieve, Ainz l'an let aler volantiers Con
cil qui est amis antiers Autrui que li, RCharr.
1277. Et li quens erraument l'aproche, Qui
l'encauche de tel maniéré, Qu'il n'atent mais
el que le fiere, Rich. 630.

que1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
nach oder vor einer Negation : als, es sei denn, außer:
[Sa hanste est fraite, n'en ad que un
trunçun, Ch. Roi. 1352.] De ce servoit charrete
lores Don li pilori servent ores, Et an
chascune buene vile, Où an a or plus de trois
mile, N'an avoit a cel tans que une, RCharr.
327. Or n'i out mais de l'an que dous jurs a
passer, SThom. W 5424. il ne sejorna c'un jor
devant la vile, Villeh. 491. Je ne voudroie
mie .. Que chevalier que moy le fust alé
ferir, Gaufr. 111. Itant vueil je que vos
sachiez Que ja une nuit (Var. Que je qu'une
nuit) n'i gerrai, Mer. 3515. «Pour quoy», dist
il, «donques, amis, As tu treze povres là mis ?
Que douze n'en y doit avoir», VGreg. 1989. De
povres que douze n'i a, eb. 994. Et que quatorze
ne furent li marcis, H Bord. 250. C'un
escuier aveuc vous ne menrés, eb. 265. C'uns
seus jugieres n'est, et ch'est le fiex Marie,
BSeb. XV 1076. fontaine enclose, Où que un
seul approchier n'ose, Peler. V 1042. Au
baillier que nous deux n'y ot, Vieille 167. Ja
mar i avreit que un us (Tür), Chast. XII 19.

Ja mar iront o vous que soûl cent chevalier,
RAlix. 351, 31. A paines sui entr'eus une
heure Qu'en bas et a vilté tenüe (wo nicht, wie
Scheler meint, in der zweiten Zeile ein «sui» zu
ergänzen ist), Watr.
239, 245.

que1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
nach einer Negation: vielmehr, sondern
( = ainz), (s. Settegast Benoit, S. 56; Dubislav
que1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Satzb. S. 27) :
Ne somes pas en ceste peine Por
Menelaus ne por Heleine, Qui (Var. Que, Mas,

que, qu*

10

Mès) por aveir honor e pris, Troie 18331. Ici
n'ot pas eschar ne ris, Que ( Var. Mais) duel
estrange e merveillos, eb. 18683. Ici n'ot eschar
ne guabeis, Que (Var, Mais) duel estrange e
6 braiz e criz, eb. 23957. Mais n'i esteit pas fine
amor, Que (Var. Mais) träison e decevance,
éb. 28745. Ne s'entrevindrent pas de près, Qui
(Var. Que, Mais) de plus loinz d'une versaine,
eb. 21143.

ne .. mais que .. als, es sei denn, außer ; Si
n'i a mais que l'en s'avoie (soll Konjunktiv sein)
Vers eulz de euer et de talent, Escan.
19724 ; s. auch mais que u. mais, ne .. fors que
.. als, es sei denn, außer: Ly
rois vit l'ermitaige .. ; Là ne repairoit nulz
For quez ung saint ermitez, H Cap. 210 ; s. auch fors que u. fors.


vol:8-col:9-line:18 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


que2 [unmatched lemma]

DMF: que

que, qu* pron. rél. und adv. rel.

[REW3 6953 qui, quem, quam, quod; FEW
20 III2,1464a qui; Garn.2 736b que;Oodefroy VI
491b. Tobler Verm. Beitr. IIV, s. die
Register u. sonstige einschlägige grammatische
Literatur. vgl. qui, coi
]

1. Relativpronomen

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
welchen (acc. masc. sing.): [Si Lodhuvigs
sagrament, que son fradre Karlo jurât, Eide.
a cel di que dizen Pasches, Passion 89. Et
sanct Lethgier mul en fud trist Por ciel tiel
miel quae defors vid, Leodeg. 144.] Quant veit
li pedre que mais n'avrat enfant, Mais que cel
sol que il par amat tant, Alex. 8 b. [Tot son
aveir qu'od sei en out portet, Tot le départ,
eb. 19a. Ço fut granz dois qued il en demenerent,
éb. 21 d. Ne sai qu'alasse demorant Au
conter le duel qu'ele fist, Ch. lyon 2919. la voit
Et le chevalier qu'ele avoit Amené por son
droit conquerre, eb. 5936.] et il vint, al jor que
il li orent mis, Villéh. 42. [il ne poroient la
convenance tenir ne l'avoir paier que il dévoient
as Venisïens, éb. 51.] por le pechié
d'Adan et d'Evain soufri (Christus) martyre
par l'ocoison del mors ke il morsent en le
punie, IIVal. 537. [Droit vers Franche mon
kemin pris. Por le grant bien ke j'en apris Les
Franchois voel métré a essai, Rend. C 27, 8.
chel très saint prechïous oie, Ke Dius tramist
en le fiole A saint Remi entre ses poins, éb.
35, 5.] acc. masc. plur. welche : [En templum
Deu semper intret, Los marchedant quae in
trobed A grand destreit fors los gitez, Passion
71. li duze Per, que j'aveie laissiet, Ch. Roi.

que, qu'

2410. parloient .. des granz biens qu'an ont
sovant Li deciple de son covant, Ch. lyon 15.

Et de hauz livres ennorez, Qu'en apelle lois et
decrez, Nous traient engin et barat, Bible Guiot
2455. Et es biauz moz que j'ai escriz Se
mirent cil qui bien entendent, eb. 20. Es loys
aprennent tricherie; Por les poinz et por les
biax diz, Que il quenoissent es escriz, Baratent
le siecle et engignent, eb. 2517. Biau segnor
.., por Diu gardés ke li paine ne li travail
ke vos avés ëu, ne soient pierdu, HVal. 523. je
vous assoil, de par Diu, de toz les pechiés ke
vous onques fëistes jusques au point d'ore, eb.
538.] il desconrëa toz les Blas ke il a cele
pointe consivi, eb. 511.

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
welche (acc. fern, sing.) : [Unquesper els ne se
volt desmentir, Per nule chose que negunt li
deit, Steph. VII b.] une imagene .. Qued angele
firent, Alex. 18c. [ma 'spose, que jo lor
(meinen Eltern) aiguerpide, éb. 42 c. Prestest la
glorie qued il li volt doner, éb. 59 e. Mais molt
li (Paris) plot la femme plus, Que promise li
ot Venus, En. 168. une plaie, qu'il ot el vis,

Ch. lyon 2904. Por l'esperance qu'an lui ont,

Se confortent et joie font, éb. 4013. la puldre,
que li venz getet de la face de terre, Oxf. Ps.

1, 5. Nicholete, me douce amie, que je tant
aim, Auc. 2, 26. si s'escorça por le rousee qu'ele
vit grande sor l'erbe, eb. 12,17.] vëez l'onor
que Diex vos a faite, Villéh. 29. une soie fille
ke il avoit, HVal. 547. acc. fern. plur. : [Hor
en aurez las poenas granz Quae il en fisdra, li
tiranz, Leodeg. 152. Trové i a vint de lor
barges, Que li Greu i orent guerpïes, Bien
atornees et guarnïes, En. 85. Les povres genz
molt s'en effroient Que il gietent fors de lor
terre, Bible Cuiot 1254. les flors des margerites,
qu'ele ronpoit as ortex de ses piés .., estoient
droites noires avers ses piés et ses ganbes,
Auc. 12, 26.] les convenances que cil six feroient,
Villéh. 13. toutes ces gens ke vous vëés
ichi, HVal. 538. iceles choses qui plaisent au
dëable e que il aime, Serm. poit. 11. [tûtes les
coses que il unques ferat, Oxf. Ps. 1,4; eb.
113, IL]

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
welcher, wer : nom. masc. sing. : [le fust qued
est plantet dejuste les decurs des ewes, Oxf.

Ps. 1, 3. eb. 113, 5. N'unt guarnement que tut
ne reflambeit, Ch. Roi. 1003. Fous est que
(wer) Jesu Crist n'äore, SMagd. 658. Vers
moi, que riens ne demant par hausage,
Mätzner Afz. L XIII 28. [Deus ne fist arme

11

que, qu*

12

qu'i entrast, Troie 7903. Et la droite regle
commande Du malade, que char demande,
C'on l'en doinge, s'il la desirre, Bible Quiot
1419.] n'est que (= qui) lo secorre, Lyon. Ys.

306. Dou bien que per autrui li vient, eb. 498.
Or pense de prandre vangence Dou lou, que li
fait tel vitance, eb. 2600. lo duel de mes amis,
Qu'en cest corage m'est sëelez et mis, FCand. Sch.-G.
649 mit Anm. nom. maso. plur.
10 welche : De tels baruns qu'asez unt vasselage,
Ch. Roi. 3037. as pruveires .. Qu'unt la lei a
tenir, Ph. Thaon Comp. 3363. Cil ki ocistrent
Deu mesfirent plus griefment Que cil ki puis
(Far. cil k'oci[s]trent puis) seint Piere u seint
Vincent (Far. saint Clement), SThom. W787.
Oiant pluisurs qu'i erent pur sun sermun ôir,
eb. 6427.

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
welche (nom. fern, sing.) : icele cuntree Qu'est
occidenz numee, Ph. Thaon Comp. 2572. la
tribulacïon, ke moi nuisivet, Greg. Ez. 1, 7.
Pierre n'i ad que tute ne seit neire, Ch. Roi.
982. Od sa femme que bele esteit, SMagd. 60.
[Prïanz aveit une soror, Esïona, qu'en fu menée
Adonc, quant Troie fu guastee, Troie
25 10127. La resplendor, qu'ist de sa face, Li met
el cors freidor e glace, eb. 17563. Je di que
c'est vie trüande, Que päor a de la viande,
Bible Guiot 1171.] La tour qu'iert plaine d'or,
fu moût tost desemplie, Yenj. Alix. Jeh. 564
mit Anm. Si ont la gent ocise, qu'a eus s'est
combattie, eb. 1476. Orendroit la vous doing..
Et trestout le royaume et l'ounor qu'i apent,
eb. 1746. Lors s'escrïent en haut pour la
dolour ques broie, eb. 1936. nom. fern. plur. :
Les omelîes, ke traites sunt del bien ëurous
Ezechiel, Greg. Ez. 1, 3. [e les choses qued
eissent de mes levres ne ferai vaines, Oxf. Ps.
88, 34. Qui les merveilles vos direit, Qu'es
isles sont, que l'om i veit, A fort chose le
tendriez, Troie 23244. Et acompli (Christus)
les prophéties Que de lui furent replanïes,
Bible Guiot 2259. Les paines que furent ordenees
a Sathan, Modus 231,1; s. Introduction

8. XXXIII.]

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
neutr. ce que das was (acc. oder nom.) : [Oiet,
virgines, aiso que vos dirom, Sports. 11. Ore ai
trovet ço que tant avons quis, Alex. 71c.] Ço
nos dirat qu'enz troverat escrit, eb. 74 d.
[Que est ice que vos tenez?, Perc. H 191.
Escuz a non, ce que je port, eb. 224. Qu'est ce
que vos avez vestu?, eb. 261. Fai en tot ço
que tu voudras, Troie 1795. ço .. Que vos ai

que, qu*

dit e enseignié, eb. 1871. [ce que il a .., ce
qu'il n'a, Bible Guiot 502, 503. Trop sont a
Cluigni voir disant De ce que il ont en covant,
eb. 1661. Qant li oeil plorent, li cuers rit, Pou
pensse (famme) a ce qu'ele me dit, eb. 2117.
Ce leis ester, si torneraiA ce que je proposé ai,
éb. 557.] Ce qu'estre en deit, Ch. Roi. 3519.
iço que est avenud, LRois 34. totes les choses
fuient ce que nuire lor puet, Poème inor. Rubrik vor
151. Mès je ferai ce qu'il (Var. ce
que, ce qui) vos siet, Ch. lyon 147. Ne funt rien
se ceo nun que lur vient a plaisir, SThom. W

84. Car mult est il chargié de ceo qu'a lui
apent, eb. 749. Ço qu'ai rei apartint .., Ço
qu'atainst al prélat, eb. 2438. 2439. Lai ester
autrui dreit, tut ço qu'autrui apent, eb. 2981 ;
ahnl. eb. 3498. Tut ço que est trublé e meslé el
päis N'iert ja mais en amur ne en concorde
mis, éb. 3217. S'il i ad rien mespris de ço qu'a
vus apent, Mes fiz vus en fera aveir adrecement,
éb. 4616. Li reis vus ad pramis que rien
ne vus querra Que seit contre vostre ordre,
éb. 877. or dites ce que vos plaira, Villeh. 122.
vos donroie ce que mestiers vos seroit, eb. 195.
Faites en ce que vos agréé, Barb. u. M. III
18, 46.

neutre que ohne das Beziehungswort ce «was» (acc. oder nom)
: [Oiet, virgines, .. Aiet presen
que vos comandarom, Sports. 12,] Je ne
faz que li reis ne face (ich tue nichts, was der
König nicht auch täte), LMan. 160. E se volez
tenir qu'avez covenancié, Fetes de vostre part
asembler le clergié, SThom. W 917. Mais ne
quiert nul engin qui fait que faire deit, eb.
4140. [Seit lor nostre ire demostree E qu'il a
en nos de valor, Troie 18927. dire .. Qu'il a en
eus ne qu'om i prent, éb. 23279. Je di a tous ke
di a un, Rencl. C 39, 5.] commenchierent ..
a porter leur male foi .., que il conpererent
puis moult kier, RClary 80. Tu m'as tolu el
mont que plus amai forment, Aiol 9968. Fai
que dois, aviegne que puet!, Barb. u. M. I
77, 474. dont achaterom que cist mangucent ?,
Serm. poit. 62. Et ke encor plus griès chose
est (quoique adhuc gravius est), Dial. Gr. 6,11.
Et or, ke plus grief chose est, porsevent cil
mismes Crist ki de luy sunt apeleit cristïen,

SS Bern. 115, 31. Li altre, que plus felenesce
chose est, prendent tost les flammes d'iror,
Job 366,16. Fai que dois, aviegne que puet,
Barb. u. M. I 77, 474. Or aviegne que viegne

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(oder: qu'aviegne)!, HCap. 148. et s'il avenoit

par aventure, que ja n'aviegne, que nous en
aucun tans defaus[is]siesmes dou paiement,
Rois. 303.

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
que ohne Beziehungswort mit Infinitiv:

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
«was»: Toz li pluz forz i avra que porter,
Nymes 1153. n'a que prendre ne autrui que
doner, eb. 82. quant il n'a que prendre, N'a
ami ne secours, Prov. vil. 205e. Donez la
autre .., Car ge n'en ai que faire, Aym. Narb.
10 356; zahlreiche weitere Beispiele s. avoir, Sp. 758f.
nulz n'i poet laiens aporter que mengier,
Bast. 5148.

que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
que einen verkürzten Relativsatz einleitend :
que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
faire que sages, dire que sages u. ähnl.
: [Per tot
obred (Christus) que {als, wie) verus Deus, Per
tot sosteg que hom carnals, Passion 7. 8.] Li
reis Marsilie i fist mult que träitre, Ch. Bol.
201. je fereie que fols, eh. 1053. Et de ce firent
moût que preu Qu'onques lor chevaus an nul
leu Ne ferirent ne maheignierent, Ch. lyon
855. Tuit dient: «Ja ne passera Cist jorz, se
vos feites que sage (fern, sing.), Que n'aiiez fet
le mariage», eb. 2133. li rois fist que fors del
san, eb. 3708. il fist que beste, Trist. Bêr. 1309.
et por ce si fait que sages qui se tient devers le
mielx, Villeh. 231. il a fait que gentiex rois Et
que sages et que courtois, Cleom. 15127.15128.
que sage faisoient, Et encore demain feroient
Que sage cil qui entremetre Se vorroient et
paine métré D'avancier aus et lor honnour,
eb. 17799. 17801. «Tes chien m'a fait damage,
je vuet que tu le m'amendoiefs]». «Et je
pourquoi % li chien ha fait que chien», Coût. Bourg.
25. D'orandroit ai je dit que sages,
Que famé a plus de mil cörages, Ch. lyon 1435.
«Vos dites», fet li rois, «que sage (fern, sing.)», eh.
4786. Moût avez or dit que cortois,
BCharr. 242. [Sire, ne dites pas que bers,
Nymes 438.] Salemon dit que droituriers
{«avec raison») Que ses amis, c'est ses lévriers,
Trist. Bêr. 1461. vous dites que sages,
Ruteb. II 81. Or as que bris parlé, Quant tu ce
croiz que Mahomès soit Dé, Nymes 896. tu
paroles que fols, Barb. u. M. I 358, 57. La
dame respont qu'avisee, RCcy2 535. Et respont
que bien avisés, eb. 5081 Var. De ce
s'apense li vilains que senez, Que sel est chier
el regne dont fu nez, Nymes 880.
mit zu ergänzendem «est» im verkürzten Re50
que2 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
lativsatz:
Près iere que nuis «es war nahezu was Nacht (ist)», Dolop.
301; s. hierzu Tobier Verm. Beitr. P15 Anm.
Se je fusse que le roy,

Man. de lang. 400. C'est li nons qui plus droit
se nome (der verdienteste Beiname) Que li
tuens, Mer. 4575. C'est moult plaisans nons
que Sarete, Clen. 6478. C'est un mauvais
ennemi qu'ire, J Bruyant lia. menga la pomme,
qui ( = ce qui) estoit peu de chose a luy
(Cott) que une pomme, Mênag. 1141.

mit Infinitiv:
Ce n'est pas bon que trop enquerre,

Clef d9Am. 896. C'est li miex que je voie que la
vile assegier, Ch. cygne 224. femme que
femme (== femme est que femme est) ein Weib (ist) wie das andere, u. ähnl.:
Ahi, ahi! ferne
que famé. Com le set ore bien atraire!, Esconfie
2880. Femme ke femme, Gedicht in Rom.
XXVI94, 55. Mere que mere, Chast. IX
11. Vgl. note que nate.

que de den verkürzten Relativsatz einleitend:
C'est une merveille a entendre Que de ses fez,
Mer. 1869. C'ert bien chose a esmerveillier
Que des joiaus que je devise, Cleom. 17877.
C'est mes solaz et mes confors Que de mon
filz et de ma fille, Méon II 247, 361. C'ert
toute la plus grant envie Qu'il avoit que de sifait
gieu, Escan. 4021. C'est diablie que de
soussy, J Bruyant 6 b. c'est moult longue
chose que de usure, Mênag. I 46. c'est mauvaise
paisson que de caille et de pigon, eb. II
311. mit Infinitiv: haute chose et honorable
est que d'estre hardiz, Phil. Nov. QT 133.
Noble chose est que de donner, chetive de
demander, Jub. N Bec. I 373. C'est tos li confors
que je truis En moi, sire, que de plorer,
Weber Handschr. Stud. 353. Car c'est tresbon
office que d'estre boutillier, H Cap. 101. c'est
grant merveille que de vëoir icelle saincte
croix, 8. d9Angl. 295. c'est tout repos et paix
que d'avoir a faire a bonnes gens, Mênag. II
56. c'estoit tout son désir que de l'accompaignier
et honnorer, Cted9Artois 79. c'estoit tout
son souhait que de soy y trouver, eb. 122;
s. auch Ebering, Ztschr. f. rom. Phil. V 369 (Froissart).

ne que den verkürzten Relativsatz einleitend : nicht was, d. h. nicht soviel wie, ebenso wenig wie :

Se vos estiiez or tel quatre, N'avriiez vos force
vers nos Ne qu'uns aigniaus contre deus los,
Erec 4432. ne dit mot ne qu'uns convers Cui
li parler s est deffanduz, Quant an son lit gist
estanduz, BCharr. 1230. n'i a celi (dame) Qui
s'aparaut de rien a li Ne que li eoevres a fin
or, Ille 37. Saichés, de lui n'ai garde ne que
d'ung papillon, Gir. Ross. 140. Zahlreiche

weitere Beispiele, auch für nicht verlcürzten Relativsatz, s. ne, Sp. 550f.

plus tost que pot, au plus tost que pot, w.
ährd., s. T obier Verm. Beitr. /3 176ff. (vint
plus tost qu'il pot «er kam bälder, d.h. die Eile steigernd,
wa$, d.A. wie weZ er konnte»).

que .. que distributiv «teils .. Ze^fe (t;gZ.

qui .. gm) : Dis que chevaliers que serjanz De
sa mesniee et de ses janz Avuec les somiers
anvëa, 2£rec 1861. Et cil tantost que çà que là
Se départent, si li font voie, Ch. lyon 4342.
N'ont plus de la bataille cure, Que por la nuit
qui vient oscure, Que por ce que moût s'antredotent,
éb. 6222. Mes tant par avanture
ala, Et sus et jus, et çà et là ( Var. Que sus que
jus, que çà que là), Que il trova an un präel
De marchëanz un grant tropel, Guil. d9A. 956.
[ses chevaliers li ai toz Que morz que pris an
ceste anee, Perc. H 2283. Cinc çanz, que ars
que arbalestes (Far. que d'ars que d'arbalestes),
éb. 7521.] Mult i out de rëals, que ocis
que naffrez, Rou II181. Li eine s'en fuient et
navré et plaié (Var. que navré que plaié), Cor. Lo.
2164. O lui sont dis millier, que Turc que
Esclavon, Chans. d'Ant. II130. Cent mile sont
o lui, que Turc que Esclavon, J crus. 6155.
Tant a haus homes el bore de Saint-Omer, Que
duc, que conte, que prince, que casé, Og. Dan.
80. Dont s'arouterent très parmi un larris;
Que un que autre furent bien quatre mil
(d.h. alle zusammen), eb. 604. Sarrasin ..
cevalcerent a la lune sérié; Que d'un que
d'autre i furent bien dix mile, eb. 1156.
Quatre cevaus ont mors, que asbiès (Schnäbel)
35 que as piés (die Greife), RAlix. 389,10. Il
furent douze contes, que cosin que parent,
Aye 121. Que li Normant que li François,
Mousk. 20505. Tant en y a .., Que uns que
autres, que a pié que montés, Enf. Og. 464. Ge
m'en irai, que bien que mal (ohne Nutzen und ohne Schaden
), Ren. 20539. eil (avront) deus
vies, Qui ci ont leur chars asservies A Dieu
servir, que nuit que jour, BCond. 215, 327.
s. Herzog Maeé, S. 29. einfaches que im
45 gleichen Sinn (das erste que fehlt) : Tant alerent,
a pié k'a nage, SFranch. 2295. dusc'a trente,
clers que lais, eb. 2319. en ehe jour en a, mort
qu'afolez, plus de cent, BSeb. VI 163. N'escaperent
que quinze, vallet que souverain, eb.
50 XX 99. estoient bien douze mil, uns c'autres,
Froiss. Chr. III 161,12; s. Schélers Glossar S. 372b.
que .. et que: Que elers et que

abés, God. Bouill. 93. que .. et: A plaindre
a assez veirement, Que de son cors, que (Var.
et) de sa gent: Perdu en a plus de eine cenz,
Puis qu'il ralerent al contenz, Troie 21610.

rélat. pron. nach Präpositionen (

coi):
[Los sos (Christi) affanz vol remembrar, per
que cest mund tot a salvad, Passion 4.] Rollanz
m forsfist en or e en aveir, Pur que jo quis sa
mort e sun destreit, Ch. Roi. 3759. Li autres
glaives ert bailliez Aus chevaliers, par que ert
tailliez Le pei, le poing des maubailliez, LMan.
650. Le cheval, sor quoi se sëoit (Var. sor
qu'ele sëoit), Ch. lyon 4854. [Cil del pais moût
demandöent As Troïens a qu'il (Var. a cui)
parlöent, Qu'il esteient ne qu'il quereient, Où
aloent ne dontveneient, Troie 4298.] l'abbaïe
de Pouteres .. comme cele en que il dévoient
estre enterré, Leg. Gir. Rouss. 96. Ce fu cele
senz contredire De c'om porroit plus grant
bien dire Que de räine que anc fust, Jouf rois2
222. mas il demandot l'entendement daus
cuers, por quei il poguissont entendre por
qu'il lor aveit dit iceu, Serm. poit. 49; vgl.

S. 251, wo Boucherie nicht elidiertes que nach Praepositionen
(iceste sainte maison en que
nos habitom u. dgl.) für quei (= coi) hält, und
er schreibt darum què, was nicht ganz undenkbar
ist (vgl. saver für saveir u. dgl. im gleichen
Text). [mit Bezug auf einen Satz:
Mais eie
(la piere) remeist ensi ment moble, alsi com
eie par racines tenist en terre, par ke overtement
seroit doneit a entendre, ke mëismes li
anciens anemis sëoit sor celei, cui les mains de
tanz hommes ne porent pas movoir, Dial. Gr.

73,19.]

2. Relatives Adverbium

da, als, wann u.a.: in Zeitangaben u.a.:
Pois icel tens, que Deus nos vint salver, Alex.

3a. En la samaine, qued il s'en dut aler, eb.
59 a. Al jurn, qu'ü cumençat, Ph. Thaon Comp.
2174. El tens, que Clöevis régna, Rou I 339.

Au sedme jor, qu'issi avint (d.h. am siebenten Tage, nachdem es so geschah), Tob.
1231. les
encontrerent Un jour, que par Hainnau paserent,
Mousk. 23242. Che fu par un devenres,
que Dex fu laidengiés (an dem Tage, da), Aiol
6165. Quant vint la nuit, qu'orent fait lor jornee,
Alex. Gr. B 498. La nuit, que l'endemain
dut estre l'asemblee, SThom. W 4026. A quart
an, qu'otsuffertli martyrspassïun, éb. 5916.11
est caresme, qe on doit jëuner, Li grans devenres

de la solempnité. Qe pechëor ont la crois
aouré, RCambr. 1570. 1572. Ce fu a Pasques,
que l'en dit en esté, Cov. Viv. 8. A Pentecoste,
que l'en dit en esté, Lors nest la flor et reverdist
li prez, eb. 89. Ce fu en mai, que l'en dist
en esté, MAym. 17. Ce fu el tens d'esté, c'on
dist el mois de may, Que li rousegnous eante,
Venus 4a. Ce fu en mai, que la rose est florie,
Aym. Narb. 1720. El mois d'avri, ke l'on dit
en Pascour, Bern. LHs. 147,1. Toutes heures
li font secors, Qu'a honme la voient combatre,
Claris 5459. Et Kes li dit qu'ele se lasse De
chose, qui ( Var. que) rien ne li vaut ( Var. De
choses qu'il nient ne vaut), RCharr. 149. Or
oiez la raison, c'onques teiz ne fu dite, Juise 9.
Desi qu'a Rome, qu'en dit en pré Noiron,
Nymes 218. Icele Maros, que je di, Qui connut
monsignor Gavain, Le prent et mainne par le
main A une fenestre a consel, Veng. Rag.
20 2476. Corsolt .., Le plus fort orne, dont (Var.
que) l'en ôist parler, Cor. Lo. 311. parlerons de
Solehadin, c'onques mieudres Sarrezins ne
mist pié en estrier, Men. Reims 46. D'une
damoisele vos veul Conter, c'onques ne virent
seul Plus bele riens com ele estoit, Barb. u. M.
IV 271, 2. por quoi je me torne a celui, que je
ai comencié (mit dem ich meine Rede begonnen habe),
ce est Diex, Brun. Lat. 594. Corbarant,
c'on mist sus träison (= cui), Bast. 556. chius
prinches Tangrès, c'on fait feste si grant, eb.
6494.

wie (vgl. com, lat. quam, ut): Od tant de
gent, qu'il orent, Rou II160. Puis manjoit de
la char tant, qu'il vult, Poème mor. 35a.
«Avoi!», fait Aucassins, «bele douce amie, ce
ne porroit estre que vos m'amissiés tant, que
je faç vos», Auc. 14,18 (vorher: tant con vos
dites). Ne vivons pas en le maniéré, Ke vesquirent
nostre anchisour, Rend. C 4, 4. l'amende
devisa En tel maniéré, que je vous
dirai ja, Enf. Og. 206. si est, que je vous di,
Fl. u. Bl. 2741. Nicolete fu en prison, si que
vous avés ôi et entendu, en le canbre, Auc.
6,1. sifaitement, Que vos m'orés dire et
conter, Veng. Rag. 5293. seine et hetiee Ainsi,
qu'onques n'ëust esté Agregiee d'enfermeté,
NDChartr. 161. Ensi que vous orés, Bast. 190.
dire l'un après l'autre par l'ordonnance que
dessus (wie oben), Ménag. I 47. Si jura que
tant fermeroit Que dedens les afameroit, Ausi
com (l. c'om) fait la prise alôe, Mouslc. 26519.
Ausi k'il n'ëuist soing de gierre, eb. 19205 («als

ob» = aussi com), en haut apiele, Aussi que se
besoing ëust, Ch. II esp. 6381. fait ausi ke si
dormist, Barb. u. M. IV 27,237. puis l'a
assos, Ausi que dont s'il fust confiés, Ren. Nouv.
1719. Ausi qu'il doutast le froidure,
Lor requeroit une afublure, SFranch. 2706. Je
ne cuit pas k'ele demeure, Car il est aussi ke
sour Teure (ungefähr), Ju Ad. L 576. Aussi
qu'entour soleil levant, Watr. 2, 34. Il doit
le pié delivre avoir Ke lévriers encachant al
plain, Tr. Belg. 1179,123. Si se fièrent en iaus
qu'escoufles au pouehin, Bast. 249. Et tressaut
et fretelle que foeille au vent de bise, eb.
1269. En le porte le mist qu'est forte que
beffrois, HCap. 55. cez dis bastars, qui sont
fier que mastin, eb. 125. Marie me niece, qui
est blance qu'aubespin, eb. 125. Elle font le
coer dur que piere, Dits de Vâme B 6d.

que plus .. plus, je mehr ..

desto mehr, u. ahnt. :
Mes con ( Var. que) plus granz est la
mervoille Et l'avanture plus grevainne, Plus
la covoite et plus se painne, Erec 5644. Torne
et retorne çà et là, Et qu'il plus torne, plus
s'enlace, Ren. 5087. Que plus vesqui la lasse
famé, Et plus ses maus li empira, CCoins.
266, 202. Que plus leur met entre leur mains,
Tant l'aimment il et prisent mains, eb. 623,
249. Tant mieus l'amai que plus en fui cosee,
Venus 258a. L'enfes ne set que il puist faire;

Et que plus vait avant li tens, Plus est torblés
il et ses sens; Et que plus pense, plus en vait,
Plus est chëus en grant dehait, Barl. u. J os.
1119ff. Hom, .. Ke seras tu, tu, ki tant sers A
te car, ke tu aimes tant, Ke tu norris en
délitant, Ke plus i mes et plus i pers ?, Rend.
M 20, 6. Que plus vivent, plus le tormentent,
Barb. u. M. I 282, 363. que plus proiez en
seroie, Sachiez que je mains en feroie, eb. III
122, 245. Ke plus donna et il plus ot, Ch. II esp.
27. Mais tant n'i paine ne travaille C'au
deslachier moût bien ne faille, Car miex nöent
ke plus s'esforce, eb. 1331. Car que plus Tuns
l'autre vëoit, Plus Tuns l'autre amoit et prisoit,
Cleom. 3397. Et que plus en a, plus
esprent, JCond. II66,553. Qui a le mal d'ytropesie
.., Et que plus boit, plus asprement Est
sëeillans qui tel mal a, eb. II 66,564. que plus
a, plus enaspris Est de convoitise et espris, eb.

II 66, 567. Et ke miels nous fait Jhesucris,
Mains de mérité li rendons, Regr. ND 237,11.
que plus li blasm'on, et plus le desiroit,
BSeb. X 1121. que plus aigrement mon mesaige

contoie, Et plus faisoit sanblant de solas
et de joie, HCap. 91. Que plus aront ou siecle
toute gent de rikaices, Grans estas et honneurs
et trestoutes noblaices, Hiretages et rentes et
ches grans forteraices, Plus aront au laiscier a
le mort de tristraices, OMuis, II 152.

que je sache, que je puisse u. ahnt. (s. Tobler Verm. Beitr. P 121 ff.
,,que als beziehungsloses RelcUivum
») : Ja, que je sache, a escïant Ne vos
an mantirai de mot, Ch. lyon 430. rest moût
grant folie Que nus hom prenge compaignie
A son anemi que il puisse, Ne que autre compaignon
truisse, Chast. II 307. Tel chose
n'avint ains ne puis, C'onques vëisse en escripture,
VQreg. 11625. Ainz n'oi mes tel mal, que
mei menbre, Ouil. Mar. 8975. Vos n'en avrez
ja contredit De nul home, que biau m'en soit,
Ben. 6183. Que ja ne voie je demein, Qui la
{la char) mangera, que je soie, éb. 4592. Dahez
et, qui vos ôi onques Ne vit onques mès, que
je soie!, BCharr. 799. «Mal dehait», dist il, «ki
jou soie, Ki ja mais fera diertiu (l. d'iertiu «mit einem Pfluge
») roie!», Mouslc. 17050. mit dem Indikativ:
Lungement parut en Angou E
en Auverne e en Peitou Li gaz e la destructïun,
Que Hasteins fist, que nus savum, Bou 1447.
Flors devenoient de maniérés, Roses et lis et
flor de glai Et vïolaite, que bien sai, Beinsch KE
56. Ne dirai chose, que je cuit, Qui vos
griet, Clig. 5523. Tiebaut mon frere en pesa,
que je cuit, FCand. 28. Retient il saudoiers,
qu'avés ôi?, Aiol 1564. Weitere Beispiele s. Tobler
, a. a. O.


vol:8-col:19-line:34 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

que, qu* pron. interrog.

DMF: que

[SEW* 6953 quid\FEWII 2,1467a; Godefroy
VI 493a. SchulzeFrages.
; Tobler Verm. Beitr.
/, III, s. Register u. sonstige einschlägige
grammatische Literatur. vgl. coi
]

in direkter Frage: que ? was ? {nom. oder
40 acc.) : [Que m'en darez ?, Passion 83.] que est
a tei, mer, que tu t'en fuis {quid est tibi, mare,
quod fugisti) ?, Oxf. Ps. 113,5. que seit duné a
tei {quid detur tibi) ?, éb. 119, 3. le juste a certes
que fist {justus aulem quid fecit) ?, eb. 10, 3. Ço
dist li pedre; «Chiers filz, com t'ai perdut!»
Respont la medre : «Lasse, qu'est devenuz ?»,
Alex. 22b. [Deus! que purrat ço estre?, Ch. Bol.
334. Que deit ceste assemblée d'omes?,
Brut Am. 1863. Que deit ço que tu ne la {ma
50 fille) prenz ?, eb. 1351. Que as, que plores devant
mei?, Wace Vie SNicolas 1029.] Mais
que vaut de gens enivrer ?, Mousk. 29229. Ce

que, qu5

20

li estour ( = atour) ierent ostei, De sa biautei
ke remanroit ?, Fl. u. Lir. 37. Que li desplet ?
ne sai par foi; Que li pot il en moi desplaire ?,
Barb. u. M IV 161, 564. Et que est il que l'en
ne sache ?, Méon II133,121. «Et disoient:
«Ce, que puet estre ?», Ch. lyon 1111. Et il, que
fet des deus maufez ?, eb. 5587. Petiz om, tu
que quiers ?, Cor. Lo. 25. cis caitis, que fera ?,
HBord. 167. [Cis las dolans, vrais Dix, que
devenra?, éb. 167. Hé!, Auberons, tes gens
cors que fera ?, eb. 167. Hé, las dolenz, ce ke
puet estre?, Dolop. 206. nous ke ferons?,
Bich. 1303. Je que savoie ... ?, Barb. u.M.

III 35, 159. fols! que c'est qe tu dis ?, Og. Dan.
11316. Qant Brichemer voit qu'il s'esloingne
: «Renart», fait il, «que ce puet estre ?«,
Ben. 9125. Estonez fu, mès que ce vaut ?, éb.
27241. Dist Gaselins: «Oncles, que ce sera?»,
Mitt. 13, 23. [Que vex tu faire ?, Ane. 3, 7.]
«Que chou est donc?» «Ch'est li colee»,
Barb. u. M. I 69, 251. et ke ce fu ore Ke mon
salu ne me rendistes, Et por k'ensi me respondistes,
Ki ne me senc mesfait de rien ?, Ch. II esp.
2792. Que vous avés? dites le moi!,
CPoit. M 237. «Et çou que est qu'il ont
vestu ?» «Ce sunt hauberc maillié menu »
«Que c'est que a lor cols lor pent ?» «Escu et
targes ensement», Blancandin 81 ff. [Blancandin%
andere Lesart].

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
in indirekter Frage : was {nom. oder acc.) : Ne
sai que puis devint, Bou II 542. [Al rei Chadwalein
demanda Que pöeit estre e que deveit
Que Oswi a curt ne veneit, Brut Am. 14545.]
ne me aperceif pru que est dulz e que amer,
LBois 195. jou ne sai ke il en avenra ne coi
non, HVal. 682. Savez vous que avenu m'est ?,
Barb. u. M. III 219,118. Et savroies tu que
ce fu?, Méon I 211, 624. ne sevent que
font, Alex. 54e. [En son poing tient sa chartre
li Deu sers .. ; Eufemïens volt saveir qued
espelt, eb. 70e.] [«Deus!», dist li quens, «or ne
sai jo que face», Ch. Bol. 1982.] «Sire», fet Kes,

«or sachiez dons Que je vuel et queus est li
dons, Don vos m'avez assëuré», BCharr. 174.
«Dame», fet il, «vos ne savez Del seneschal,
qu'il me requiert», éb. 119. [Je ne sai que Dex i
entent, Bible Quiot 1341.] estoient atandant
Que respondroit la pucele avenant, Aym. Narb.
2512. Biau pere, entens que tu feras,

Th. frç. au m. â. 285. Je vous diray que je
feroie, eb. 297. Or escoutez que je ferai, Barb. u. M.
I 248, 196. Or oiez qu'il a enpensé,

Méon I 211,605. vos avez bien ôi que nos vos
avons dit, Villeh. 214. Mais ne sevent qu'il
a dedenz, Barb. u. M. I 277, 217. Je sai
moult bien que vous avez, eb. III 178, 291.

nos volom que vos sachez que vos disez e
que vos demandez a Dé, quand vos disez la
paternostre, Serm. poit. 10. [vos dirai que tot
ce monte, Ançois que je fine mon conte, Rose L
983. tu sez que letre monte, eb. 6778. «Or
vous dirons, bele mere», dient li chien, «que
nous ferons. Nous nous reponrons en cest
buriaud'esteule, et serons là tuit coi; et bien
verrons et orrons que Isengrins voura faire»,
Men. Reims 412.]

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
mit Infinitiv : Ne sai ke
faire ne que dire, Perc. 33897. j'ai si très
grant fain que ne sai que penser, Berte 1031.

que ? warum ? (daneben por que'1. warum ?,

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
z. B. Ch. lyon 1227) : in direkter Frage : [Maior
forsfait que i querem ?, Passion 183.] E, de ta
medre que n'aveies mercit ?, Alex. 88c. [Que
deviendrai, duluruse, caitive ? Lasse ! que n'ai
un hume ki m'ocïet ?, Ch. Roi. 2723. Que vus
fereie jo long plait?, Wace Vie SNicolas 819.
Des faiz Hector que parlereie?, Troie 9281.]
Suvent s'endort, suvent s'esveille, Suvent
s'estent, suvent ventraille. Deus ! que dune nel
prist passïun ? Si remainsist la träisun, Rou I
582. Ha! fantosmes, côarde chose! Por qu'ies
vers moi acôardïe, Quant vers mon seignor
fus hardïe ? Chose vainne, chose faillie, Que ne
t'ai or an ma baillïe? Que ne te puis ore
tenir?, Ch. lyon 1230. 1231. [Cil chevaliers ..
Que atant il que il ne s'arme ?, Perc. H 5056.]
Ahi, que n'estes ci?, RAlix. 111,13. Que s'a
li reis si fort a dementer?, SThom. W 5021.
Robin, que ne me reskeus tu ?, Rob. et Mar. L
353. Ha! c'or ne set mes peres .., Que j'ai
sans ma desserte tel meschëance aquise?,
Berte 811. Diex! que nel set ma mere ,.,
Qu'ele Berte sa fille en ceste forest pert ?, eb.
873. Ha ! que ne moert on ou penser .., Que
tout rompist a une fïe ?, Dits de Vâme A 6k;
eb. A 6g. [Quel celeroie ?, FCand. Sch.-G, 1112
mit Anm. «Sire», dïent si home, «que nos sermones
tu ?», eb. 10640. «Dame», ce dit Rodul,
«que nos vas prëechant?», eb. 12244. «Sire»,
font il, «que nos vas delaiant ?», eb. 12356. «Et
que n'i aliez vous ?», dit li princes briefment,
BGuescl. 13544.]

in indirekter Frage : que ?

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
warum ? : Ne sai
que deie la novele noncier, Cor. Lo. 1517. Ne
sai qu'alasse demorant Au conter le duel

qu'ele fist, Ch. lyon 2918. ne sai quel vos
celasse, God. Bouiïl. 54. Ne sai que je vos en
fesisse Lonc plait, Ombre 818. Ne sai qu'en
feroie ( Var. que fëisse) lonc conte, Barb. u. M.

III 420, 349 = Mont. Fabl. VI 79. Ne sai que
vous en mente, De Niceroles in Ruteb. II 440.

Per maintes fois avrai estei requise Ke ne
chantai ensi com je soloie, Bern. LHs. 389, 1.

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
que de .. emphatisch im Ausruf : wieviel.. ! :
L'arcevesques assez plora, Que qu'entre ses
braz demora La sainte virge Leochade; En
soupirant li dist : «O ! qu'a de Douceur, douce
pucele, en toi!», GCoins. SteLeocade 136. Eizde
sainte Marie .., Ke tu fais de mervelles, ke tu
es mervilhos!, Poème mor. 71b.

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
que adverbialer Accusativ emphatisch im Ausruf : wie sehr\ :
Caitive riens, que Dix le
( = la) het !, Ille 3272. «Ha ! Deus», dist il, «con
(Var. que) m'ont träi Li marchëant de pute
orine!», Guil. d'A. 848. Chaitif, ke sûmes dur,
qui n'i volons entendre!, Poème mor. 163d.
«Hé, las», dist il, «Florie, que me faites dolor»!,
Venus 41c. «Dieus!», fait la dame, «castelain,
C'on (oder l. Con) vous doit tenir a vilain!»,
Rich. 1618. «É, Mahommès», dist li soudans,
«Que chilz enfes par est vaillans!», eb. 2690.
Dame, qui vous saroit a vo voloir siervir, Que
vous le sariés bien largement desiervir !, Priere Theoph.
42b. Dont dist: «Hé, Diex, quel chevalier,
Et que il siet sour bon destrier!», Sone
10204. Gautier, que vous estes vilains!, Rob. et Mar. L
614. Et Dieus! que Blonde en ot
grant joie, Qui voit que ses peres s'otroie A
tout quanques il vaurront faire!, J eh. et Bl.
6067. Ay, Hüon, fëaus rois, que vechi povre
signe, Et que la nostre amour dure pau no
termine!, HCap. 195. que li homs est mesquans,
Qui trop se fie en femmes!, BSeb. V
682. «Hé, las», dist li vassaus, «qu'il me doit
annoier, Quant chius que j'ai nourri ... M'a
ensi dechëut!», eb. VI 459. Las, que ehe sont
fort campïon!, GMuis. 156. Ves, ke velà grant
ypocrite!, eb. I 82. que ehe fu très bien dit!,
eb. I 73. que ceste cose fu moult de gens
amere!, eb. I 329. hé, las, qu'il y en a peu qui
veillent pour acquerre les biens espiritüels!,
Ménag. 157. o haltece des richeces de sapience
et de la science de Deu! ke nient comprendable
sont sei jugement (quam incomprehensibilia
sunt judicia eius)
!, Dial. Gr. 81,25.
Diex, que bien me sui esprouvez Et con j'ai
grant honor conquise!, Escan. 12456. É,

Diex! que grant amour li a le jour monstree!,
BSeb. XV 1312. in der eigentlichen direkten oder indirekten Frage
: «Que longuement avez
esté ou bois perdüe ?» «Dame, dès ier
matin», Berte 1308. Erranment les vi entremettre
De demander k'est fiez d'amur Et ke
loing s'estent, Tr. Belg. I 185, 64. É, las, k'il
sont des cors alé (die Toten) ! Voiiés que cascuns
poi a lé Le pis, le ventre ne le dos (wie
10 wenig breit ..), BCond. 199, 50 (Li Dis des trois mors et des trois vis).

mit Imperativ (= car); s. Engländer lmp.,

que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
S. 27: Otran, que di le mot, Por quoi avras
deus jorz respit de mort!, Nymes 1440. or au
15secors! Que reprenez hardement et vigor!,
Cov. Viv. 1638. Sire reis, ke aluns sanz nul
atargement Assaillir vassalment (i)cele päene
gent!, Born 3221. Ber, ke li sucurez, ja estes
tant vaillant, eh. 3741 (in der Hds. steht k',
d.h. kar). [
que3 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Born
2: kar.] Paiens, que croi en
Dieu!, Gaufr. 104. Francheis, que tourne cha!,
eb. 116. Malabron, que me venés aidier!, éb.
178; ebenso eb. 197. «Que me venés», dist il, «le
roy de Turfanie, Si ochïon Francheis!», eb.
25 202. Chascun des mariniers a haute vois s'escrie:
«Et que nous secourés, dame sainte
Marie!», eb. 236.

vol:8-col:23-line:28 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


que Konjunktion

DMF: que

[.BEW3 6954 quia;FEW II 2, 1466a; Gam*
30 736b que; Godefroy VI 493b. T obier Verm. Beitr. I~IV; Bitchie Que
, u. andere einschlägige
grammatische Literatur. Zur Form
ques in zusammengesetzten Konjunktionen s.
W. Foerster zu Ch. II esp. 2681 ; z. B. si ques
,
Bich. 2152; Beauman1. 2, 30]

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
daß: in Subjektssätzen: Mais lui erttart qued
il s'en fast alez, Alex. 13 e. Ço'st sa mercit
qu'il nos consent l'honor, éb. 13 c. [Ço peiset
mei que ma fin tant demoret, eb. 92 e.] [La
reregarde de la grant ost Carlun, Il est jugiet
que nus les ocirum, Ch. Bol. 884.] ce rest
moût grant folie Que nus hom prenge compaignie
A son anemi, Chast. II 306. [A merveille
li a pesé Que il n'en pout porter la dent
(jReliquie des hlg. Nicolas), Wace Vie SNicolas
1483 ; ähnl. Bou III5268. Ne li torne mie a
déduit Ço que par la sale veillierent E ço que
pas ne se couchierent, Troie 1479.1480. Jason
en a mené s'amie, Quant ço avint qu'il s'en
ala, eb. 2029. Avis m'iere qu'il estoit mais,
Bose L 45. Lors m'iere avis en mon dormant
Qu'il estoit matins durement, eb. 88.] avint

que Tibauz .. prist la croiz, Villéh. 3. s'il
avenist ke vous i fussiés, B Val. 512. Il avint
l'autr'ier a Saint Gille C'uns chastelains ot
une fille, Schultz-G. Zwei afz. Dicht.* 11 mit Ebelings
Anm.
[Ainsi avint que Damiete fu conquise,
Men. Beims 379. Sire, il nous est avis
que il n'a nului dedenz la citei, éb. 377. En
icelle nuit avint proprement que li cuens
d'Artois fist sa gent armeir, éb. 381. il nous
semble que vous dites bien, éb. 5. uns granz
orages, si granz qu'il sembloit que la neis
montast aus nües; et puis descendoit si parfont
que il sembloit que la neis entrast en
abisme, éb. 66. Je li demandai comment ce
estoit que il ne metoit consoil en li garantir,
ne par nöer ne par autre maniéré, Joinv. 436d.
il moy samble, sire, que vous faites bien, éb.
538b u. a.]

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
in Objektssätzen: Il li enortet .. Qued elle
fuiet lo nom christiien, Eulalia 13. Cio li mandat
que revenist, Leodeg. 87. cum ço vidit quet
il se erent convers de via sua mala, Fragm. de Val.
v° 1, 25, Cum ço audid tota la gent Que
Jesus ve .., A grand honor encontra 'xirent,
Passion 34.] Quant il ço sovrent qued il füiz
s'en eret, Ço fu granz dois, Alex. 21 c. Quant
veit son regne, durement se redotet De ses
parenz, qued il nel reconoissent, éb. 40d. ço
sai dire qu'il fut bons cristïens, éb. 68e. [Rent
li la chartre .. ; Ço nos dirat qu'enz troverat
escrit, E ço doinst Deus qu'or en poissons
guarir, eb. 74e.] [Et ce li comandent li Deu
Que il ait la contrée querre, Dont Dardanus
vint en la terre, En. 39. Un epitafe i ont escrit
; La letre dist que «Iluec gist Dido, qui por
s'amor s'ocist», éb. 2139.] Einsi m'est or volantez
prise que je m'an aille sanz respit, BCharr.
105. [Tuz les oisels fist asembler, Si lur voleit
cunseil duner Qu'il alassent le lin mangier,
MFce Fa. 17,11.] Talanz m'est pris que ge
prengne moillier, Aym. Narb. 1462. Saches
que .. il y eut un saint homme en France, qui
avait nom Foulque de Neuilli, Villéh. 1. Lors
prisent consel ke il iroient vers Blaquie,

B Val. 505. [et lour requist que il li aidassent a
conseillier comment l'on departiroit ce que
l'on avoit gâaingnié en la ville, Joinv. 110a. je
vous lo et conseil que vous deffendés a tout
vostre consoil jurei, quant vous venrez en
France, que .., éb. 440b u. a.] mit Infinitiv :
Ne moi honir ne vergondeir, Anz te prie
(l. pri je ?) ke moi tüer, SJul. 860.

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
direkte Rede einleitend : Seur chele porte si
avoit un pumel (Tor .. ; seur chu pumel avoit
un image jeté de coivre, qui avoit un mantel
d'or afulé, si le tendoit avant seur sen brach,
et avoit letres escrites seur lui qui disoient que
«toutchil», faitli ymages, «qui mainent enConstantinoble
un an, doivent avoir mantel d'or
aussi comme jou ai», RClari L L XXXVIII.
et après dist Agolanz que «se ma gent est
vaincüe, je prendré baptesme», Turpin
I 12, 30. Ele mëisme sa parole A tote au
roi contee et dite Et dist que «par sainte
esperite, Bons rois, nel tenés a despit», F erg.
180,12. Et li unt di(s)t: «Joseph, de fi, Sire,
nous te crions merci». Quant Joseph ha ce
entendu, Moût liez et moût joianz en fu, Et
dist que «ce n'est pas a moi, Meis au Seigneur
en cui je croi», SOraal 2321. et dist que «voirement
disoit voir la preude ferne qui me dist
que j'ai perdüe la joie de cest siecle, Merlin
19. Il lui pria du demourer, disant que «Or demourés,
sire», fet il, «et si allés le noble roy et
les barons vëoir en Paris», Mon. Quill. Pros.
91, 3. Veir se dit li vilains que «de si haut si
bas», SThom. W 2594; s. hierzu T obier Verm. Beitr. P 273.

anakoluthisch mit Imperativ oder mit negativem
Infinitiv (in von einem Ausdruck des
Wollens abhängigen Objektssätzen)
: Or te pri et
quier et demant, Se tu sez, que tu me consoille
Ou d'avanture et de mervoille, Gh. lyon
365. Je te requier qu'en guerredon D'un de
ces cierges me fai don, QCoins. 316, 42. Je te
conjur ... Que, se tu ies Renaus, di le moi
erramant, RMont. 91, 7. Jou te congur ..
Que .. revien par moi, Mousk. 11794. vous
prie et admoneste que, soit en compaignie,
soit a table, gardez vous de trop habondamment
parler, Ménag. 1178. Garde que trop
ne te haster, Ghast. II 346. Garde que mot ne
li soner, éb. IX 41. Filz, encor te veil chastïer
Qu'autrui chose ne coveitier, eh. XVIII 108.
garde que ne mentir, MAym. 2057; weitere Beispiele
, s. T obier Verm. Beitr. P 28 f.

que ôil, que non (vgl. Schulze Frages. S. 253 ff.
; Beispiele ohne que, s. ôil) : e la dame
enquist erranment, se il venist par bien e en
pais. Cil respundi: «Que ôil» (quae dixit ei: «Pacificusne est ingressus tuus
Qui respon50

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
dit: nPaeificus», LRois 228. Demandet, se il
unt mangé ; Il diseient k'ôil assez, SQile 2413.
Li vilains respondu q'ôil, Mousk. 13711. et il

dist ke ôil, en trois lius, Nouv. frç. du XIIIe
s.
128. noz disons que ôil, Beauman.15, 12. Et
Dix! ai ge son (der Dame) malvais gré, Quant
je ne le servi a gré ? Je quich c'ôil, Jeh. et Bl.
513. et puis li demanda, se il avoit fain. Et li
califes dist que ôyl, Joinv. 392 c. [Et je li diz
que ôil., éb. 22e; aber: Il me demanda, se je
vouloie estre honorez en ce siecle et avoir
paradis a la mort, et je li diz : «ôyl», éb. 14f.]
[Abel : «Sui jo mesfait ?» Chaim : «Ôil, asez ! Tu
es traîtres tot provez». Abel: «Certes, non sui».
Chaim: «Dis tu que non?» Abel: «Unches
n'amai de fere träison», Adam 684.] dist que
nun, Rou II379. respundi ke nun, SQile 2874.

Est il fins preus ? Je di que non De fait, cou-15
ment k'il soit de non; Estre puet c'on bien
preu le nomme, Mais ja ne iert l'uevre en tel
homme, BCond. 190,105. me demanda, se je
estoie cousins le roy; et je li dis que nanin,
Joinv. 216a. [Et li cuens de Bretaingne dist
que nanil, éb. 522d; aber: et me salüa et me
demanda, se je le cognoissoie, et je li dis:
«nannin», éb. 270e.] Mon frere avés vendu au
linage Mahon, Et se vous volés dire ichi
endroit que non, Je vous en liverai maintenant
mon baston, Si m'en combaterai, BSeb.
XVIII 502. bon seroit a esprouver cordes de
boyaulx des dictz loups pour mettre en aulcuns
bas instrumens, avec cordes de boyaulx
de brebis ou de chevres, pour sçavoir, se ils se
pourroient accorder ensemble. Et crois, lecteur,
que non, BBerger 35. Chascuns vueut
aveir l'an premier: Li ainznez le vueut desraisnier,
Li autres dit que il l'avra, O, se que
non, guerre en fera, Thébes 538. Doucement
li ala priant Que, por lui de painnes gieter,
Fesist messes dire et canter, Dire orisons, lire
sautiers, Et il li dist que volentiers, Mousk.
12628.

in Sätzen begleitenden Umstands (Modalsätze);
namentlich que ne .. ohne daß
: nach bejahendem Hauptsatz:
Tot le départ, que
giens ne l'en remest, Alex. 19 b. Puis conversèrent
ensemble longement, Qued enfant n'ourent,
eh. 5b. Vint ans ja ensamble esté orent,
C'onques enfant avoir ne porent, Rich. 78. Un
seul enfant avoir ne peurent, Vingt anz furent
que nul n'en eurent, Nat. ND 222. [Caries se
dort, qu'il ne s'esveillet mie, Ch. Roi. 724.]
Turnus les veit, le chastel lait, Que nul asalt
puis ne lor fait, En. 5624vla flame s'i est mise,
Que nus ne sofle ne atise, Ch. lyon 1780. Devant

le paveillon desçant, Que nus ne fu a son
desçandre Ne nus n'ala son cheval prandre,
eb. 2709. Et une grant piece demorent, Qu'eles
n'antandent a rien feire, eb. 5209. Jostai a lui,
quel virent maint baron, Nymes 208. A Dieu
vouai, que Töirent mi per, Ke ne fuiroie,
Alise. 26. Puis li dist, que cascuns Toi ..,
Veng. Rag. 6144. Cel jor ont dès la matinée
Chevauchié jusqu'à la vespree, Qu'il ne troverent
avanture, RCharr. 2521. Eissi furent
bien lungement, Qu'il ne firent nul urement,
MFce Fa. 57,10. Cant li hom s'est bien main
leveiz, K'il s'est vestiz et conrëeiz, Et ge me
puis aparcivoir .., SJtd. 726. Kant vient ou
mois de mai, k'avris est départis, Waekern. Afz. L
3,1. quant ce vint a l'aviesprir, Qu'ele
se diut aler gésir, Mousk. 1978. environ mïenuit
partismes du port d'Alixendre, qu'il faisoit
bon temps et bon vent, 8. d'Angl. 289.
Mais moult bien me fist aourner Jusques a
vostre retourner, Qu'elle me mist hors de
prison, Th. frç. au m. a. 412. S'or estiez, beau
sire, ocis, Que vengement n'en fust ainz pris,
Ja mais nul jor n'avroie joie, Trist. Bèr. 1006.
Lors est si ateint et si pris De ce qu'il se voit
entrepris Q'un lievre les oilz li treroit, Que ja
ne se revengeroit, Méon II 237, 36. Vilainne
ere, së il s'en vait, Que ne li soit guerredonné,
Veng. Eag. 2021. [L'en li apporte un gras
chapon, Tantost le prist par le crépon Et le
remenant tout menga, Que onques a nul
riens n'en donna, Qace de la Buigne 1972.]

nach negativem Hauptsatz : [A cele porte ..,
Guardez n'en isse nuis om qui seit soz ciel,
Ne clers ne prestre, tant sache bien preier,
Que il n'en ait toz les membres trenchiez, Cor. JLo.
1665. Guardez n'en isse nuis om de mere
vis, Que il ne seit detrenchiez et ocis, eb.
1673. Ne nul nen est mie eschapé Que il ne
seit a mort nafré, Brut Arn. 2570.] Tantost li
chevaliers s'an torne .. ; Mès après lui pas ne
remaint La pucele, qu'il ne l'an maint,
RCharr. 1844. Ja, se Dex (l. Deu) plai[s]t,
n'en mentirai, Que je n'en die tot le voir, Ren.
45 14243. Nus ne remest .., Que tuit ne soient a
l'ors batre, eb. 9261. Herbe ne flors ne fu aine
porpensee, S'ele i fust quise, qu'ele n'i fust
trovee, Venus 6d. il ne puet a Keu mesfaire,
Qu'il ne face grant félonie, Escan. 1179. il ne
velt mie Qu'ainsi s'en voi[s]t la Diex (l. Dieu)
amie, Ne que la fosse soit reclose, Qu'il n'en
retiegne aucune chose, Barb. u. M. 1275,158.

[dont je ôy recorder que nus n'en y avoit
eschapei, que tuit ne fussent mort, Joinv.

122 e. ne nulz ne eschapoit de celle maladie,
que mourir ne l'en couvenist, eb. 194 d; ebenso eb.
202a. car, aussi comme nostre commanderres
dit, nous ne pourrïens riens baillier,
que nous ne fussïens parjure, eb. 252e. Esmerillons
et hobereaux .. Tant l'ont (Vele)
viste et tant l'ont ynelle Qu'oiseau nul ne leur
puet fouïr, Qu'il ne l'aillent aconsüir, Qace de
la Buigne 10474. C'est chose acoustumee,
Puis c'om est en hostellerie Et l'en y vient par
compaignie, Qu'il n'y ait n'Engloiz ny Escot,
Que chascun ne pait son escot, eb. 3686.]

hierher auch: Ja ne verras le mois de mai
passer, Qu'il te sivra (eigtl. qu'il ne te sive),
Orenge 584.

temporal: [Ne m conoistront, tanz jors at
que ne m virent, Alex. 42e. [Jusqu'au matin
aiiez repos, Que mes sire voudra lever, Erec
3381. De lui (Cligès) et de son vasselage,
Quant il iert venuz a âage, Que il devra an
pris monter, M'orroiz assez dire et conter,
Clig. 2387. Et an celui mëismes jor, Que a ta
cort vint la pucele, I fu venüe la novele Del
jaiant crüel et félon, Ch. lyon 4747. (anders:

Qui a mis si tost antre vos Ceste amistié et
ceste acorde, Que tel häine et tel descorde I a
hui tote jor eüe?, eb. 6324.) «Lasse!», fet ele,
malëureuse! L'ore, que je fui anjandree, Soit
maudite et que je nasqui!», Perc. H 3436.
3437. C'est li vandredis âorez, Li jorz, que l'an
doit âorer La croiz et ses pechiez plorer, eb.
6267. Et dit: «L'ore, que je te vi Et que je ma
foi te plevi, Soit la honie et la maudite !», eb.
8661.8662. Quant vint el tens, qu'iverz devise,
Que l'erbe vert pert en la lise ; L'an, que florissent
liramel, Que doucement chantent oisel..,
Troie 2183 ff.] Il n'orent mie quatre lieues alé,
Qu'enmi la voie ont un vilain trové, Nymes
876. Encor n'a gaires que tu fus adoubés,
RCambr. 1275. Ankor n'astoit a terre, que li
pastreslovoit, Poème mor. 33 a. [AsCloistriers..
demore molt li termes, Que li siècles doie
fenir, Bible Quiot 1262. grant tens avoit, que
iln'avoit ôinoveles d'als, Viïleh. 437. L'an, ke
la froidors s'esloigne, Que li tens sôés s'areste,
Que par Franche et par Borgoigne Croist la
flors en la genestre .., Tr. Belg. II 27, lff.
L'an, ke la saisons s'agence, Ke voi florir les
ramiers Et li dous cans recomence D'oisellons
par les vergiers .., eb. II 30,1. 2. L'an, ke li

buisson Sechent en la haie, eb. II 32, 1. Lors
s'esmut nostre galie, et alames bien une grant
lieue avant, que li uns ne parlast a l'autre,
pour la mesaise que nous avïens de la prison
dou conte de Poitiers, Joinv. 258b. Le jour,
que li roys se parti de Yeres, il descendi a pié
dou chastel pour ce que la coste estoit trop
roite; et ala tant a pié, que, pour ce que il ne
pot avoir son palefroi, que il le couvint monter
sur le mien, eb. 444b. 8. auch lors que,
'pendant que, des que, tresque, Inès que, tant que u. a.

in Konsekutivsätzen : [Los sos talant ta fort
monstred Que grant pavors près als Judeus,
Passion 74. E dune orar cum el anned, Si fort
sudor dunques suded Que cum lo sags a terra
curr De sa sudor las sanctas gutas, eb. 127.]
Tant li preierent .. Que la muilier donat feconditet,
Alex. 6b. Tant aprist letres que bien
en fut guarniz, eb. 7 d. [Or sui si graime que ne
pois estre plus, éb. 22e. Culverz, cum fus si os
Que me saisis?, Ch. Roi. 2293. Li mur erent
espès et hait, Ki (Var. Qu'il) ne criement
negun asalt, En. 442. Parmi la cuisse Ta féru,
Que de cheval Ta abatu, eb. 5872. Adès croist
lor amors et monte ; Meis li uns a de l'autre
honte, Si se çoile et cuevre chascuns, Que il
n'an pert flame ne funs Del charbon, qui est
soz la çandre, Clig. 604.] Rois, s'a ta cort
chevalier a Nés un, an cui tant te fiasses Que
la rëine li osasses Baillier por mener an cel
bois .., RCharr. 74. s'il fet tant qu'il l'an
ramaint, eb. 81. De ce lor estut conseil prendre
.. Cornent la puet hom marier Si que son
vo puisse garder, Wace Conc. NDame 692. La
paiz fu affermée, ki guaires ne dura, Kar, si
que cil nel sorent, li reis s'ost asembla, Rou II
152. A une part del champ tornerent, E si
qu'as altres n'assemblerent, eb. III 7910. Tant
li premet par sun engin E la blandist par sa
parole, Qu'ele la creit, si fist que foie, MFce Fa.
3, 46. Li prez fu si plains de rusee Que tute
est la suriz muilliee, eb. 3, 49. Vers le seignur
prist (li asnes) a venir. Sur lui cumence a
rechaner, Que tut le fet espöenter, eb. 15, 28
(De aino adulante). Mès jes voi si desesperez
En pechié et en covoitise, Que il ont desperance
mise Entre les genz, qui pas ne croient,
Bible Guiot 1031. Et li François .. De
totes parz font l'asaut commencier, Que ne se
sorent paien quel part gaitier, Aym. Narb.
1149. n'iert nul si hardiz qu'i li face secors,

Ch. Sax. 148.] sor ces six si mistrent lor afaire
... en tel maniéré que il lor baillèrent bones
Chartres pendanz, Villeh. 13. il se doit bien
travellier ke il ensiuce le vou de se grâce,
HVal. 501. Et li vilains ne fut pas fols Qu'il
vueille Ferrant affoler (war nicht so dumm), Barb. u. M.
III 202,180. [De Dieu avras l'amour
sëure, Que tu puez ainsi acquerrir La
gloire, qui est sanz fenir, Gace de la Buigne
633. Amour .. A dit, que chascum Ta ôy:
«Seigneurs ..», éb. 2271 u.a.] Le fier li met en
la poitrine, Si ques a terre le souvine, Rich.
2152. Le soudantfiert sourie brach diestre ..,
si ques l'espee A fait voler en mi la pree Bien
une lanche ensus de lui, eb. 2857. Weil, que
cascuns de vous me jure Que il la millour
aventure C'onques li avint, nous dira, Si
ques ja mot n'en mentira, eb. 3696. Vgl. si, tant, tel.

in Finalsätzen : [Tuit oram que por nos
degnet preier, Qued auuisset de nos Christus
mercit Post la mort et a lui nos laist venir,
Eulalia 27. 28. Pilaz sas mans dunques laved,
Que de sa mort posche s neger, Passion 238.
Quatr'omnes i tramist armez, Que lui aiessunt
décoller, Leodeg. 222.] [Seignurs Franceis,

.. El camp estez, que ne seium vencut!, Ch. Roi.
1046. A lor altels sacrefiôent, Que lor
enfant lor guarantissent (die Götter), En bataille
le deffendissent, Enf. 6271.] Cascune
(der drei Göttinnen) li (dem Paris) promet
granment, Que vers li soit au jugement, Fl. u.

Bl. 478. [Li vint la porte fermer aillent, Li dis
devant la tor assaillent, Que li cuens dedanz
ne s'anclôe, Clig. 1983.] Or alez! A Deu vos
cornant ; Que je ne vos siurai avant, Que ma
dame a moi ne s'ireisse, Ch. lyon 5007. [Ronpez
le frain et le chevoistre, S'irons tornoiier
moi et vos, Que l'an ne vos apiaut jalos, éb.
2502.] «Quant tu verras Charrete et tu l'anconterras,
Si te saingne et si te sovaingne De
Deu, que maus ne t'an avaingne!», RCharr.
346. [Quant il les orent âancrees (lor nés), Si
les ont bien achastelees. Par les bretesches
metent armes .., Que, se ço esteit aventure
Que d'eus fust fait desconfiture, As nés refust
lor forterece, Troie 2215. Antenor i tramis
l'autre an, Qu'il rendissent Esïonan, eb. 6350.
Chascune vers Deü s'umelie, Que la lor gent i
guart e tienge, Que meschäance ne lor vienge,
eb. 10623. 10624; eb. oft. Qu'aucuns qui cest
livre orra lire, Ne puisse de rien contredire

Qu'eissi ne fust com je retrai E com j'es estoires
trovai, Si li faimes tant a saveir E connoistre
e aperceveir Que .,, Chr. Ben. Fàhlin
2069.] La nuit vois entur la maisun, Que n'i
ö aprisment li larrun, MFce Fa. 26, 32. Sun
essample a nus tuz e laissa e guerpi, Que nus
sivum les traces qu'il ala e siwi, SThom. W
3105. E qu'il fuissent plus fort a la grant
felunie, Dan Rainald de Warenne unt pris a
compaignie, eb. 4641. Desus le font terrer
(Vengien), que li Turc ne l'arsisent, Ch. Ant. II
296. gardent l'engarde, que nus n'i puist passer,
Cov. Viv. 1281. Porter l'en font el champ
arriéré, Que li cheval nel défoulais sent, Quïl.
15 Pal. 5709. je vi la plus noble Qui soit jusqu'en
Constantinoble, La plus plesant, que ge ne
mente, Où Diex mëist onques s'entente, Poire
360. au dire vrai, que je ne mente, eb. 1735.
Sus ce fleuve, que je ne mente (um die Wahrheit
zu sagen),
Zephirus nule feiz n'i vente,
Rose L 6033. l'om oint les cors aus morz, que
verm ne les maumetent, Serm. poit. 35. Et
que du traval ne se plaingne, II veult qu'Issoudun
li remaingne, OOui. I 829. Du champ
part Jehan de Bretaingne, Que li contraire ne
l'acrochent, eb. II 4591. [Vérité dist: «Je le
diray Et tantost me desclaireray, Que nul ne
cuide que je mente, Quar ce ne fu onques
m'entente, Cace de la Buigne 3583. Dedens le
bacin enterra (der Jagdvogel) Et finalment se
baignera. Or doit on très bien regarder De
congnoistre, quant dementer Se vouldra de
s'en yssirhors, Qu'il ne bâte contre les bors Et
qu'il ne prengne nul effroy, eb. 7460. 7461;
eb. oft., s. Glossar.]

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
in kausalen Hauptsätzen: denn: [Cho fu la
plus morteil bataille, Que faillie lur est vitaille
; Rendre lur covendra les turs, S'il de Brutus
n'i unt suceurs, GMonm. 664. La prestresse
dist al vasal: «Ne te puet dire oem mortal La
grant dolor ki est laienz ; .. Mais gel sai bien,
qu'i ai esté, Qu'i ai veüe la cité», En. 2725.
2726. Ne l'osai ferir ne tochier; Mès nus nel
me doit reprochier, Que trestoz desarmez
estoie, Erec 239. Amors igaumant lor départ
Tel livreison com il lor doit. Moût lor feit bien
reison et droit, Que li uns l'autre aimme et
covoite, Clig. 535.] Mès or i a moût po des
suens (der Liebe), Que a bien près l'ont tuit
leissiee, S'an est amors moût abeissiee, Ch. lyon
19. Mès por parler de çaus qui furent,
Leissons çaus qui an vie durent! Qu'ancor

vaut miauz, ce m'est avis, Uns cortois morz
qu'uns vilains vis, eb. 31. Yvains respondre ne
li puet, Que sans et parole li faut, eb. 2775
u. a. [«L'ore que je fui anjandree Soit maudite
et que je nasqui, Qu'ainz mès, voir, tant
ne m'irasqui De rien qui pôist avenir! Je ne
dëusse pas tenir Mon ami mort, se Deu plëust ;
Qu'assez miauz esploitié ëust, S'il fust vis, et
je fusse morte». Perc. H 3438. 3442.] [Ce m'est
avis que par raison Dut ele bien avoir cel non
(sc. Marguerite), Que bien resanbla margerie
De sa biauté et de sa vie, Wace Vie 8Mar g. 13
(ms. A).] «E pesera lur il, se jeo vus en ai ?»
«Nenil, sire, pur veir, que dire lur öi», Rou II
1834. [Moût li tarja puis l'anuitier, Que son
plait li fait porloignier, Troie 1472. En la
terre les (les denz) semeras Que o les buès
avras aree, Qu'ensi est chose destinee Qu'en
autre sen ne puet pas estre, eb. 1736. Dreit a
Troie voustrent sigler, Mais ne pot estre,
qu'uns orages Lor a défendu les passages, eb.
5931 ; eb. oft, s. Glossar.] dïent k'ü sunt desvé,

Ke l'enemi le rei unt del pais geté, SThom. W
1364. Ge n'ai talant d'arriere retorner, Que
envers Deu vorrai mon veu garder, Cov. Viv.
716. n'orent nul pôoir que plus assemblassent
en l'ost. Ce fu mult granz domaiges; que mult
estoient preu et vaillant, Villeh. 34. soiés tout
hardi et tout sëur; ke nous les vaincrons hui,
se Diu plaist, H Val. 527. [«Fix», fait li peres,
«.. Nicolete laise ester; que ce est une caitive,
qui fu amenee d'estrange terre», Auc. 2, 28.
[Contre l'estoile va la pointe (des Kompasses)

.. ; C'est uns ars qui ne puet faillir. Là prennent
lor forme et lor moule, Que cele estoile
ne se croule, Bible Guiot 655. Molt devroit
lor conseil douter, Que du sac ne puet on giter
Forz que tel blez com il i a, eb. 763 u. a. La
röine .. dist: «Biaus tenres fiuz, je ne vous
verrai jamais; li cuers le me dit». Et elle dist
voir, que elle fu morte avant que il revenist,
Men. Reims 371. Maiz Prudence avoit appellé
Ordenance et a lui parlé, Qu'elle ne seuffre
nulement Que Honneur poursive ceste gent,
Gace de la Buigne 4425. Moult d'autres causes
y metroye Pour les excuser, se vouloie, Que
chascun verroit clerement, Se l'oysel se tüe et
se pent, Que chascun l'en doit excuser Et le
fauconnier acuser, eb. 7087 u.a.

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
in erklärenden Hauptsätzen : ,,nämlich» : Por
nos träir se sont atapiné, Qu'il cuident prendre
ceste bone cité, Orenge 765. Or oiez des

aventures queles eles sunt, si con Diex volt:
qu'en cele cité avoient la nuit gëu Pierres de
Braiecuel et Paiens d'Orlïens usw., Villeh. 369.
daß, weil =

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
por ce que : que foie fis, Que gel
retin (den Eneas), En. 1851. lur unt mandé
que merveilles faiseient, Que Rou e ses paiens
en la terre suffreient, Rou II725. Tot z'avient,
ke del bien aconstumet ne sunt, Poème mot.
215 d. Maudite soit la soie brace, Qu'il nos a
mis en tel effroi!, Guil. Pal. 6179. je te blastent,
Que tu respons sifetement, Barb. u. M.
III 391, 361. Lui samble que fait li ait grâce
Fortune, que nuns ne lo chace, Lyon. Ys. 242.
por (od. par) ce que, por ce .. que .. aus dem
15 Grunde, darum weil .. : Por ce sa plaie li
rëoncle, Et plus li grieve et plus li diaut, Qu'il
n'ose dire ce qu'iil viaut, Glig. 3914. Normendie
cest nun retnt, Pur ceo que Normant la
poplerent, Rou III 73. Mès por ce ramponez
en sui Que a Clervax quatre mois fui, Bible Guiot
1193. que .. por ce .. : Que ce furent
li plus eslit, Por ce sont en mon livre escrit,
Bible Guiot 494.
que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
S. por, par. insofern als, dafür daß :

[Il fist que pruz,
qu'il nus laissât as porz, Ch. Roi. 1209.] Vous
faites vilonie, que me gabés, Aiol 1012. Une
riche cope d'argent M'a donee de guerredon,
Que herberga en ma maison, J ouf rois2 2364.
que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
zur Begründung einer Gemütsbewegung:
E
mult sui jo dolenz que jo ai sa häur, SThom. W
1603. Je sui(s) moult liés de grant manière
Que ma fille volés avoir, Moush. 16922.

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
wie daraus zu schließen ist, daß : moult poi
me crient Que tant demeure et que ne vient,
Fl. u. Bl. 2566. me demandent ke j'ai ke jeu
enpir, Bern. LHs. 515, 2. Vouz n'estes pas
bien enseingniez Qu'encontre moi ne descendez,
Escan. 9042. «Mahomet sire», fit Tiebaut,
«molt me hez, Que de ma terre sui si deserités»,
FCand. 25. Estes vous aveulis .. Que
vous alés ensi mes hommes mehaignant ?,
Bast. 729.

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
konditional : [si salvarai eo cist meon
fradre Karlo, et in aiudha et in cadhuna cosa,
sicum om per dreit son fradra salvar dift, in o
quid il mi altresi fazet, Eide.] Quant l'ame
les peciés resoigne, Et que Diables ne le poigne,
Li aumosne .. Tous les peciés leve et
estance, Regr. ND 223, 5; weitere entsprechen50
de Beispiele s. T obier Verm. Beitr. IV124.
[N'out nul evesque en la province, Abé ne
conte ne haut prince, Qui ne fust al rei enTobler-Lommatzsch,

Altfranzösisches Wörterbuch \

terrer, Por ço que il pëust aler, Rou III 9286;
vgl. por.]

hypothetisch: se Ferraus ne s'en fuit En
larrencin, et que le pais wit, Il iert pendus,
Gayd. 133 (eigtl. Befehl).

zur Bildung konzessiver Konjunktionen
wich oü, ont, cant, qui (qui que, qui qui), que
que, coi que u.a., s. diese.

zur Bildung von Konjunktionen, die den Ausschluß eines Sachverhalts anzeigen, wie

sans que, ainçois que, ainz que, avant que u. dgl.

daß, daß doch, im Ausruf : É, reis amis, que
vus ici nen estes!, Ch. Roi. 1697. Hé, las, que
Galerons nel set!, Ille 3271. Biau fil Guibert,
que vos ce ne savez!, MAym. 240. «Dex», dist
li quens, «que je nel pris!», Eust Moine 574.

que-Sätze anknüpfend an adverbiale Ausdrücke
der Versicherung, Beschwörung, Vermutung,
Bejahung, Verneinung, an Interjektionen
(s. Tobler Verm. Beitr. P 59ff.):

Certes que trestot çou fait ai, Fl. u. Bl. 2826.
Certes que mon pere redote (faselt), Chast.
XXVII 46. Mun escient que vus amez, MFce Lais B
51. Par le mien ensïent que son dit
faussera, Gaufr. 219. Par cel seignor qui me
fist né Que t'en ai dit la vérité, Ren. 6784. Se
Dex m'ait, que tout ainsiz fu il, Am. u. Am.
1424. Weitere Beispiele bei Tobler, a. a. O.

zum Ausdruck des Befehls, der Aufforderung (mit Konjunktiv) :
S'evesques u prestre est
esliz e alevez, U diachenes, par prince, que il
seit dégradez!, SThom. W 4802. Dune a geté
aval .. Desur le pavement la candeille en
défit Que lur memorie seit ostee de l'escrit, E
il mis hors del regne, ù li bon sunt eslit, eh.
4969. Mais or tos[t], que soiiés entré! Nous
avons vent a volenté, Sone 3177. Peckieres,
qui tant peckes, pour Dieu, que ne t'esmaies!

Tu ne pues tant peckier, se voels, que mierchit
n'aies, GMuis. 1296. se Diex te gart, Que
me dies une chançon!, Peler. V 7703. que
ëusse je ores une cuisse de ce serf cuite!, Ch. pap.
84, 22.

zum Ausdruck des Wunsches (mit Konjunktiv;
seltener als bloßer Konjunktiv) :
Que plëust
Deu, qui forma tote gent, Que i fust ore li
palazins Bertrans O tot dis mile de François
combatans!, Orenge 467. Qu'en vo euer soit
pour moi pités posee, Si que merchis i puist
estre trouvée!, Aub. 884. Que bien puissiez
estre venuz!, GDole 1476. Que vos soiez li
bien venuz!, Barb. u. M. II 47, 65; ebenso eb.

[I. 2

III22,151. que plëust Mahom, que resuscitissiésl,
Gaufr. 70. Puisdist entre ses dens coiement,
sans noisier : <(Que plëust a cheli qui le
mont doit jugier, Qu'il venist a Maprin maintenant
tornoier!», eb. 197. que honte li aviengnel,
Escan. 866. Que de Dieu soit maudit ..
La main du chevalier et le bras et le pon, Qui
lait son aversaire et ocit l'aragon!, Aye 14.
que Diex m'en gart!, Barb. u. M. III473, 52.
Que Diex beneïe vos iex!, eb. I 362,189. Que
passion et male goûte Te puisse ore en tes iex
descendre!, eb. III 449, 70. Sire, que la vostre
ame soit de Dieu coronnee!, Berte 1180. Que
feus d'infier arde les rains, Qui au riber espargneront,
Et tout cil qui em parleront En
mal soient de Dieu maudit!, JCond. I 279,
243. Que Teure puist estre maldite Que fustes
si mal enteciés, RH am 352. Que fust l'or et
l'argent cëens En bons deniers!, Jub. N Bec. II
205. que mal soit il trouvés!, BSeb. VI 704.
que bien soit il trouvés!, eb. XVI 747. 8. auch Bischoff Conj., S. 5.

zur Vertretung einer vorangehenden Konjunktion
(s. Tobier Verm. Beitr. IV1 24):

25 Quant je n'i poi avoir droiture, Et qu'il n'avoit
de sa foi cure, En haut parjure le clamai,
Thebes 2764, Bd. II, 8. 140. quant tei jor
seront aconplit et ke tu dormires ensamble tes
peres, Je suscitera[i] ta semence, Greg. Ez.
30 10, 7. quant ehe vint l'endemain par matin et
que chil de le vile seurent .. RClary 52. quant
vous vient a plesir Et que par mon conseil ne
vous voulés soufrir .., Gaufr. 155. Mès la joie
ne querez mie Que cil ont, quant il lor canta
(= conta) Dou serpent, et qu'il se vanta Que,
sanz ce que mal li fëist, Le prist, PGat. SMart.
4032. Biauz sire, ja Dix ne me prengne, Quant
jamais ensi m'en prendra Ne que mauffez me
sozprendra A faire chose ne emprendre Dont
on me puist par mal reprendre, Escan. 2966.
Quant vous arés vo gent avuec vous assamblee
Et que chascuns ara la fort broigne endossée,
BComm. 868. quant il a moult mangié
et que ses ventres est bien plains, Brun. Lat.
45 224. quant li roys ot fait assembler son linage
Et que les deus parties sont visage a visage,
Bast. 1012. Joveneche quant est passee, De
jour en jour avant alee, Et k'on est homme
devenut, Adont n'y a regne tenut, GMuis. I
22. Por nous pardoner les pechiez, Quant l'en
en seroit entechiez Et que l'en fust venu confès
Et repentanz, Barb. u. M. II400, 201. Por

qu'il truisse famé ne beste Et qu'el ait deux
iex en la teste, eb. III 416, 228. Si com le
quert et k'il le trache, eb. I 352,156. Se ce
vient al besoing et que mestier nos ait, Adonc
savrons nos bien liqex l'avra mex fait, Ch. cygne
80. Weitere Beispiele s. T obier, a. a. O.

im indirekten Fragesalz neben dem fragenden Pronomen oder Adverb pleonastisch
($. Tobler Verm. Beitr. P 170) :
je ne seux que il devinrent
Ne quele voie que il tinrent, Perc.
33500. Lors conmenchierent entr'els a porparler,
par quel maniéré et par quel malise
que il poront confondre et honir et destruire
son saint cors, SJake 40. Bien voi a quoi ke
vos bäez, Bernd. 977. Savés comment que il
advint?, I Ys. I 132. Weitere Beispiele s. Tobler, a. a. O.

que4 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
nach relativen Adverbien pleonastisch : et un
moût biau compe i a il de cele guerre mëismes
dès le commancement jusques a la fin, où que
il sont devisé li dit et li fait et li grant consoil
des barons, Phil. Nov. QT 233.

vol:8-col:36-line:23 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


que que pron. rd., adv. rel.

DMF: 0

[REWZ 6953 quid; FEW II 2, 1467b quid;
Gam.**736b que que = lat. quid quid; Godefroy
VI 492b. Tobler Verm. Beitr. IIP 3ff.
vgl. coi (coi que)]
pron. rd. was auch immer (concess.): als
Accusativobjekt:
[Que que Rollanz Guenelun
forsfesist, Vostre servise Ten döust bien
guarir, Ch. Roi. 3827. Rois Agolans en vient a
ost banie: Par siet fois sunt cent mil, que que
nus die, Chans. d'Asprem. 339. Cest afaire met
jo sor vos. Que qu'om die ne que que non,
N'en ferai rien se par vos non, Troie 3691 (im

que que ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Glossar: le premier «que» est un pron. relatif, le deuxième une conjonction).
Que que chascuns
parout ne die, Il set moût bien où il se fie, eb.
13247. Que que faceiz d'ore en avant, De mei
vos di jo bien itant, Qu'en tel lieu m'en voudrai
aler, Où jo n'en oie mais parler, eb.
25091.] Là ira il (li dus), que que nus die, Od
de ses jenz une partie, Chr. Ben. Fahlin 36679.
[Car que que li hum penst, fieble est sa pöestez,
SThom. W 1834. Sire, .. Vostres sui, que
que nus die, Dès cestui jour en avant, Rom. u. Post.
II 69, 31. Li rois respont: «Que que nus
die, De vo consel n'istrai je mie, Trist. Bêr.
2911. Vos parens est Forés, que que nus die,
Devant Paris fu mors par estouchie, Aiol
2607. Car autrement peut il bien estre, Que
que facent li cors celestre, Rose L 17094. Que

37 que que

37 que que

38

que que

que mes maistres me cornant, Si sont moût
bel tuit si cornant, eb. 21647. amour vaint
tout, que que nul die, Gace de la Buigne 1744;
ebenso eb. 3214. 6785 u. a.]

que que ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
als Subjekt : Mès
que que Tan avaingne après, Eidier li voudra
il adès, Ch. lyon 3371. que que ce soit, Et je et
il l'otroierons, RCharr. 160. vostre plesir
Ferai, que qu'en doie avenir, Ben. 26330 (Ben. M
XI1966), Li rois a fait son sairement Que la
chace ne laissera Dusqu'adonques que il avra
Le cerf pris, que que l'en aviengne, Berg. 4,21.
[Seint Nicholas ad deprëé Que .. Doint lui
que il poisse vëer Et beiser de lui que que seit,
Wace Vie SNicolas 1421. N'i out nul si petit
Bretun .. Ki de Richard sun dun n'ëust, Dras
u deniers, que que ceo fust, Bon III 1420.
Tant en ai fait nel puis müer; Seit maus, seit
biens, que que m'en vienge, Ne puet estre que
jo m'en tienge, Troie 1399. A ço ne pôez pas
faillir, Que que en seit a avenir, eb. 7022. Que
qu'en vienge, mal ne contraire, Iço nos en
covient a faire, eb. 7043. Ne vos ne venez en
avant, Que que s'avienge ne que non, eb.
8043. Que qu'avenist ne que que non, Ço
esteit bien dreit e reison Que lor nés fussent
aprestees E guarnïes e atornees, eb. 17471. Li
reis li aveit ja le rëalme duné, Ke qu'avenist
de lui, k'il fust a sëurté, SThom. W 507.
D'acuntes, de tut el, de tute sergantise E
quite e franc del tut le demande s'iglise, Ke
qu'avienge en avant, ne seit em perte mise,
eb. 525. Douce suer, com me plairoit, Se monter
pôoie droit, Que que fust du recâoir, Que
fuisse lassus o toi!, Auc. 25,10. Utre cent
anz ne poet nul vivre, Ke ke seit ore escrit en
livre, Chardry S. D. 870. meauz de li vient
refuser; Si le vousist il ja tenir, Que que l'en
dëust avenir, Bose L 12688.] nach Präposition
: Qui le blanc cerf ocirre puet, Par reison
beisier li estuet Des puceles de vostre cort La
plus bele, a que que il tort, Erec 48. [Li rois le
mande as trois nais, Qui par mal sont parti de
cort ; Moût en sont lié, a que qu'il tort, Trist. Bèr.
3286.]

que que ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
adv. rel. wie sehr auch immer (concess.) : Itel
peine, que que m'anuit, Ai tut un jurn e une
nuit, Benedeit SBrendan 1393. Que que Paris
en ait doté, La pome d'or dona Venus, En.
172. [Tot sofri, que que li grevast, Erec 2105.]
De tot vostre comandemant Dirai le voir, que
qu'il me griet, eb. 6051. [par ce cuidera venir
A sa joie, que qu'il li tart, Clig. 3223.] que

qu'il me griet, Trestot me plest quanque lisiet,

Ch. lyon 4599. Et jel ferai, que qu'il me griet,
eb. 6433. Or n'as tu force ne pôoir De conbatre
ne de joster, Que que il te doie coster, Que
qu'il t'enuit ne qu'il te griet, RCharr. 1809.
[Ço iert ma fin, que que il tart, Quar jo n'i vei
nul autre esguart, Troie 17707. Que qu'il tarjast,
li termes vint Que cele triuë plus ne tint,
eb. 22595. Là vindrent, que qu'il ait targié, eb.
28993.] Et si vos metés a estros En sa merci,
que qu'il vos griet, F erg. 68,1. Faire la (la confesse)
vieut, que qui (Var. que qu'il) li
griet, GCoins. Enpereris 3127.

que que ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
konjunct. während: [Que qu'il chancelé,
Erec le bote, Et cil chiet sor le destre cote,
Erec 983.] Que qu'ele se demante einsi, Uns
chevaliers del bois issi, Qui de roberie vivoit,
eb. 2795. [La rëine .. remira Le fil d'or, qui
moût anpira, Et li chevos anbelissoit, Que que
li fiz d'or palissoit ; Si li sovint par avanture
Que .., Clig. 1568. Que que il son conte contoit,
Et la rëine l'escoutoit, Si s'est de lez le
roi levee, Ch. lyon 61.] Que que il parloient
issi, Li rois fors de la chanbre issi, eb. 649.
D'une chanbrete iqui dalez Oi ovrir un huis
estroit, Que que il iert an cel destroit, eb. 972.
Que que il einsi se demante, Une cheitive, une
dolante Estoit an la chapele anclose, Si vit et
ôi cele chose Par le mur qui estoit crevez, eb.
3563. Que que il parloient einsi, Lunete del
mostier issi, eb. 4965. Et que que il se desarmoient,
Le lïon corant venir voient Qui son
seignor querant aloit, eb. 6455. [Et cele plore
andemantiers, Que que cil la prie et semont,
Perc. H 757.] Que qu'il pensoit en son corage,
Regardez s'est, si vit l'ymage, Barb. u. M. II
422, 33. Que qu'ainsi s'aloit démentant, Es
vos deus messagiers le roi, eb. III 5, 128. Or
fusse a Amiens tout le pas, Que que m'avez ci
amusé, eb. III 201,139. [Maistre Eduvard le
tint, que qu'il l'unt desachié, SThom. W 5571.
Que que la bele Ydone pleure et plaint et
dolouse Le preu Garsilïon .., A tant es vos sa
maistre de tost aler jalouse, Rom. u. Post. I
57, 49. Que ke la bele fait ses criz, Heliers est
de cort departiz, eb. I 10, 36. Que qu'ele
plore, Et cil s'en rit, De tot son dit Li est
petit, eb. III 46, 28. Que qu'il parole, si s'esloigne,
Ben. M II 582. Que qu'il se pleint de
s'aventure, Garde et voit en une rüe Tiebert
le chat, eb. II 665. Que que il vont ainsi parlant,
Quatre levrier viennent bruiant Après

2*

un porc a grant alaine, éb. XVI 649. Que quë
il vont ensi parlant, Si vont del castiel aproçant,
Veng. Rag. 679 mit Anm. Que quë il parvient
ensi .., S'en sont li venëor passé,

Senpres orrent le cerf ataint, eb. 1584.] Que
q'ansi vont disant, vers lui sont aprochié, Ch. Sax.
I 254. Que q'ansi va li rois a Berart demandant,
Guiteclins va sa gent par le pré espandant,
eb. II 79. [Par doulx chant devant
Taube son crëatour honnoure (die Nachtigall),
Et, que que le jour croist, a chanter s'esvigoure,
Chant Rouss. 58. Que que Tuns d'ex
l'autre aparole Por soulassier et por déduire,
Moût s'esmaient quis puist conduire Outre
une grant eve qu'il voient, Hunbaut 2870 mit Anm
. Que quë il parolent ensi, La dame de la
chambre issi, Durmart2 655. Que quë il chevachoit
ensi, Une grande clarté choisi, eb.
1507. Que quë il ensi devisoient, Parmi la
lande venir voient Un vallet, eb. 3359. Que
qu'il parolent d'un et d'el, Es vos la dame de
l'ostel, Qui fors d'une chambre est issüe, éb.
3875. Que quë il vont ensi parlant, Voient
mainte dame plaisant, éb. 4425.] [Qusque(!)
li quens ensi parloit, Arriéré garde et si vëoit
L'escu Gillon de Chyn venir, OUI. de Chin
1079.]


vol:8-col:39-line:28 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

queien pron. adj. interrog.

DMF: 0

(W. Foerster, Rev. I. r. XIII 95; *quid~
30 anus)

queien ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
welch, was für ein : Arcedïacre et deien, Icil
sunt el bien ne sei queien, LMan. 234 (Foersters
Lesart).
Le forfet revient au deien, Si refet
plor ne sei queien, eb. 968.

queien ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
queinement adv. wie, in welcher Art : [Dès
or porreiz ôir hui mais La trezime bataille
après: Benëeiz, qui l'Estoire dite, Ôez queinement
(Var. kinement; cornent il; confaitement)
Ta escrite, Troie 19208. E cil li dit
comfaitement II a empris le parlement E
queinement il s'en fait liez, eb. 22059 (à quel point).
Mais ore orreiz par quel maniéré En fu
la fin, ne queinement Avint le grant destruiement,
Qui cil furent qui porparlerent Ne
queinement il en ovrerent, éb. 24389. 24392.
Or oiez com il les soduit E queinement il
s'asopleie, Chr. Ben. Fahlin2flf15. Di, com nos
porron contenir Ne queinement serom rescos !,
éb. 5263. Par les rennes, par les pais Dès mer'
deci qu'a Mun Cenis Fu la grant träisun
retraite Qui vers le duc voct estre faite, E
saveir cumm'eu l'en avint Ne queinement il

s'i contint, éb. 24078. Descovre nos queu chose
est fei Ne queinement (Var. E cornent) nos
sommes fait, eb. 25927. Conté lor a tot e
retrait La contençon ne queinement Li dus
oct fait le jugement, éb. 28113. Mais or com
sage homme vaillant Prenez conseil queu la
feron Ne quenement (Var. E cornent nos) nos
contendron!, éb. 1940. Mais tramis a un
messagier A l'arcevesque, au desleié, Qui bien
li a dit e noncié Quenement ( Var. Queiement)
li dus s'en rêvait, eb. 22995. Cherismes dux, ..

Ta terre grant e riche e bele Cui laisseras ne
quenement ?, éb. 33841. Mais or dirai, si cum
jeu trais, Queiennement (Var. Queiment)
l'ovre s'afinne E quex fu après sa destine, eb.
41453.


vol:8-col:40-line:17 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quel pron. adj. interog. oder rélat.

DMF: lequel

IREW8 6927 qualis; FEW II 2, 1411b;
Gam.2 736b quel; Godefroy VI 498a, 500b.

L. Foulet, quelque, in Rom. XLV 220 ff. ; Glättli
quel; de Jong Qui; Maler qualis; Ohlhoff
Fürw.; Polentz lequel; Richters quel; Tobler
Verm. Beitr.
7, II u. a.]

1. quel

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
a) adj. interog. in direkter Frage : welch, was
quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
für ein:
[E par quel gent quidet il espleitier
tant ?, Ch. Rol. 395.] quels Deus granz si cume
li nostre Deus ?, Oxf. Ps. 76,13. [Queus hom
est ce ? qui est ses pere ?, Bartsch Langue et litt.
202,28 (Eracl.). Quel merci volés vos
avoir?, eb. Z. 30. Queu merveilleert, si jenz
ert oriente, Quer mainte terre aveit apriente ?,
Chr. Ben. Fahlin 507. En quel terre sera mais
nee Fille de roi qui ton cors valle?, Trist. Bér.
838. Et quel confort Puet on doner a
home mort ?, eb. 1387. Sire, por qoi ? Por quels
raisons ?, eb. 3224. Certes, sovent me font irié.
Seignor, quiex corpes i ai gié?, Bible Guiot
1069. D'une maniéré et d'une loi Sont ypocrite
et papeillon. De quel part a il plus
reson?, éb. 1487. Toute nuit braient ou mostier
.. ; Et quel repos ont il le jour, Fors solement
en refretour ?, eb. 1680. Mais or me di,
ne me mentir: Ques porfis m'en pora venir ?,
Bari. u. J os. 564. Biaus fils, .. Keus tristeche
vous a souspris ?, eb. 878. De quauz euz oserai
vëir Lo vout de mon glorios fil (Maria spricht),
Que tu, traitre, par ton pechié As
issi vilment renoié ? .. Quel fiance donrai por
tei?, Bartsch Langue et litt. 474,33; 475,3
(Lég. de Thêoph.). «Seignors Jüès», dist il
(Nichodemus), «por quoi A tele hore en synagogue

estes ? Quex merveilles, quex fez, quex
gestes Volez reciter a tel hore ?», Ev. Nicod. B
250, 8. 81. Et li druguemenz monta amont
par une fause posterne en la chambre la röine,

qui l'atendoit. Quant elle le vit, si li dist:
«Queis nouveles ?», Men. Reims 8. La demande
fu teix: «Seneschaus», fist il (der König),
«quex chose est Diex ?» Et je li diz: «Sire, ce
est si bone chose que mieudres ne puet estre»,
Joinv. 16e.] «Or faisons un ju!» «Quel (was für eins)
veus tu ?», Bob. et Mar. L 494.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
praedikativ : E ore quels est la meie atente?,
Oxf. Ps. 38,11. Quiex seroit il (li dons)?,
Nymes 449. [Queus est amors d'un bregier,
Qui ne set fors que mengier Et garder pors et
aigniaus?, Rom. u. Past. III 18,23. «Quelx
est la convenance ?», fait l'empereres. «Telx
com je vos dirai», respont li messagiers, ViUeh.
187. Se ors enrunge, queus ert (Var. quels
sera) fers ?, Rencl. G 62,10. «Signeur», ce dist
li senescax, « Ques pora estre cist consaus Du
mandement que nous avons ? La raison mie
ne savons, Pour coi tel mandement nous fait»,
Manek. 3532.] wessen ( =
quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
span, cuyo
): et
quex fix estes vos ?, Guil. Pal. 429 (Mussafia,
quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Ztschr. f. rom. Ph. III 252
: cui).

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
adj. interrog. in indirekter Frage : ne li demandèrent
Quels hom esteit ne de quel terre
il eret, Alex. 48 e. [ôez, seignurs, quels pecchiez
nus encumbret!, Ch. Roi. 15. Ne li calt,
sire, de quel mort nus moerium, eb. 227. Ainz
qu'il murget voldreit saveir, Quel sed li bon
devrunt aveir, Quel lu li mal aveir devrunt,
Quel mérité il recevrunt ; Enfern prïed vetheir
oveoc, E quels peines avrunt ileoc Icil felun..,
Benedeit SBrendan 62 ff. As aviruns dune se
metent, La grâce Deu mult regretent, Quer
ne sevent quel part aler, Ne quels cordes
deient haler, Quel part beitrer, quel part
tendre, Ne ù devrunt lur curs prendre, eb.
231 ff. Il ne sevent quel part il tornent, S'il
vont avant o il retornent, En. 207. le pais
aillent cerchier Et ce li sachent renoncier, En
quel pais sont arivé, Se home i a ne grain de
blé, eb. 361. ne set misbarnages, quel part jo
sui tornez, Karls R 219. Onques an Bretaingne
ne fui, Et si a mes cuers sanz moi feit An
Bretaingne ne sai quel pleit, Clig. 5208. A
tant ez vos Guinganbresil, Qui, par ne sai
quel avanture, Vint el chastel grant alëure,
Perc. H 6035. mostrer, dire e retraire Com les
mers vunt ne les contrées Ne com eles sunt

habitées, De quex oiseaus ne de quex jenz, De
quex bestes, de quex serpenz, Ghr. Ben. Fahlin
245. 246. Aillors recherra or lor sorz ;

Ne sai quex pecchez lor enseigne, éb. 897. Lo
jor d'icele asembleson .. Unt le terme pris
sanz devise, Nonmé où il assembleront E a
quel jor il i seront, eb. 2830. Quer me seit or
dit e retrait Queu tort je vos aveie fait Ne
quel grant honte d'enn arrere, éb. 5050. 5051.
Nozchevalersodnosremaignent. .,Esiverron 10 #
de queu pôeir Sunt cist qui tot cuident aveir
De gâaig, nos aveirs e nos, éb. 7303. ne vus sai
deviser De quel poil est li beste, RAlix. 296,

13.] Il plaist esgardeir, queile et com grande
batailhe fut el piz de celui (Gonsiderare libet
quale quantumque in eius pectore certamen fuerit
), Dial. Gr. 12,19. E si vuluns de tei enquere
Dunt tu es nez e de quel terre, SGile
1958. Li apostolles mult se paine D'enquerre
quele vie il meine E de quel terre il ert venu,
eb. 3374. 3375. Ne savon el qel voie tienge,
Trist. Bêr. 2638. Et li cuens Baudöins de
Flandres et de Hennaut envoia la barge de sa
nef por savoir quels genz ce estoient, Villeh.

121. Or oiez quex domages fu, quant il ne
furent avec cels josté, eb. 229. Toz li mons, ki
l'emperëour vëoit errer par tel tans, s'esmervelloit
ù il aloit ne ke il queroit, et quel cose il
pensoit a faire, H Val. 564. Et por ôir le pais,
et en quel forme et en quel maniéré elle seroit
ordenee, i estoient il venu, eb. 669. Hom, or
entent, cornent je trais Et par quele raison je
pruis Ke covoitise pont tous maus!, Rend. M
176, 2. Ne vëez vus en queu manere Ireson ne
seit controvee Entre le pople e afermee ?, Ev.
Nicod. G 651, 8. 161. On fait mais deus enfans
de doze ans asambler, Prendés garde ques
oirs il peuent engenrer!, Aiol 1716. Anqui
poras vëoir, ques Dieus est plus verables,
Mahons U Apolins, u Iesus, qui tout salve,
Elie 440. Tute li cuntent la folie Del tens
l'emperur Decie, Cument aveit agraventé Pur
poi tute crestïenté E a queu peine e a queu
dulur Mist crestïens cist emperur, Chardry S. D.
1615. si demanda li rois, fers en foi et
bien crëanz en Dieu, queis eure il estoit, aus
maroniers, Men. Reims 70. Et quant cil dou
chastel les perçurent, si se merveillierent queis
genz ce pouoient estre, éb. 296. si li demanda
dont il estoit, et par queil conseil il avoit ce
fait, eb. 327. Quant il vint a terre et il choisi
les Sarrazins, il demanda quex gent c'estoient,

Joinv. 106e.] parlerons des usages, et quel
uzage valent, et quel non, Beauman.124,1. si
deit saver li prestres quau péché sunt criminau
e dampnable, e quau non, Serm. poit. 5. E sen
6 deit il aveir par eaus, quaus pechëors il deit ..
absoudre, e aus quas deit vëer absolution, éb.
4. [Or ne say par quel[e] maniéré Ce fu fait,
Oeÿroy Chron. mêtr. 2982 mit Anm.] [De multes
riens l'ad asenét ; Bien diviset, e si li dit
' 10 De quel avrat chascuns délit, Benedeit SBrendan
1780. endreit mei conseillereie A
Apollo envëissons Prendre conseil de cest
afaire, Saveir a quel en porrons traire, Troie
5778.] prädikativ: [De laz la croz estet
Mariae, De cui Jesus vera carn presdre; Cum
cela carn vidra mûrir, Qual agre dol no 1 sab
om vivs, Passion 332.] [Nus d'els ne set en
feid veire Quel il (die Mauer des Paradieses)
seit faiz de materie, Mais blancs esteit sur
tûtes nefs, Benedeit SBrendan 1680. Lez la
fontainne troveras Un perron tel con tu verras
Je ne te sai a dire quel, Car je n'an vi
onques nul tel, Ch. lyon 391.] Et de la pierre,
queus ele est, Vos dirai je tot an apert, eb.
25 2602. Remembre, quele est la meie substance!,
Oxf. Ps. 88, 46. [se volés escouter, Dirai vus
quels il est, RAlix. 297, 2. Vos li jurastes devant
la baronie Ne li fauriez tant con fussiés
en vie: Asez set on, qex fu la garantie,
RCambr. 5458. il furent de maint home esgardé,
por savoir quels l'eslectïons seroit,
Villeh. 260.] wessen (=

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
span, cuyo): celes
demandent qu'ele oit, Por quel päor (vor wem)
ensi crïoit, Fl. u. Bl. 2344. elle savroit
mieus dire quels fieus je sui que tu ne savroies
dire qui fu tes peres, Merlin I 26.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
substant. in direkter oder indirekter Frage :
sur quels as ui curud ?, LRois 107. Mais ço
ne set quels abat ne quels chiet, Ch. Roi. 2553.
Meis ço ne set li quels veint ne quels nun, eb.
2567. Ne set a quels turner, ne les quels primes
fiere, Rou II 176. enquer, cument tes freres le
facent e od quels il seient en cumpaignie en
Tost, LRois 63. Si savrons bien tot a estros,
Quel (= Le quel) savra plus de bel chevir
Et a grant honor maintenir, Ou ge o vos,
là o irons, J ouf rois2 2725. neutral'. Quel
dure (duo rum ? ) devum en Ramoth Galaath
pur bataille faire, aler u nun aler?, LRois
50 336. Mais servise frunt a Sesac, que il
sachent, quel valt mielz a servir, a mei u a
Sesac, eb. 296.

en quel (=

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
en quel maniéré) auf welche Weise (in indirekter Frage) :
A tant s'an part,
et cil remaint Qui ne set cornant (Var. an
quel) se demaint, Ch. lyon 1340. Or viaut
ester, or viaut sëoir, Or viaut aler, or viaut
venir, Ne se set an quel (Var. en coi) contenir,
Guil. d'A. 954. Ne se set en quel contenir,
Méon II177,116.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
interrog. quel dis adverbiales Femininum: wie:
[Quant vint el demain par matin, Si
ralerent tuit al devin, Et demandent quel la
feront, En. 1013. «Ha las!», fait il, «quel la
ferai De mon ami que perdu ai ?», éb. 5145. Or
esguardez quel la ferons!, Troie 4426. Or si
guardez quel la ferons, Saveir, se nos lor retendrons
Ço dont il ont noz sëurtances, Noz sairemenz
e noz fiances!, eb. 26261. (Hâi! coilverz,
qeul l'avez faite !, eb. 26176.) Mais or com sage
homme vaillant Prenez conseil queu la feron
Ne quenement nos contendron, Chr. Ben.
Fahlin 1939. quel la ferons ?, Ren. M XI3096 ;
éb. XI 3300, s. Tilander Lex. Ren. 131 f.]
«Mile», dit Guinemans, «dites quel la ferons:
Irons a tes parans de par ton pere Orson ?»,

Or son 750. Seignor, quel la ferons, franc ehevalier
baron?, Aye 8. «Seignor», dist Berengiers,
«savez quel la feron?», Par. Duch.2.
«Seignor», dist Karlesmaines, «por Deu, quel la
ferons?, RM ont. 65, 20. Dist Amaufrois:
«Ferraut, quel la ferons ?», Gayd. 70. «Seingnor»,
fet il, «quel la ferons» ?, Claris 3039 mit Anm.
Kel nos couvient a faire ?, Main. I 86. [«Seignors»,
ce lor dist Mille, «por Deu, quel la
feron ?», Flor, de Rome 1850. Conseilliez m'en
quel la ( Var. le) feron, Rose L 10675. «Peires»,
fet il, «quel la ferai ?», Fbrimont 4695.
Päour .. Dist a Envie : «Regardés, Voz gens
s'en vont, quel la ferés?», Gace de la Buigne
4560. Honneur dist: «Quelle la feron?», eb.
2156; s. hierzu 8. 79.] [«A las!», fet il, «quel
le ferai (Var. quel la ferai)?», MFce Lais G
399.] Quel le porrai je faire? moult sui en
grant pensé, Fier. 112. Quel le ferons ?, quex
consaus en iert prins ?, eb. 148. «Hé, las», ce dist
li bers, «caitis, quel le feron ?», RMont. 179, 3.
signor, quel le ferés ?, Mousk. 19915. Or verrai
je quel le feras, Rich. 2393 mit Anm. On nous
siut chi; quel le ferons ?, Eust. Moine 100 mit Anm.
demande quel le feront, Ch. II esp.
7753. [«Dex !», font il, «quel le ferons ore ?»,
Rigomer 558. Vëis mon fil? Quel le fait il?,
Manék. 3372. «Signeur», dist il,» quel le ferons ?

Autre conseil nous covient prendre», éb.
3740. quel en ferés ?, Aiol 4333 mit Anm.
quel t'apiel'on ?, Mousk. 5916. [Or pensés,
quel il y faisoit Le jour de may, Froiss. P III
12, 357.] S. auch u. faire.

adj. quel in indirektem Fragesalz, gefolgt von
der Konjunktion que (s. Tobler Verm. Beitr. P
170)
: je ne seuc que il devinrent Ne quele voie
que il tinrent, Perc. 33500. S'enmast ele plus
son vöer Que d'autre, se il pëust estre, Quar
ele out ôi de quel estre Qu'il estoit et de quele
vie, PGat. SMart. 1332. vos puisse encor
aprendre En quel point ke li prisouné Pueent
iestre desprisouné Et parvenir el haut manoir,
Où il fait si très bien manoir .., BCond. 322,
1564 (Li Prisons d'Amours). demandait a
l'anemin an queil leu qu'i seroit plus voulantier.
Il respondit: «Ou cielz», in Rom. XV 173;
àhnl. coi que, cornent que.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quelement adv. interrog. in welcher Weise (vgl. oben en quel):
Mais ore orreiz par quel
maniéré En fu la fin, ne queinement (Var.
quelement) Avint le grant destruiement,
Troie 24389. j'ai le sen perdu, Jai keillement
ne quier savoir, Bern. LH s. 379, 4. Lors regarda
dux Namles quelement Porroit la chose
faire plus sauvement, Bnf. Og. 6855. Je vous
feroie trop lonc detrîement, Se de l'ost Charle
disoie quelement Chascuns revint vers son repairement,
eh. 7734. [Chier fils, j'aim tant et
telement Que je monstray bien quelement,
Quant je souffri mort aspre et dure, Lefèvre Lament.
III 2234. Nuyt et jour ne faisoit que
penser quellement il pourroit trouver maniéré
de oster Gilion de ce dangier, Gilion de Tras.
100b.]

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quel im Ausruf : quels dois m'est présentez !,
Alex. 79b. A quel dolor déduit as ta jovente!,
éb. 91b. [Oez, quel damage!, Reimpr., llf. O
Deus, quel damage!, éb. 117d. Deus, quels
dous manages!, éb. 96a. Quel veiee chemin, Ö
tuit prenent fin!, éb. 125a.] Deus, quel vassal!
soz ciel n'a tel, Erec 1255. E las! quel jour et
quel semaine, Quel mal, quel an et quel
45novele!, Ille 3907. 3908. Diex! quel pitié de
Galeron!, éb. 3466. [Las! com grant honte e
quex orguiz!, Chr. Ben. Fahlin 1022. Ecuba,
mere, queus pechiez !, Troie 4905. «Lasse», fait
ele, «quel dolors Iert, quant charront cez beles
tors .. E cist palais e cist donjons!, éb. 4897.
Deus, quel duel des prelaz qui lur mestier ne
funt!, SThom. W 2766. Diex! quel dolor!,

Escoufle 288. [Ha! röine franche, honorée,

Qel duel ont mis en la contrée Par qui ceste
novele est sorse!, Trist. Bêr. 1078. Quel mervelle,
que l'en si toise !, éb. 3076. Quel cort tint
ore Asüerus!, Bible Guiot 276. Diex, quel terrier!
Dex, quel escu!, éb. 331. Ha! quiex
freres, quiex compeingnons!, éb. 1271. Las,
quel dolor et quel ennui!, Dolop. 164. Li rois
respont: «Ha, quel domaige Que mi baron ne
sont sisaige! Hui est en ma terre faillie Tote
sapience etperie», éb. 166. Dieus! quieus serjans!
Dieus! quieus ancheles! Moût furent
fort et chil et chelés, Rend. M 192,1. Wo kein Vb. folgt
, steht der Accusativ, woraus H. Suchier,
Ztschr. f. rom. Ph. VI445, schließt, es sei
vei oder i a zu ergänzen, Beispiele ebenda.

b) adj. relat. welcher, wie beschaffen: [Ciel
Ewrüins, quai hora 1 vid, Penre 1 rovat, lier lo
fist, Leodeg. 149; ebenso éb. 265.] [En ma vie
Fis poi bien e mult folie. Li bien e mal or me
perent, Quel enz el quer plus chier m'erent,
Benedeit SBrendan 1454.] onc ne mut levre
tant ne quant, Quel li prophètes Môysès,
VGreg. A 2659. Quel sont amont, tel sont
aval, Rend. C 11, 7.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
relat. wie le qud gebraucht : ne sunt paroles
ne sermuns, de quels ( Var. des quels) ne seient
oïes les voiz de els, Oxf. Ps. 18, 3. par mëisme
l'achaison Ne voudront pas li seint orer,
Quant Deus vendra lu mont juger, Por ceus
qui donc damnez seront, Par quele cil qui
ores sont Justes .. Por les defunz en félonie..
Deu ne deprïent, VGreg. A 2642.

relat. wessen ( =

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
span, cuyo): Çou ert une
puciele que il avoit amee, Por quel amor passa
un braç de mer salee, R Alix. 301, 33. icelui ..
en la quel seignorie tuit li rëaume sont, Leg.

Gir. Rouss. 18. Li bons freres Charlon, quel
vie j'ai contee, Ad. Halle in Ruteb. I 431. ensi
le mena Dÿables, quels oevres il avoit faites,
Merlin I 29. ensi meut grans contenchons
entre Vertigier et chiaus quels parens il avoit
fait ochirre, éb. I 37. Vesci deus coses .., Por
quel raison sans déporter On doit fernes honour
porter, BCond. 48, 89. Et sa tresglorïeuse
mere, La quel miséricorde vient A pechëor,
quant il covient, Escan. 24891. le justice en
apartient au segneur lai, en quel justice li liex
sains siet, Beauman.111, 15. Le justice .. est
au baron, en quel baronnie li liex est fondés,
éb. 11, 23. li sires, el quel bois il avoit l'usage,
éb. 24,16. chil, ou quel destroit (Distrikt) ..

destourbier ou damage seront fais aus dessus
dis. Bois. 354. tout cil, li quel pere n'ëussent
mie ëut la banse, ne sont mie franc (bekommen die Mitgliedschaft nicht unentgeltlich
), in Rois.

5 151 Anm. [le jour de la saint Jaque, quel
pèlerins je estoie et qui mainz biens m'avoit
fait, Joinv. 290b. et li firent dire que, se ne
fust pour Thonour dou roy, en quel messaige il
estoient venu, que il les fëissent noier en
Torde mer d'Acre, en despit de lour signour,
éb. 302 e.] «Sire», fait il, «nous et li nostres Avons
lonc temps esté des vostres, La qui gent et li
quiex lignages Nous ont pourchaciez mainz
domages Es guerres qu'avez esmeües», OOui. I
6459. Dieu m'a sauvee par sa grâce, Et la
Dame de majesté, En quel garde y ai puis esté
Par sa doulceur, Mir. N Dame in Th. frç. aum. â.
414. [la belle .., Pour quele amour en ce
traveil Je sui entrés, Froiss. PI 1, IL la
belle .., Pour quel amour ce dittié trette, eb. I
109, 776; ebenso eb. I 161, 2524; I 219, 260.
Ma dame .., En quel nom la figure est fette,
eb. II 58,1969.]
relat. Adverb. =

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
corne: n'i parut sente ne
trace De lui, quel si ço fust fantôme, VGreg. A
1347. par le pechié Esteit Dex si vers eus irié
C'omques ne d'os ne de lor rennes, Mais queu
si trestuit fussent fennes Ne porent prendre un
sol retor, Chr. Ben. Fahlin 2110. Ne dot
(dubitet) vers mei sis esperiz Mais quel si
j'esteie sis fiz, eb. 8762. Od serviges, od parlemenz
Sunt si venu a concordance, A paiz e a
teu bienestance, Que cil ne fu plus d'eus
eschis Mais quel un autre deu päis (außer wie
35 ein anderer), eb. 2060. Ja n'avront autre räançon
Mais quai orent cil d'Alençon, eb. 36846
(hier adjektivisch ?).

c) konzessiv, adj. (wie quel que) : Car il n'est
hui nule ame nee C'a son jor morir ne coviengne,
Quel voie ne quel chemin tiengne, Escan.
5307.

2. le quel

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
interrog. in direkter Frage : welcher (bei einer Auswahl unter mehreren)
: E le rei e les clers
voil ore demander: Les queles des leis deivent
cristïen mielz guarder, U celes qu'establirent
Sarazin e Escler .., U iceles que firent li saint
humme enbrever?, SThom. W 1217. Li quels
munterat el munt de nostre Segnur ? u li quels
esterat el saint liu de lui?, Oxf. Ps. 23, 3. Li
quels munterad el mun del Seignur, e ki
estaerad el saint liu de lui ?, Carnbr. Ps. 23, 3

(also qui hier gleichbedeutend). Astetei il parlerait
en lur buche, e glaives es levres d'els;
kar li quels öit ?, Oxf. Ps. 58, 8. Tu espowentables
ies, e li quels contrestera a tei?, eb.

75, 7 ; eb. 88, 7. «Li quels Ta (le besant)
«bé, je n'en ai mie», Barb. u. M. III 403,155.

[li quels Ta hui miex fait ?, BViolette SAT
3065.] Li keis valt muelz, tous jors guerre ou
teil paix?, Bern. LHs. 4,1. Li queus vaut
mieus selonc vostre escient, Ou joie avoir qui
tost doie faillir, Ou haut (l. hauz) espoirs adès
sans plus jöir ?, Mätzner Afz. L XLV 6. [Li
quelx trait pis, .. Ou li lëaux ou cil qui triche
e ment Et déçoit?, Bec. gên. Jeux-p. IV 6.
Baudôyn, il sunt dui amant, Qui ainment de
euer sanz trichier Une pucele de jovent. Li
quelx la doit mieuz desraignier ?, éb. IX 4.

Del quel me doi je plus douter ?, éb. CXXIV
10. Li qués doit redouter plus, Ou vous li de
s'amour proier, Ou elle vous de l'otroier ?, eb.
CXXVI 11 u. oft. (gleichbedeutend qui: Qui
doit plus venir avant. Li amez ou cil qui
prie ?, éb. III 7 u.a.).] in indirekter Frage
: E vunt ferir un paien,
Timozel, L'uns en l'escut e li altre en Tosberc
.. ; Ne Toi dire ne jo mie nel sai, Li quels
d'els dous en fut li plus isnels, Ch. Roi. 1387.
[Vëez m'espee .., A Durendal jo la métrai encuntre,
Assez orrez, la quel iratdesure, éb. 927.
Mult près d'ici sunt dui enfern .. ; Fors mei ne
set uns suis de nus, Li quels des dous seit plus
penus, Benedeit SBrendan 1342.] ele .. ne savoit,
Le quel des deus plus cier avoit, Car né
estoient en un jour; Il ot non Flore, el Blanceflor,
Fl. u. Bl. 188. [Anbedeus les acole et
beise, Ne set, li queus d'aus miauz li pleise,
Erec 2360.] A lui mëismes se consoille, Au
quel des deus il eidera, Ch. lyon 3355. [En
respit mist e en purpens Pur saveir e pur demander,
Li quels sereit mielz a amer, MF ce

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Lais Cht 52. Ses druz i vit mult bien aidier : Ne
set, le quel deit plus preisier, eb. 110. Nés voil
tuz perdre pur Tun (chevalier) prendre. Ne sai,
le quel jeo dei plus pleindre, éb, 157. la chalve
suriz .. Ne sot, as quels se dëust traire. Od
cels vuelt estre ki veintrunt E ki la greignur
force avrunt, MFceFa. 23,12. Bien s'aparceit
li vezïez, Les quels il puet aveir suz piez, éb.

40, 22. S'orreiz parler d'un grant concire, E al
quel om livra l'empire ( Var. As quiex il livrerent
l'empire), Troie 206. non cerz fait
(Mars) et non saichanz Ceus qui entr'eus sunt

combatanz, Li quex deit vaintre e li quex non,
Chr. Ben. Fahlin 493. Adonc voudra la chose
ataindre, Des quex aler, les quex remai[n]dre,
eb. 2334. Mostré li ont, as queus forface, As
queus ait e les queus hace, eb. 12407. 12408.
Assez en ont sovent parlé, La quel en tienent
a plus bele, O dame Heleine, o la pucele
(.Polixena), eb. 14623. S'orreiz, li quel furent
chacié, Quel refusé, quel eissillié, Li quel robé,
li quel ocis, éb. 27553. 27555. E cil lia raconté
tot, Li quel i sont e li quel non, eb. 29009.] Mes
or voudrions nos savoir, Li quiex sera ce qui
ira, Ben. 23895. [Lors devisent, li queus d'eus
trois Ira premir voier l'orlois Que Tristran a
la chanbre maine O celié qui seue est demeine,
Trist. Bèr. 4339.] il convient .. que nous
atirons, li quel de nos barons remanront ichi
por le terre garder, H Val. 561. Tant truis
escrit .. De douz miracles Nostre Dame Que
je ne sai les quiex choisir, OCoins. 543, 3.
[Hom, .. tu pues bien savoir, li quieus De
ches dous (li mondes et Dieus) vaut mains et
ki mieus, Rend. M 40,10. Symon, le quel
emploie miex son temps En bone amour, dites
m'ent vostre avis !, Bec. gin. Jeux-p. CXXXII
1 (oder als direkte Frage aufzufassen : le quel
emploie .. ? dites m'ent vostre avis). A la cort
n'ot baron nesun, Qui ne desirast a savoir, Li
quels gâaignié dut avoir, RViolette S AT 701.
Vassal, .. Je vousdesfi. Or iparra,Li ques de
nous deus plus porra, eb. 5517. Se nous venons
au couvenir, On verra molt bien avenir, Li
ques avra ou tort ou droit, éb. 5818. Et puels a
prince demanda, Li keix estoit d'els toz li
sire, Florimont 5473. Mostrer doient, li keis a
tort, eb. 11320. Amins, sez me tu dire voir, Li
keus est plus riches d'avoir De toz ses borjois
que si sont?, éb. 5036. neutral: Ne set, le
quel i face ou non, Chr. Ben. Fahlin 3514.
Une ore aimme et une autre het. Tant se dote
qu'ele ne set, Li queus li vaille miauz a
prandre, Clig. 527. N'at soing, lo quel il soit, u
perduz u salveiz, Poème mor. 214d. je li veul
enquerre et demandeir, Lou keil des dous me
volrait muels lôeir, Ou raixon croire ou per
amors ameir, Bern. LHs. 157, 7. Or ne me sai
au quel tenir, Se je doi(s) ester ou partir,
Veng. Ba>g. 628. Helas, je serf mon preu u
mon damage, Ne sai lequel, Mätzner Afz.
50 L XXIII 34. [Sire, ne me celez mie, Li quelx
vos iert plus a gré, Bec. gin. Jeux-p. V 2. Sire,
lôez moi a choisir D'un jeu, li quiex doit mielz

valoir: Ou souvent s'amie sentir .., Ou vëoir
et parler toz jors .., eb. VII 2. Or garde, le
quel est plus gent, Ou dou laissier ou dou
porsivre Ce qui te fait a dolor vivre, C'est li
maus qui amors a non, Bose L 3038.] Desconsilliés
et sans confort U fols, ne sai le quel
estoit, Perc. 42135. S'est de deus pars si entrepris
Du quel faire u du quel laissier, Ch. II esp.
6237. demandèrent entre iaus, le quel il
feroient, u il le tüeroient u il le lairoient, Lig.
d. PU. 360. ne sot, le quel il fëist ençois,
Turpin I 39, 27. Et çou fu miracle et viertus
Que pour Carlon i fist Jhesus, Car Dieux li ot
dit et mandé, Li queus li seroit mious a gré,

U viertus face a son cornant Pour lui puis sa
mort u devant, Mousk. 8593. «Or vous demant
je», fist il, «le quel vous amerïés miex, ou que
vous fussiés mesiaus ou que vous ëussiés fait
un pechié mortel», Joinv. 16f.

in direkter oder indirekter Frage u. gleichzeitig
attributif : «Le queil pié (des Rosses) est
ce que li malades demande?» Et on li dist:

«Le destre pié devant», Men. Reims 205.
«Sire», fait li rois, «dites nos: De la quale terre
estes vos ?», J ouf rois2, 2876. Et li chevaliers
dist: «Par foi, Assez sont rëines et roi (es gibt viele)]
Mès de la quel (sc. rëine) volez vos
dire ?» Et cele dist : «Par foi, biaus sire, De la
famé le roi Artu», BCharr. 1433. ne sai, les
queles leçuns Ert alez lire uns des clerçuns,
Bou I 502. [Ou bien l'an praingne ou mal l'an
chiee, Ne sai, le quel rien n'en demande,
Perc. H 3253 Var. S'orreiz, a queus porz il (die Griechen)
tornerent, Les queus de lor nés
amenèrent, Troie 27551.] il ne se saveient, De
la quel partie defendre, Ambr. Guerre s. 10889.
ne saveient, De la quel part il l'asëissent
(belagern sollten), éb. 9181. Je ne vos sai avant
mener De ci, ne ne sai assener, Au quel chemin
nos nos tendron, Mer. 2533. Od les mariniers
se conseille, La quel nef ira a Marseille,

- SMagd. 534. je vos ferai entendre proprement,
del quel Jake (von den zweien) je vos voil
conter, SJake 3. Puis demanda Rou l'arcevesque
Et a Ebar, d'Evreus le vesque, Les
queus glises de la contrée Ierent de plus grant
renommee, Mousk. 13615. Mais il n'en seut
avant conter, Le quel chemin il vot tourner,
Sone 14560. fet a soi mander Ses chevaliers
pour esgarder, Les quiex huit o soi retenra,
Claris 3107. [Al bois ala (li fevre) pur demander
A chescun fast qu'il pot trover, Al quel

(sc. fust) il li löent entendre, Del quel (sc. fust)
il puisse manche prendre, MFce Fa. 49, 9.
(De fabro et securi). Nous vos partirons trois
pais, si verrons, le quele (sc. pais) vous prenderés,
H Val. 581.] E sen deit il (li prestres)
aveir .., quaus pechëors il deit sormonter e
absoudre, e aus quaus (sc. pechëors) deit vëer
absolution, Serm. poit. 4.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
relativ : Ensi Môyses el desert ensengiez de
l'angele aprist lo comandement, lo queil il ne
conut pas parmei homme (mandatum ah angelo didicit, quodper hominem non cognovit
), Dial. Qr.
10,14. en la fin de celui livre, en l'enconmencement
del quel il avoit parleit des choses trespasseies,
Oreg. Ez. 4, 27. Bella dama, .. Tes
prëires a Deus oies ; Bien i pareist qu'en lui te
fies, Per amor del quai tu es prise E en
iquesta charcer mise, SCath. 1537. Per iquestz
Deus, als quais il sert, Sacha per ver que perdus
ert, eb. 1563. Clem. SCat. 316. [Fuirur est
a els sulunc la semblance de serpent ; sicum del
surd serpent e estupant ses oreilles, La quele
nen orrat la voiz des encantanz, Oxf. Ps. 57,5]
Antipater, qui le mal ot pensé, Par le quel
Alixandre fut tout empoisoné, Venj. Alix. J eh.
1856. de Hongrerie, li quelle est royautés,
Aub. 2132. chil, as quels il fu commandé,
H Val. 542. Autres pecciés ai fait encore, Les
ques n'ai pas en ramenbranche, J Jour. 1951.
il ot enquise La voie, et il l'a lors emprise, La
quele ja ne finera D'esrer, ce pense, ains trovera
Et les dames et la fontaine, Ch. II esp.
9309. Et m'en plainderai a vo mere, La quelle
senc de tel matere Que mes espirs en iert
aidiés, Dits de Vâme A 23h. [Gavains .. a
coisi un biel vergié, Del quel vos reconterai
gié, Bigorner 14220.] et en (aus Hähnen) fait
l'en chapons, li quel sont molt sain et bon en
esté, Brun. Lat. 222. cest livre, par le quel il
puissent estre enseignié de porcacier le droit
et de leissier le tort, Beauman.11, S. 12. en le
quele prïere nos avons fiance que Dix noz ayt
en cest oevre, eb. I, 8. 15. sa femme, la quelle
estoit ainsnee, Devoit avoir le tout, Gir. Boss.
45 30. [Li seconz livres vous parlera de ses (de Saint Louis)
granz chevaleries et de ses granz
hardemens, li quel sont tel, que je li vi quatre
foiz mettre son cors en avanture de mort,
Joinv. 4f. Oliviers de Termes .. lessa le roy et
demoura en Cypre, le quel nous ne vëismes
puis d'an et demi après, eb. 10 e: unes lettres,
les quiex disoient que .., eb. 46 a. li vindrent

les nouvelles que li roys estoit pris ; des quiex
nouvelles elle fu si effree que .., eb. 264a

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
u. a.] neutral: car pour ce que il avoient
bouchié l'un des bras dou flum, .. le quel il
firent legierement, pour ce que il pristrent a
bouchier là où il partoit dou grand flum,
Joinv. 128f. La quelle oianz (quod .. audiens),
illokes uns nobles hom son cheval .. offrit a
lui, Dial. Gr. 115,17. beziehungslos: Benëurez
lequel tu eslisis et prisis ! enhabiterat en
tes aitres, Oxf. Ps. 64,4. [wessen ( = span, cuyo):
Lorsque ma dame regardoie, Pour la
quele amour tous ardoie, Froiss. PII19,619.]

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
relativ und gleichzeitig attributiv : au partir
de la dicte eglise .. a destre main a une eglise
de saint Nicolas, en la quelle place la doulce
Vierge Marie se cacha, S. d'Angl. 145. les
savons yestre estrains et obligiés a ehe, la
quelle astrictïon et obligastïon tourne et redonde
a no pourfit. Bois. 353. [nulle temptacïon
ne nulle doute je n'ai dou sacrement de
l'autel; pour la quel chose je vous di que ..,
Joinv. 34a. li soudans venoit touz jours jouer
aus eschez, après relevee, sus les nates, qui
estoient au pied de son lit ; la quel natte, sur
quoy il sot que li soudans s'assëoit touz les
jours, il l'envenima, eb. 96b. et alerent au
moustier Nostre Dame en la ville; li quex
moustiers estoit fais en la mahommerie des
Sarrazins, et l'avoit li legas dedïé en l'onnour
de la Mere Dieu, eb. 118f. Après la bataille le
conte de Flandres estoit la bataille au conte
de Poitiers, le frere le roy; la quex bataille
dou conte de Poitiers estoit a pié, et il touz
seus estoit a cheval ; la quel bataille dou conte
li Turc desconfirent tout a net, eb. 182e. Le
samedi après l'Ascension, li quex samedis est
l'endemain que nous fumes delivrei, eb. 250d.
se je li metoie son droit en plait, dou quel droit
il me offre a faire savoir le veritei clerement,
eb. 456 c.]

li quels qui . .,li quels que .., le quel qui ..,

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
le quel que .. : welcher od. was auch immer (concess.) :
[Li quels qu'i vienget, nus veintrum
Arrabiz, Chanç. Guillelme 754.] Li quels qui
puet le sien conquerre, .. Cil a le los et la
corone, Tiiebes1 4157. Li quels qui soit, eb.
6454 [= Thebes II App. III, S. 174: Li quels
que soit sa mort en quiert]. Il s'entr' aloignent
dous arpenz: Ja iert li quaus que seit dolenz,
Thebes 9618, Bd. I, S. 475. Li queus qui premiers
i venist L'empire ëust, l'oneur tenist,

Eracl. 5306. Li ques que soit de nous morra,
RViolette 8 AT 4847. le conperra quels que
soit, F erg. 86, 3. Li qes qe muire de nos deus
el präaige, Cist autre dui le diront le paraige,
RCarnbr. 4396. Une chose nos fait entendre,
Al quel que l'aviegnë a prendre, Que ele l'ait
anceis amé ; Del quel ki l'ait, vuelt aveir gré,
En. 9006.9008. «Mes or voudrions nos savoir,
Li quiex sera ce qui ira». «Seignor, li quiex
que vos plera», Ren. 23896. [Amors li set molt
bien partir Deus poins; prenge le quel k'il
vuelt, RViolette8AT4287.] Jesuimontés por
vos ferir Sor cel cheval, or si ferés Le quel de
nos deus que vaurés ;.. Ferés vostre cheval u
moi, Celui que vos amés le mains !, Veng. Rag.
956. «Et je cuit que cist dui destrier Sont
vostre ; or si vos prïeroie .., Que vos, ou a
prest ou a don, Le quel que soit, me baillissiez».
Et il li respont : «Choisissiez Des deus le
quel que miauz vos plest», RCharr. 289. 291.
mëumes por jouster Au quel que il dëust
coster, Perc. 17436. la cité de Messinople ..
ou celi de la Serre, la quele que il ameroit
mielz, Villeh. 496. il les conduiroit .. a Salenique
ou en Costantinoble ou en Hongrie, le
quel que il voldroient des trois, éb. 393. je perdroie
Le quel membre que je voudroie, Barb. u. M.
III 675, 120. [Hom, done t'ame auquel
(Welt oder Gott) tu vieus! (Var. Done t'ame
auquel que tu vieus!) .. ; Auquel ke tu vieus
si te tien!, Rend. M 40, 8. 12.] Au quel que
soit en chiet il mal, Ferg. 83,19. vous irés
Avoec le quel que vous vaurrés, RHem 3172.
Li gius est partiz, n'i a plus. Le quel que vos
plaira, prendés, De nule rien n'i mesprendés
Vers le vilan qui le ju part, Hunbaut 1499.]

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
neutral : le quel qui mielz li plereit, Planierement
li trovereit Tot qanque li sereit mestier,
Chast. XXVII17. [Le quel que seit t'en estuet
faire, Qui que seit ennui ou contraire, Chr. Ben. Fahlin
18209. Je t'ai devisees deus
choses, Si fai le quel que tu voldras!, Perc. H
8883.] Prendés le quel que vos volés!, Veng. Rag.
901. Or fai le quel que tu vodras: Ou tu
Rovel mon filz rendras Ou tu verras Brun
sanz demor Pendre là amont, Ren. 27375. le
quel que mieus amerés, U le femme u l'avoir
arés, Rich. 5315. Prendés le quel c'avés plus
cier : Ou râler avoec vostre ami, Ou estre avoec
madame chi, RHem 3218. Au quel qu'il veut
faire, s'amort (d.h. a faire le quel qu'il veut),
BCond. 212, 221. il se pot aquiter par le quel

qui li plest, ou par le ceval ou par les dix livres,
Beauman.134,57. [et il me respondirent
que je prëisse le quel que je vourroie: ou il
me menroient a terre, ou il me ancreroient en
mi le flum, Joinv. 210b.] Or fay le quel que tu
vouldras, J Bruyant 27 a. gleichzeitig attributiv
:
or prenez les queis vint que vous vourez,
Men. Reims 47. il li loist eslire le quele voie
qui li ( = qu'il li ?) plest de ces trois, Beauman.1
10,12.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
un quel : so und so einer, s. tel.

3. quel . . que, quel que, quelque, quelque
.. que quel .
. que welcher auch .. (concess.): [Quel
part que alget, iluoc est ma corone(t) Et mes
trésors, HLied 80. Quel part qu'il ait, ne poet
mïe câir, Ch. Roi. 2034.] Quel part que les
puceles vont, Li Troïen veie lor font, En. 7057.
vos pôez Aler quel part que vos volez, Ch. lyon
3592. Alez quel part que buen vos iert!, éb.
5170. Que il ait enoreement Quel part que il
avra talent, Brut Arn. 1845. [Od lui irunt quel
part qu'il ait, MF ce Lais G 861. Quel part que
li venz turt, se plessent od l'oré, 8Thom. W
4810. or chevauchiez queil part que vous
voulez, et nous vous sivrons, Men. Reims 383.

De quel part qu'il venist, Flor, de Rome 4511.
Quel part ke le plaidëour voie, Douchement
par le main le prist, Rend. C 17, 2.] je vous
sivrai Quel part que vous vorrez, amie, Claris
8553. il torneroit Le cheval quel part qu'il
vorroit, Cleom. 2680. [De quel part que je
viegne, tost me retrouverés, Fier. 107.] [Quel
loi que ses peres tenist, .. Del Saint Espir fu
replenie, Wace Vie SMarg. 29 (ms. A).] Chascuns
de vos me doit Un guerredon a mon gré
randre, Quel ore que jel voldrai prandre,
RCharr. 710. Quele eure que (sobald als)
porai savoir Qu'ele ert ençainte de mon oir,
Tot mon empire asamblerai, La mer de
Gresse passerai, CPoit. M 1278. En quel
onques liu qu'il l'ataingne, Perc. 38530. Quel
(adverbial) folz qu'il fust, moult doucement
Amoit la mere au roy celestre, GCoins. 297,24 ;
ebenso éb. 298, 64. [Puis issoient par contençon
Li elefant et li lïon, Et quels bestes que je
voloie Par devant moi melier faisoie, Partout
4651.] Quel besoing que soit, a, dont est
espôentés, God. Bouill. 224. vous me direz
Quel chose que onques vodrez, Claris 11034.
Quel sanlant qu'elle li faisoit, Tout l'autre
monde tant n'amoit, Sone 10015. [De queil

terre qu'il soient, il sont mi compaignon, Flor, de Rome
832.] quelz .. qui: Mais prodom
ke doit faire, cant il sent tel batalle ? Forment
soi doit combatre, quelz malz qui lui assalhe
( Var. quel pechiés qui l'asaille), Poème mor.
57b.

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quel que : quel que soient li autre, moult
petit pris cestui, God. Bouill. 94. [Altre bataille
lur livrez de mëisme; De quel que seit,
Rollanz n'estoerrat mie. Ch. Bol. 593. Por ce
fet bien qui son estuide Atome a bien, quel
que il Fet, Erec 5. lor pria k'il apresissent
Aucun mestier, kel k'il vossissent, Dolop. 278.
Ne n'i ot nul, queus que il fust, Qui faucon ou
terçuel n'ëust, Erec 1981. et vostre sires sui,
queis que je soie, et vous estes tuit mi homme,
Men. Reims 38. Mes or me respon, donc n'es
tu Plus fier et de gregnor vertu Que cist
Jhesu ne queus qui (<d.h. qu'il) soit?, Ev.
20 Nicod. B 1223, S. 110.] Cui qu'il soit bel ne
quel qu'anuit, Escan. 9243 (wem auch).
quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
neutral: was auch:
[Qui le blanc cerf ocirre
puet, Par reison beisier li estuet Des puceles
de vostre cort La plus bele, a que (Var. a coi,
a quel) que il tort, Erec 48. A moût grant painne
se détient Mes sire Yvains, a quoi ( Var. a quel)
que tort, Que les mains tenir ne li cort, Ch. lyon
1303. «Dame», fait il, «a quel qu'il tort, Tos jors
serons nos mais ensemble», Durm? 532.] Mais
or ira, a quel qu'il tort, Fol. Trist. B 147. a
quel qu'il praigne, eb. B 339. quel ke nus en
dïe, Ilie 68. Quel que de moi puis avenist, eb.
1438. Quel que de cex de l'ost aviegne, eb.
6129. quel qui (d.h. qu'il) me prenge, eb. 4197
(adverb. fern.), quel qui (d.h. qu'il; bei Mont. Fabl.
quel qne) l'en chiee, Barb. u. M. III
236,59 (ebenfalls adv. fern.). [«Cumencez
dune», fet li vaslet, «Sen u folie, quel ke vus
plest!», Chardry P. P. 288.]

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quel que conjunct. während: Kuel que (d.h.
Quel que) il erroit en enfance, Ses repairiers
estoit en France, Ille 259.
quel .. que,
quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quelque (vor Substantivum) welcher auch:

Quel ke jagunce um ait sur sei,
Al col pendu ou en sun dei, Mult poit (?. poet)
aler segurement, Lapid. A 367, S. 47 (Marbode).
Haster nos covient cest afaire, A quel
que chief en deiens traire, Troie 4448. Comandez
mei, prez sui del faire, A quel que chief
j'en deie traire, eb. 21892. Moult les fist bien
desraisnier et parler, En quel que terre elle
puist arriver, Que cil avoirs li soit abandon

quel

56

nez, Jourd. Bl. 2230. en toutes maniérés de
prologues, sor quel que matière il soit, Brun.

Lot. 496. quiex que meffaiz Cist las de chevaliers
ait faiz, Je veil por ce que je te pri, Pité
en aies et merci, GCoins. 497,149. Mais s'il
ont en aus engrestiez, Orgueil, ou queus que
mauvaistiez, Li grant estât où il s'encrôent
Plus tost les montrent e desclöent Que se
petiz estaz ëussent, Par quei si nuire ne pëussent,
Rose L 6262. Ne ja nus si liez ne sera,
Quant il bien se pourpensera, Qu'ü ne truisse
en sa graigneur aise Quelque chose qui li desplaise,
eb. 6838. quant .. il a fait, espeir, quelque
chose, Ou veaut par aventure faire Quelque
murtre ou quelque contraire, Don il
craint la mort recevoir, eb. 16392. 16394.
[Quant nous savrons le remanant Du concilie,
bien avenant Iert qu'en en face quelque
chose ; Mès la bouche nous en est close, Geffroy Chron. mètr.
4517.] De ma pröesce et de ma
gloire Doit demorer quelque memoire, Lyon.

Ys. 1364. Per les bois li lions baloie Et vai
querant quelque aventure, eb. 2112. [Qui
femme prent de quelque taille, Il ne puet
faillir a bataille, Lefèvre Lament. II 3817.
Totevoies sire Renars Est remontés a quelque
force, Ren. M XI 2865.] Départi sont a
moût grant (Var. a quelque) painne, Erec
2765. Et li chevaus tant s'esforça Qu'a quelque
painne se dreça, eb. 3040. [Trestote la
quinzainne antiere Les ont chaciez a quelque
painne, Clig. 6659; eb. 4304. A quelqu'ennui,
a quelque painne Ting cele voie et cel santier,

Ch. lyon 184. [Et cil se lieve a quelque painne,
Perc. H 7445. Margerite a quelque paine Vers
le ciel amont regarda, Wace Vie S Mar g. 544
(ms. A). Dux Eneas a quelque peinne De la
grant ocise eschapa, Brut Arn. 14. Enterré
l'unt a queuque paine, Chr. Ben. Fahlin
28681. A queuque paine unt pais trovee, eb.
29969 ; eb. 551. Lors li mandèrent de rechief Si
ami, par boche e par brief, K'ü i venist a quelque
peine; E il tant se travaille e peine K'il
emprist al rei a venir, Guill. Mar. 8997. Vers
les cheveliers est mëus, Sens souliers, povrement
vestus, A port s'en vet a quelque paingne
< : enmi l'araigne), Florimont 4437.] Tot sor
lor pois a quelque paine le cheval le roi en
amaine, P art on? 8263. Et Parthonopeus Fa
si fait Qu'a quelque paine s'en rêvait, eb.
8386. A tant s'en vait a quelque paine, eb.
8657. De soi vengier li quiert congié. Ne set

comment vëer li doie; A quelque paine li
otroie, éb. App. 1664, 8. 447. A cief de piece,
a quelque paine, Li revient un petit d'alaine,
Amad. B 5257. Voit Keu lever a quelque
painne De là ù cil l'avoit laiscié, Atre per.2 404.
A quelque painne i est montes, eb. 445. vor Kardinalien: «ungefähr»:
quelques trente
mille personnes, Journal d'un bourg, de Paris
29.

[quelque als Substant.: Quelque des venëeurs
Tentent, Qui a lui parle en le nonmant, Gace de la Buigne
8224; s. hierzu 8. 78/.]

quel1 ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quelque .. que welcher auch : Puis lur ad dit :
«Söur sëez, Quelque péril que vus veiez (quic15
quid periculi videatis) ; Que que veiez, n'aez
pour! Deus vus durât mult bon öur, Benedeit SBrendan
360. [Meis onques nus qui la vëist,
Quelque sanblant qu'ele fëist, Ne sot por
qu'ele se pasma, Clig. 4112.] Et lui est moût
tart que il voie Des iauz celi que ses cuers voit
An quelque leu que ele soit, Ch. lyon 4346.
Deus li doint joie et santé Et venir a sa volanté
An quelque leu qu'il onques aut, eb. 5803.
[Ma mere m'anseigna et dist Que les puceles
saluasse, An quelque leu que jes trovasse,
Perc. H 686. de li li resovenist, An quelque
leu que il venist, eb. 5648. Si mangeroiz quant
vos pleira, An quelque leu que vos serra, éb.
8214. en quelque leu que il alassent, Villeh. 13.
Tuit li Latin qui estoient hebergié dedenz
Costantinoble, de quelque terre que il fussent,
n'i osserent plus demorer, eb. 205.] si vair
eul .. si doucement regardoient, C'est oit avis
k'il transperçaissent Quelke chose k'il esgardaissent,
Dolop. 135. Quels que pecieres que tu
soies, BCond. 216, 359. de quauque manere
qu'ele fust, Serm. poit. 181. de quelque part
qu'il me viegnent, Beauman.114,23. par quelle
que maniéré que ce soit, Bois. 426. En quelque
lieu qu'il feust, Gir. Boss. 69. en quelque estât
qu'elle soit, Ménag. I 63. quelque douleur
qu'il vous face sentir, eb. II290. [Mais ne puet
estre alïenee Pemme en mariage donnée. Il
convient que Ten la retiegne, Quelque meschief
qu'il en adviegne Ne quelque mal qu'elle
appareille, Lefèvre Lament. II408. 409. Quant
ceste novele ont ouï, Li frere en furent esjouï,
Quelque semblant que chascun face, Geffroy Chron. mètr.
771.] vor Adjektivum: Quiex
que chetis que j'aie esté, Je te depri(e), ma
douce dame, Vëoir te puist ma lasse d'ame,
GCoins. 335,48. quelque gros morcel qui y

soit, il convient qu'il passe oultre le neu de la
gorge, Ménag. I 25. a quelque hault pris que
les dits trois grains soient. Bois. 211 (Urie. v. 1444).


vol:8-col:58-line:5 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quel = que le

DMF: 0


vol:8-col:58-line:6 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quelconque, quelconques pron. relat. indef. u. adj.

DMF: quelconque

[FEW II 2, 1414b qualiscumque; Gam2
736b quelconque
; Godefroy VI 499c. vgl. quiconque
; onque]

pron. rel. welcher auch immer: tûtes genz,
quelesquunques tu fesis, vendrunt (omnes gentes
, quascunque fecisti, venient), Oxf. Ps.

85, 8.

quelconque .. que conjunct. : welcher auch
quelconque ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
immer:
[Deus li doint joie et santé Et venir a
sa volanté An quelque leu qu'il onques aut
( Var. An quelcumques leu que il aut), Ch. lyon
5803. Je ne sai s'ele me gaba, Quenconques
lieu que je hantasse, Qu'avoec nul preudome
n'alasse, Perc. H 1542 Var. Quel voie que je
onques taingne ( Var. Quelconques voie que je
tiengne), eb. 7016.] En quelconques aversité
Que soies, GCoins. 615, 441. [En quel onques
(Var. quelconque) liu que je soie, BViolette
S AT 831. en quelconques (Var. quelconque)
liu que je soie, BCcy2 7870. [Car, s'il font el
que il ne dient, Certainement il vous concluent,
Quelconques robes que il aient, De quelconques
estât qu'il seient, Bose L 11079.
11080.] Car il (Gott) set .. Les choses, ainz que
faites seient, Quelconques fins que eles aient,
eb. 17362. pour quelconques fait que chou fust,
Bois. 2. [
quelconque ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
ohne que:
Or se veit la dame au
deseure, E set que, de quelconques eure L'osera
mais cil (der Gatte) courroucier, Ne contre li
de riens groucier, Mu le fera tenir e quei,
Qu'ele a bien matire de quei, Bose L 16538.]

adjekt. irgend ein: en quelquunques jur je
apelerai tei (in quacunque die invocavero te),
Oxf. Ps. 101, 3. en queilkonkes liu (in quolibet loco). Dial. Gr.
177,1. Fuye les livrez Tibulus
Et de tous amoureux quelconques, Là ne doit
il regarder oneques, Bern. Am. 2237. N'arreste
pour vent ne pour pleuve .., Pour jeu ne pour
festez quelconquez <:doncquez>, éb. 487.
contre quelsconques persones .., autres quesconques
juges, Beauman.14,4. Je n'en met
hors reis ne prelaz. Ne juige de quelconques
guise, Rose L 5669. [repris de quelconques
vice, Don Ten deie faire joustice, éb. 11737.]
nonobstant quelconques ordenances, Urk.

1383 in S. d'Angl. LXIX. C'est «en quelcons
heure(s) sera Que li peckieres gémira» (in quacumque Inora ingemuerit
), GMuis. I 20. ses
commandemens quelconques, Mênag. I 131.

sans en faire quelconque demonstrance, eb. I
236. ne lors ne depuis en quelconque heure, le
roy Pharaon ne pëust venir vers elle, qu'il ne
la trouvast toujours plourant, eb. I 79. [qui
d'oiseuse est enteichié Ou de quelconque autre
pechié, Gace de la Buigne 11156; s. S. 79. Et
est entre predestinassïon, precïance de Dieu et
liberale humaine operation telle consonance
que entre enlz n'est trouvée en aucune
maniéré queconques (Far. quelconques) discordance,
Modus 167, 31.]
queles interj., s. chädes.
queloigne s. /., s. concilie.


vol:8-col:59-line:18 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quem que me

DMF: 0
quemun adj., s. comun.


vol:8-col:59-line:20 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quenas adj.

DMF: quenas

[FEW II 2,196 canis; Godefroy VI 501a] eine verächtliche Bezeichnung
: Chevaliers fu
vaillans, saiges, non pas quenas <( : Abenas),
Gir. Ross. 47.


vol:8-col:59-line:25 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quenasne s. m.

DMF: 0

eine verächtliche Bezeichnung: quenasne,
qui vault dire, comme l'en dit, sanglant villain
en anglois, Urk. 15. Jahrh. Carp. quenneya.
Vgl. quenas.

quene s. /., s. quenne.


vol:8-col:59-line:31 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quenee, canee s. f.

DMF: 0

[FEW II 1,689b *frk. kinni; Godefroy I 776a canee\

quenee ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Backenstreich : De celi sui estrangniez Dont
souloie estre privez, Ne plus ne serai amez,
S'ainçois ne le ( la) fiere et bat Et a li ne me
combat Et donne très grans quenees, Bec. gên. Jeux-p.
XIX 8. [Et quant ele soi mëisme
feroit de caneies et de puinz (Cumque semet
40 ipsam alapis pugnisque tunderet), Dial. Gr.
40, 8. il li donat tan solement une caneie (ei solummodo alapam dédit), eb.
96,11. Mais,
s'elle scëust bien com li chose est alee, ..
Volentiers li ëust donnet une quanee, Bast.
45 2897 mit Anm. Li valiez .. Est acorus a la
mellee, Ançois qu'ele fust definee, Son chevalier
moult tost aida. L'autre feri et défoula
Et lui dona une kanee, Qui puis dust estre
comparée, GUI. de Chin 360.]

quenele s. /., s. caneie.

qucncment adv., s. queien.


vol:8-col:59-line:52 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quener vb.

DMF: 0

quener ≈ GermaNet:ohrfeigen ⇔ WordNet:NA
trans. ohrfeigen: Je lôe que vous queniez
La dame bien a deus lés; Puis que par batre
ravrez S'amour, ferés de bon bras, Bec. gin. Jeux-p. XIX
12. [FEW II 2, 689b.]
quenet s. m., quenete s. /., s. canet, canete.
queneton s. m., s. haneton.

vol:8-col:60-line:7 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quenne, cane s. f.

DMF: 0

[.REW3 4702 anord. Kinn; FEW II2, 698b *frk. kinni ; Godefroy 1775c cane.
Tilander Lex. Ben. 28]

quenne ≈ GermaNet:Kiefer|Kinnlade ⇔ WordNet:pine=synonym
Kiefer, Kinnlade: Prendre le volt (Benart den Baben),
mès il failli, Et neporqant qatre
des pennes L'en remestrent entre les quennes,
Ben. 7344. tu lui ostas a tes canes Quatre de
ses plus beles panes (zu Benart mit Bezug auf
das an erster Stelle Erzählte), eb. 13675. Par
signes son ostel queroit (das taubstumme Kind),

Se main a sa kene tenoit, SFranch. 4549.

Wange : Lui

quenne ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(Tristran) ai chacié : or chazma
ferne ? Cent dehez ait par mié la cane Qui me
rova de li partir!, Trist. Bér. 3072. Les chennes
Et li blanc poil qu'aval les quenes Nous
met viellece, GCoins. 692, 127. Cil, seur qui
giete et sur cui rüe Viellece ses fleurs (vgl. barbe florie)
et ses chennes, Debatre doit souvent
ses quenes, eb. v. 131. Envers terre cline
sa face, Sor sa main a mise sa kene, En sa
bouche boute sa pene (vor dem Schreiben nachdenkend),
J oh. Bouch.
457. Mès il a trové le
chier tans, Au vis li pert et a la cane. Or n'a
il pas mantel a pane, Barb. u. M. I 379, 689
(Du Cortois d'Arras). Ne pëust pas un oef
d'alôe Estre l'enclume et la cane (des Bauers,
dem ein Zahn soll ausgerissen werden) ; Reim :

rassane), eb. I 161, 71. Son seignor fert (das
Weib im Traume den neben ihr liegenden Mann),
moult bien l'arene (l. l'asene) De la
paume delez la caine (nachher v. 174 sagt sie :
Vostre jöe feri de plain), Mèon I 297,140.
quant on fiert en l'une kene, torner l'autre,
Bigle eist. 600. Mors, va crïer ton ban as sennes
.., Amagrir lor faras les kennes, Regr. ND
140, 5 mit Anm. [Par le tenple le prist as
mains, Traist l'onze pas u plus, je cuic, Et
trove au feu un haste cuit. Au premier tor que
il descent, Grans cos li donne plus de cent Et
par le col et par le vis Qu'en pluissours lius, ce
m'est avis, Est des kenes li cuirs partis,
Hunbaut 991
quenne ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
mit Anm. (Glossar: Kinnladen).

Le glotun fert si lez la cane E une tele note li
organe Ke les orailles ad estunez, Deux. coll. anglon. Mir. SVierge
35, 87, S. 153.

quens s. m. {nom.), s. conte.
quenu adj., 8. chenu.

quepol s. m., s. copel, pecol. [Oodefroy VI 502a.]

5 quer conjunct., s. car.
quer s. m., s. euer.


vol:8-col:61-line:7 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


querce s. f. (ital. quercia)

DMF: 0

[.REW8 3649 querem; FEW II 2,1462b quercus
; Tilander Olan. lex. 214]

querce ≈ GermaNet:Eiche ⇔ WordNet:oak=synonym
[Eiche: et après ce prenez ceindre d'escorce
de querce et niellé la avec oile et en fetes un
enplastre sor la plaie {des Jagdvogels), Moamin
II 76, 2. Mès qant l'oisel chiet sor suen ventre
et se feit mal el bec et la coue formant, prenez
16 adonc de foiles de querche et ardés les et
mellez les o eve .., eb. II 59, 16; eb. II 85,
5. 6.]

querculer vb., s. calculer.


vol:8-col:61-line:19 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


querele s. f.

DMF: querelle

[FEW II 2,1462b querela; Qam.* 737a querelle; Godefroy VI 502a. X 457c]

querele ≈ GermaNet:Anklage|Prozeß|Rechtsstreit ⇔ WordNet:accusation=synonym|lawsuit=near_synonym
Anklage, Prozeß, Rechtsstreit: [Volantiers
fëisse a toi peis Et la querele te leissasse, Que
ja meis plus ne m'an meslasse, Clig. 4137. Or
m'est cuers et talanz venuz, Que la querele
te guerpisse, eb. 4171. Desfïer me dëussiez
vos, S'il ëust querele antre nos, Ou au mains
droiture requerre, Ainz que vos me mëussiez
guerre, Ch. lyon 494.] La querele tot sanz
mentir Ëust desresnié quitemant Par reison et
par jugemant, Se cil seus jorz fust trespassez,
eb. 5856 Var. Et s'or venoit la dameisele, Ja
desresneroit la querele Don ele l'a tant pleidoiiee,
S'an a esté moût leidangiee, eb. 1782.
Par vos cuide ma dameisele Toute desresnier
sa querele, Qu'une sôe suer desherete, Ne
viaut qu'autre s'an antremete, eb. 5078. Rois,
s'or puet estre desresniee Ma droiture ne ma
querele Par un chevalier, donc l'iert ele Par
cestui, eb. 5945. Tant i a plaintes e quereles E
custummes viez e nuveles, Ne pöent une hure
aveir pais {die Bauern durch Schuld der Landesherrn
), Rou II 841 [sout les quereles
Que faiseient la vilainaille, Brut Am. 9676.
Les quereles e les clamors, Dum l'on li a faites
plusors, Ra fenïes e afaitees, Concordees e
apaissees, Chr. Ben. Fahlin 13015. «Seignor»,
fet il {der König), «or en parlez ! Ysengrin premier
apelez, De tot la querele en lui tient»,
Ren. M VI 985. Une querele li sorvint, Dont
a plait aler li covint, Rencl. C 14, 4. Li chiens
en jugemant apele La burbiz et li muet querele,

Lyon. Y8. 188. L'empira et mist mal au
roi Par une trop fause querele, Joh. Bouch. 79.

[Ne fist bien Appïus a pendre, Qui fist a son
sergent emprendre Par faus tesmoinz fausse
querele Contre Virgine la pucele .. Rose L
5591.] Senz loier deivent {die Richter) a chief
traire Les quereles que l'en leur porte, E aus
plaintis ouvrir la porte, E ôir en propres persones
Les quereles fausses e bones, eb. 5671.
5676. [Par droit volt sa querele ne mie a force
ataindre, GCoins. Christ. 3030.] S'il voit que la
querelle vaille, Dont se desfent, qui que l'assaille
(der Anwalt), Jub. NRec. I 289. [Tant
ont juchié et tort et droit, Et tant est li plais
demenés, Que Lanselos s'est présentés De la
querele desraisnier, Rigomer 1641. «Vassal»,
fait il, «outreement Sui près que jo desrainiei
doie Vers vos que la querele est moie, Si que
ja n'en donrai respit», eb. 1646. En la presence
l'apostelle Proposée fu la querelle Contre l'arcevesque
forment, Geffroy Chron. métr. 2610.

En cel an .. Ot il grant corrouz et contens
Entre le roy et l'apostoile; Si ne fu mie lor
querele En petit de temps apaisiee, eb. 1806.

Et nostre roy, qui le desroy Vost apaisier et la
querelle, En privé dist a l'apostelle .., eb. 2721.

Et mestre Raoul de Präeies De par le roy dist
ces quereles, Dont de crisme estoient les cas,
eb. 4122. délivrez furent Les trésoriers qui là
esturent Mis en prison .. ; Ausi fu délivré
Präeies. Bien se portèrent ses quereles, eb.
7386.] [Molt ai esté en grant pesanche Et en
queriele (innerer Streit) et en doutanche; Molt
ai douté de cest affaire, Bari. u. Jos. 4440.]

querele ≈ GermaNet:Widerspruch|Einspruch ⇔ WordNet:contradiction=synonym|objection=synonym
Widerspruch, Einspruch : Etonlienvoia (die
begehrte Braut) sanz faire grant querelle, Dit Rob. D
38. [Sire, vostre baron löassent Que
cil dui baron s'acordassent. Sauve t'anor et ta
querele, Molt tenisson la pès a bele, Ren. M
VI 979; s. Tilander Lex. Ren. 132.]

querele ≈ GermaNet:Anspruch ⇔ WordNet:NA
Anspruch: Vassax, .. Or m'en respon: que
te tient il D'une dame franche et gentil?
S'ele est pruz et cortoise et bele, Ce me diras
tu: quel querele Ne quel chalenge i pues tu
métré ?, Poire 2023. [Si lui manda .., s'il en
voleit prendre avoir Por les quereles qu'il
quereit, Que volenters pais en fereit, Arribr. Guerre s.
987.]

querele ≈ GermaNet:Grund|Begründung ⇔ WordNet:bed=synonym|justification=synonym|reason=near_synonym
[Grund, Begründung : «Dites moi», fet il, «la
querele, Por quoi cist liz est an deffanse»,
RCharr. 484. [ Quant la pucele o[t] sa querele
(denGrund seines plötzlichen Aufbruchs), De rien

puis nule nés querele, Hunbaut 2651. la bonne
et belle .. Sans juste querelle, Mort, tu nous
as pris, Froiss. PII286, 38; eb. II283, 236.]

querele ≈ GermaNet:Predigt|Ermahnung ⇔ WordNet:admonishment=synonym
Predigt, Ermahnung : 8Magd. 50.

querele ≈ GermaNet:Handel|Geschäft|Sache ⇔ WordNet:business=synonym|thing=has_hyponym
Handel, Geschäft, Sache : Mes aniaus est an
la querele; Qu'il le m'a tolu, si Tan porte,
Perc. H 800. dolante queriele, Ü nous sommes
entré vers tel gent qui révélé, R Alix. 193, 20.
Eth vos que la maistre periere Fiert e hurte a
une torele, Qui mult empoira la querele, Si
que la maistre tor chai, Ambr. Guerre s. 9290.
Tot lor a raconté le fait et la querele, God. Bouill.
111. [on a tost crëanche apuse A mon
serjant de me querele, Rend. C 141, 6. Si com
li ordres cascun gaite, L'endemain fu le clamours
faite Par devant tous en audïenche. Li
abbes le querele traite, eb. M 249,4. Ne
pöons jôir de querele Puis qu'ele viengne
entre ses mains (zur Entscheidung), GCoins.
20 294,132. il avait plus en la querele que tuit li
autre (es stand für ihn mehr auf dem Spiel), Men. Reims
170. Portiers iert, tiex est sa
querele, Claris 28319. Tel gent se font de ma
querele Qui me metent en la berele, Ruteb. I
78. Pere, a hasart et a plus poins Sai ge trestoute
la querele .. ; Je n'avrai trop soif ne
trop fain, Tant com j'aie cele loquele, Barb. u. M.
I 359, 77 (De Cortois d'Arras). «Ha, mere
Dieu», fait il, «virge pucele, Sauvez celui, très
chiere dame bele, Qui si desraisne vo douz fil
sa querele!», Enf. Og. 5975. pas n'ira ainsi
longuement la querele, Berte 2080. Car a envis
escondissoit Riens, puis que dame l'en prïoit,
Ne damoisele, ne pucele ; Ja ne fust de si grant
querele, Que il ne fëist son pouoir D'acomplir
trestot lor vouloir, Cleom. 12020. Or oyés de
la maquerielle, Ki va portraiant la querelle,
JCond. I 12, 382. Quant uns hons voit de sa
partie Que la querele est mal partie, eb. 1114,
26. al premier tornoi ù il (li bacelers) viegne,
De si bien faire li souviegne Por l'ordre c'a
prise nouviele, Qu'il mete tout en la queriele,
Cors et avoir en aventure, BCond. 49,112.
Por métré a boin kief te querele, T'ame, qui
est et boine et bele, De ceste crois pitance
livre!, VdlMort 142,10. «Beaus amis», dist
Raison la bele, «Cornent se porte la querele ?
Seras tu ja d'amer lassez ?», Rose L 4230.]
Nëis, quant se devra sëeir (die Geliebte), Aportez
li carrel ou sele : Meauz en vaudra vostre
querele, eb. 7782. [Bien fait se querriele et esploite,
Mais chi avra moût poi d'emploite,

Rigomer 9815. Ja ot sus levé le talon, Qu'il
devoit monter en la sele, Quant il voit une
autre cuerele, eb. 15692 mit Anm. Quant des
chevaliers fu finee la querelle .., Chascun
d'eus en son euer parfaitement prïoit Que
Diex aidast l'enfant, que bien sauver pouoit,
Brun de la Mont. 885

querele ≈ GermaNet:Glossar ⇔ WordNet:NA
(Glossar: causerie, conversation,
mit Hinweis auf Froiss. P).
Pour ce,
Venus a sans doubtance La première signifiance
Sur les fortunes de cest monde, En tous
les cas où grâce abonde, .. en faisant breve
querelle De tout ce qui est agréable En ceste
vie et délectable, Vieille 240. Ensi Plaisance
me plaie ; Ou coer m'a mis une plaie Qui trop
grandement m'esmaie; Je ne sçai, où je m'en
traie Pour avoir ent garison, Fors a ma querelle
gaie Qui a la fois me resgaie, Froiss. P I 34,
1134. Car s'autrement se portoit ma querelle,
Trop me seroit m'aventure rebelle, eb. I 75,
779. Ensi la belle (die Geliebte) .. Me tient en
ce mëisme endroit; Com plus li prie, et mains
reçoit De ma querelle, eb. 1133,1587. Autrement
n'aloit ma querelle (mein Liebeswerben), eb.
I 193, 3600. je soustienc une querelle Et
certefi entre les flours La margherite a la plus
belle, eb. II 344,12. Dont moet amours et de
quel part vient elle ? Par pluisours fois en ai
fait argument, Mais on n'en scet respondre a
ma querelle, eb. II 408 XLIIL]

vol:8-col:64-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

querelëor s. m.

DMF: 0

querelëor ≈ GermaNet:Kläger ⇔ WordNet:plaintiff=synonym
[Kläger: s. Godefroy X 458a; FEW II 2,
1463a (13. Jahrh.).]

vol:8-col:64-line:33 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quereler vb.

DMF: quereller

[FEW II 2,1463a querela; Gam* 737a quereller; Godefroy VI 502c, X 458a
]

quereler ≈ GermaNet:verklagen|ziehen ⇔ WordNet:draft=synonym
trans. fern, verklagen, vor Gericht ziehn: Se
clers de tenement volsist lai quereler ..,
SThom. W 2451. Cil qui mesfait as clers, Deus
le het et querele, eb. 2945. De mainte chose
l'ad li reis achaisuné, E il aveit le rei durement
querelé, eb. 4395. Se frans hom se fust
en lui mis De riens dont nus le querelast, Por
mil mars d'or, qui li donast, Nel soufrist il a
forsjugier, GDole 83. Touz jors nous plaidie et
querele, GCoins. 294,131.

quereler ≈ GermaNet:schelten|zanken ⇔ WordNet:bicker=synonym
jem. schelten, zanken: N'onques cil celi ne
mescrut Ne querela de nule chose, Clig. 6761.
[De rien puis nule nés querele, Car bien li ont
rendu son droit, Hunbaut 2652.]
quereler ≈ GermaNet:abstreiten|anfechten|bestreiten ⇔ WordNet:deny=synonym|contend=synonym|appeal=near_synonym|challenge=synonym
etw. streitig machen :
Tot ensement com s'il
fust forsenez Vet il la terre sor paien[s] quereler,
Cov. Viv. 1773.

quereler ≈ GermaNet:beanspruchen ⇔ WordNet:claim=synonym
etw. beanspruchen : li rois, qui tout le mont
querele, RAlix. 333, 32.

vol:8-col:65-line:3 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


querelos adj.

DMF: 0

[FEWII2,1463aquerela; Godefroy X 458a]

querelos ≈ GermaNet:streitsüchtig ⇔ WordNet:NA
streitsüchtig : Moût se doit on garder en toz
tenz que Tan ne seit querelous ne estrivëor,
especïaument en jovent, Phil. Nov. QT 44.
nature doit estre par raison assise .. etestable
ou mileu dou moien âage, et en tel estât
comme en est adonc, de naturel senz ou de
folie .., de hardement ou de côardise, d'estre
paisibles ou quereleus, eb. 127. li quereleus est
haiz et blasmez, et por po de querele reçoit il
grant honte et grant mal, eb. 136.

vol:8-col:65-line:15 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

querement s. m.

DMF: 0

[FEW II 2,1408b quaerere; Godefroy VI 502c
]

querement ≈ GermaNet:Bitte ⇔ WordNet:plea=near_synonym
Ansuchen, Bitte : Humils, en grant affliccïons
Et pleins de granz devocïons Vint el
moster la gloriose, Santé Marie precïose ; Peticïons
et queremenz Li fait nuit et jor mult
sovent, Lég. de Théophil. in Bartsch Langue et litt.
473, 28.

vol:8-col:65-line:24 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


querëor $. m.

DMF: 0

[FEW II 2 1408b quaerere; Godefroy VI 503a.
vgl. questor]

querëor ≈ GermaNet:Sucher ⇔ WordNet:NA
Sucher : [Turné s'en sunt li querëur Par plusurs
contrées plusur, Brut Arn. 7359.] N'i ot
baron, prince ne rei, Qui bien ne vueille qu'il
seit quis. Cest afaire ont posé e mis Sor Menelaus,
qui volentiers En fu querrere e messagiers,
Troie 22588. Et puis raconte, .. com la
gens de par la terre Assamblé furent por ex
querre ; Et si comme on les aprochoit, Comme
il son cors devant metoit Por desvoier les
querëors, Guil. Pal. 8219. Ke que del pere vos
en die, Ses dex remest por la fiance Des
querëors, et l'esperance Li promet encor a
ravoir Sa fille, Escoufle 4230. Vait s'en com
plus tost pot conter l'emperëor, Ö ne cornent
il ont tant esté querëor, Od chaud et od ahan,
od froit et od süor, Que trové ont a peine des
chivalers la flor, SEust. in Rom. XXXVI
27, 315.

querëor ≈ GermaNet:Bittsteller ⇔ WordNet:petitioner=synonym
Bittsteller : Illec treuva un quereur (l. querëeur)
De Chartres, un bon prêcheur (l. prechëeur)
(der für den Kirchenbau sammelte), NDChartr.
129.

Tobler-Lommatzsch, Altfranzösisches Wörterbuch VIII.

querre

66


vol:8-col:65-line:49 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

querïele s. /., s. Icyrïele : [La kiriele fu chantee

DMF: 0
Molt docement et orguenee, MSMich. 991.
Chantent: alléluia, laudamus te, Deum; De
hautes queriieles oissiés la lechon, Jerus. 787.]


vol:8-col:66-line:1 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

querimoine, querimone s. /. *

DMF: 0

[FEW II2,1463b querimonia; Garn.2 quêri
monie]

querimoine ≈ GermaNet:Klage ⇔ WordNet:plaint=synonym
[Klage: s. Godefroy VI 503b (14. Jahrh.).]
querine s. /., queriner vb., s. corine, coriner.
quérir vb., s. querre.
quernel s. m., s. crenel.

vol:8-col:66-line:8 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quernel s. m.

DMF: 0

quernel ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
ein Maß: s. Godefroy VI503 c (14. Jahrh.). [FEW II 2,1437a quaterni.]

vol:8-col:66-line:11 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quernes s. m. plur.

DMF: 0

[.REW9 quaternus; FEW II2,1437a quaterni;
Garn.2 192
a carme; Godefroy VI 503c.

quernes ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Semrau Würfel 44, 62, 70] je vier auf den Würfeln:
Dous e dous getent
e puis quernes, Ambes as e le tiers e ternes, A
la fïee getent quines, A la fïee getent sines;

Sis, eine, quatre, trei, dous e as Unt a plusurs
toleit lur dras, Brut Arn. 10573. Onques rien
ne perdi[t] en quernes, Méon I 63, 812 (De
Richaut). Souvent nous fait d'ambes as tarnes,
De deus et (de) deus quines [et] quarnes.
Elle (Ste Marie) a les dez et la chëance, Trop
nous avint grant meschëance (klagen die Teufel), GCoins.
465,192. Toutes eures preng
je ches nois, Car j'ai quäernes et un sis, Jeu SNic. J
909.
quernu adj., s. crenu.

querole s. /., queroler vb., s. carole, caroler.
querone s. /., queroner vb., s. corone, coroner.
queronique s. /., s. cronique.


vol:8-col:66-line:32 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


querpe s. /., s. carpe. [«Je me vif», fait le

DMF: 0
Loutre, «De lus, de querpes, de bremes, d'anguilles»,
Modus 80, 61.]


vol:8-col:66-line:35 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

querre, quérir vb.

DMF: quérir

[REW2 6923 quaerere; FEW II 2,1408a;
Gam.2 737a quérir; Godefroy VI 504a, X
458a]

1. trans. jem. oder etw. suchen: [Jesus, cum
vidret les Judeus, Ço lor demandet: «Que
quereiz ?» Il li respondent tuit ad un: «Jesum
querem Nazarenum», Passion 134. 136. De
quant il quierent lo forsfait, Cum il Jesum
ocisesant, Non fut trovez ne envenuz, eb. 173.
Maior forsfait qued i querem ?, eb. 183.] Par
moites terres fait querre son enfant, Alex.

23 b. [Ne sai le leu ne nen sai la contrede Où
t'alge querre, eb. 27 d. Cil vait, si 1 quiert, mais
il nel set choisir, Icel saint home de cui l'imagene
dist, eb. 35 d.] En la maison Eufemïen
(genit.) quereiz, Quer iloc est, e là le trovereiz,
eb. 63 d. Mercit, seinors, nos en querrons

3

mecine {Abhilfe), eb. 105b. [«Oliviers frere,
cum le purrum nus faire? Cumfaitement li

querre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
{dem Kaiser) manderum nuveles ?» Dist Oilviers:
«Jo no 1 sai cument querre», Ch. Roi.

1700. l'emperere vait querre sun nevuld, eb.
2870. El cheval est Fespee aresteüe, Trenchet
Feschine, une n'i out puis juinture, eb. 1333.
Béais ensamples e bons respiz, Qu'il vit en
mer e en terre, Quant son filiol alat querre,
Benedeit SBrendan 84. De la busche en vunt
quere, Dunt le manger funt a terre, eb. 449.
Quant s'en turnat Gui li enfes par le tertre
Dreit al maisnil pur la vïande querre, Paien
Facueillent as chevals par la terre, Chanç.
15 Ouillélme 1784. Et ce li {Eneas) comandent li
Deu Que il ait la contrée querre, Dont Dardanus
vint en la terre, En. 39. Par lor comandement
vait querre Itaile, une loingtaine terre.
Quise l'avon sept anz par mer, Ne la pôon encor
trover, eb. 579. 581. Moût voudreient cerchier
et querre, Corne il fust fin de ceste
guerre, Thebes 3907. Maintenant murent li
message : Li baron, qui l'alerent querre, ..
Tant le quistrent et demandèrent Que a
Tintaguel le troverent, Erec 6515. 6517. crïe
an haut: «Baron, ferez! Je sui Cligès que vos
querez», Clig. 3566.] Après mangier Fa aresniee
Ses ostes et si li anquiert, Où ele va et
qu'ele quiert. Et cele li respont adonques: «Je
quier ce que je ne vi onques», Ch. lyon 4900.
4902. «Je», fet il, «nel vos dirai mie. Querez
autre qui le vos die !», eb. 5238. Et cil cui granz
besoingne an est, N'ala pas querant le meillor
Ne le plus bel ne le greignor, RCharr. 293. «An
quel leu qu'ele {m'amie) soit, Je la querrai
tant que je l'aie». Del querre plus ne se delaie
Por le covant que il li ot, eb. 1065. 1066. s'il
remaint an Angleterre, Tuit li baron le feront
querre, Tant iert quis qu'il sera trovez, Ouil.
40 d'A. 760. 761. [Et quant cil dedanz Font veüe
(la barge), Anvoient savoir et anquerre, Qui il
sont et qu'il vienent querre, Perc. H 2532. Je
vois une aventure querre, Veng. Rag. 3113.]
N'alés pas querant vostre pais {ihr verwickelt
45 euch in Streit), Perc. 13152; vgl. eb. 13154. De
lor aé en nule terre Plus biax enfans n'estëust
querre, Fl. u. Bl. 200. Dune ad li sainz parlé :
«Reinalz, se tu me quiers», fait il, «ci m'as
trové», SThom. W 5505. As trençans de lor
armes vont querant dont il vivent, Chans. d'Ant.
II 294. Vilain, .. Ensaigne moi, ù
trouverai Le lion, que je tant quis ai, F erg.

60,6. «Va donc», fet ele, «l'enfant querre!»
Lors envoia querre le juge, Qui les droiz de la
cité juge; Si commanda, c'on les querrist Là
où li querres s'aferist. Demandé furent et
rouvé Et quis, ainz ne furent trové, Ruteb. II
205. lui pria, Qu'il {li garçons) voist sans arest
soir et main Tant c'ait trouvé le castellain.
Chius le quist tant qu'il le trouva Et ke la
lettre lui bailla, RCcy2 4380. [Douce amie ..,
Aine Dix ne fist ce régné, Ne par terre ne par
mer, Se t'i quidoie trover, Ne t'i quesisce,
Auc. 35,15. Ele se porpensa, por quel engien
ele porroit Aucassin querre, eb. 38,13. Li rois
comande espines querre Et une fosse faire en
terre. Li rois, de maintenant, tranchanz Par
tot fait querre les sarmenz, Trist. Ber. 867.
870. Et l'endemain ses citoiens le {leur prince)
commenceront a quérir, mais pas ne le trouvèrent,
Appolonius 6,4.] [Troye groundile,
quaunt drache quert, Walt. Bibl. 275 u. a.]

querre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
querre ne voie ne sentier {in eiliger Flucht) :
Mès Savaris s'en vet fuiant premier, Si home
après, qui n'ont soing de targier, N'i vont
querant ne voie ne sentier, Aym. Narb. 1945.

querre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
querre Paris a Niveles {Brabant) : Par mi
Borgoigne cerke et quiert, A chiaus qu'il
encontre requiert D'Eurïaut s'amie nouvieles.

S'il queroit Parys a Nivieles, Che seroit bien
queste grevaine, RViolette S AT 1516.

querre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
estre quis auf der Suche sein {vgl. quise) : Qu'estes
vos quis cha outre ?,God. Bouill. 106. si
leur manda par boins messages que il estoient
là quis et pour coi il estoient là venu, RClary
41. et si nous merveillons moût que vous estes
quis en ehest päis, éb. 106.

querre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
[Jagd: qui veult lessier courre a cherveul, le
fait querre a rengier es cleres fustaies u pais
où il demeurent. Et se il sont en päis que l'en
ne peut vëoir au saillir, l'en doit lessier aler
deus chiens ou trois pour le querre, Modus
36, 27. 30. il faut querre les bestes a pié parmi
la forest, l'arc en sa main, les sëestes a son
costé, eb. 69, 9; eb. oft {Glossar: chercher la bête ou les traces de la bête avec les chiens courants
;
chercher la bête sans chien).] [Ses tu, comme on
doit quérir lievrez, Se tu les vois ou lit gesant
?, Gace de la Buigne 2890. Si parleray de
cil qui chace Le cerf, .. Et premierement du
plaisir C'om puet avoir au cerf querrir, eb.
7902 ; eb. oft, s. Glossar.]

querre ≈ GermaNet:holen ⇔ WordNet:bring=synonym
etw. oder fern, holen: Quier mei, bels fredre,
et enque e parchemin, Alex. 57 a. [Feites mon

chapelain mander, Et vos alez la dame querre.
La meitié de tote ma terre Li voudrai doner
an dôeire, S'ele viaut ma volanté feire, Erec
4761. Mès tant me fist la nuit de guerre Li
vavassors, qu'il me vint querre, Quant de
soper fu tans et ore, Ch. lyon 248.] Et an li va
maintenant querre Ses armes por armer son
cors, eb. 6570. [Une (estoire) An troveroit a
saint Esmoing. Se nus m'an demande tesmoing,
Là Taille querre, se il viaut, Guil. d'A.
17. tot est apareillié et quis .., quanqu'ele
comande. De ce qu'ele viaut et demande, Est
ceste torz bien aeisiee, Clig. 6378. Par Diu,
volentiers vos quessisse Cest secors, së il pëust
estre, Veng. Rag. 3110. Un bel tapi me faites
kerre, Florimont 8897. Va quere breses en un
teske, Walt. Bibl* 1009.]
aler guerre la muse u. ahnl. (5. muse, musage, musardie, folie)
: Et cil douze tuit, doi et doi..
Vont en maint lieu la muse querre {gehen auf eine erfolglose Forschungsreise), Manek.
252.
Seingnors, vos querez le musage .., Que ge ne
ferai rien par vos, Guil Mar. 9756 {tendre à un but qu'on ne peut atteindre).
Del moigne mie ne
trouva .., Dont se tient il a engané. Il aloit
musage querant, Eust. Moine 1590. Tu vas le
musage querant, Ja mais n'aras se honte non,
StJul. 4146 mit Anm. Et quant il fu anson le
pui, S'esgarda moût loing devant lui Et ne vit
rien fors ciel et terre. Et dist: «Que sui je
venuz querre ? La musardie et la bricoingne»,
Perc. H 3041. «Sire», fet il, «en ceste terre
Venismes la folie querre; Querre venimes la
folie, Si n'i devonmes faillir mie», Claris 7696.
7697. «Nos avons quis», font il, «folie {d.h. es war Torheit, daß wir suchten
)», GCoins. Ztschr. VI
II275. aloit querant sa perte (tat, was ihm Unglück bringen sollte), Méon
II 296,120.

querre ≈ GermaNet:suchen|besuchen ⇔ WordNet:look for=synonym
auf suchen, besuchen: Par cel apostre qu'en
quiert en Noiron pré, Nymes 280. Par saint
Morise, qu'en quiert en Aminois, Orenge 321.
[par Tapostele qu'on quiert en Noiron Pré,
Mon. Guill. I 279; ebenso eb. II 1286. par
Tapostele que quierent penëant, eb. 1334. Par
cel apostle que quierent pelerin, eb. II 3707.
par Tapostre que quierent penëant, Aym. Narb.
491 ; ebenso eb. 1027. Par saint André,
que Ten vet querre Outre la mer, jusqu'en
Escoce, Trist. Bér. 3136. Ja mès an chanbres
ne an sales Deus nuiz près a près ne girrai
Jusqu'à tant que je le verrai, S'il est vis, an
mer ou an terre, Einz movrai ja por Taler

querre, Perc. H 4140. irai un rei querre dont
ai oit parler, Karls R 72; ebenso eb. 153. Et
dist li patriarches: «Bien avez espleitiet.
Quant Deu venistes querre, estre vos deit le
mielz», eb. 168. De sa moillier li membret ..,
Ore irat le rei querre qu'ele li out lôet, eb. 235.
«Amis, où est li reis ? Molt l'ai alet querant»,
eb. 279.]

querre ≈ GermaNet:durchsuchen ⇔ WordNet:rummage=synonym
durchsuchen : Tote Bretaigne avons alee,
Quise et requise et reversee, Ille 3877. [Quist-10
rent valees, quistrent plaines, Brut Am.
14209.]

querre ≈ GermaNet:suchen ⇔ WordNet:look for=synonym
zu treffen suchen : Aigres (Name) nel queroit
mie es flans, Mais en la teste ou en la gorge,
RHem 2284.

querre ≈ GermaNet:beabsichtigen ⇔ WordNet:intend=synonym
beabsichtigen, im Auge haben : [Tant chevalchierent
Guenes e Blancandrins Que Tuns a
l'altre la süe feid plevit Que il querreient que
Rollanz fust ocis, Ch. Roi. 404. jo quis sa mort
e sun destreit, eb. 3759.] Jo vois querant tun
pru, t'honor, Adam 207. Lors vint nouviele en
Normandie Que li rois i queroit boisdie,
Mousk. 14510. n'i quisent mal ne boidie, eb.
16383.

querre ≈ GermaNet:fragen ⇔ WordNet:NA
[nach etw. fragen: Le num del leu que tu
quesis, C'est as Oiseus li Parais, Benedeit SBrendan
545. Tabes ad quis (querere cepit)
Quels leus ço seit, ù se sunt mis, e&. 667.]
[Entr'els dient e vont querant Qui portera le
raim avant, Wace Conc. N Dame 1575.]

querre ≈ GermaNet:holen ⇔ WordNet:bring=synonym
refl. (mit pron. im Dativ) sich holen: Tout
cest mal, tout cest forment Me seux je quis.
Quant je vi premierement L'amerous ris,
Bern. LHs. 167,4.

2. wollen, verlangen : mit sächl. obj. : [Molt
pensastes .. träison, Quant vos volsistes a
larron De mei partir et desevrer. Com le
pëustes porpenser ? Ne quëissiez ëan congié,

Ne n'ëussiez de mei pitié?, En. 1697. «Hu,
hul», fet ele, «vilenaille, .. Quel dëable vos
ont mandez? Que querez vos, que demandez
?», Perc. H 5958. Cist sevent connoistre ..
Qu'eu n'est c'un Dex, c'un crïator; Cist sevent
la dete e l'onnor Qu'il quiert, qu'il vect
que Ton li face, Chr. Ben. Fahlin 205. Or n'i
ait quis delaiement... ; Mais dreiçonlesveilles
es mas!, eb. 1264. As messages unt grâanté Ce
qu'il unt quis e demandé, eb. 1502. Alé en sunt
en la cité Li message .. ; Querent la vile e les
ostages, Ou, si ce non, feus e sauvages Les
atendent au bien matin, eb. 6545. Bretaigne a
quise e demandée; Cele li a li reis donee, eb.

3*

8865. de Nerbone n'avroie seignorie. Donez la
autre, car ge ne la quier mie\,Aym. Narb. 375.]
n'i a mestier destours Ke (.Dieus) tous ses
drois vers nous ne quire, Rend. M 76,12.

Amor ne quiert longue parole, Ele ne quiert
lonc parlement, Florimont 2780. 2781. eh.
2091. mit persönl. obj. : [Gent purchace,
soldeiers quiert, Brut Arn. 14557. Li secrestain
fu en friçon, Ne vout ne ne quist cumpainun,
Rou III374. Li dux Guillaume, nostre
sire, Nez de Franceis, de lor lignee, De riche
jent e d'essaucee Nobles Franceis quert a
amis, Chr. Ben. Fahlin 11107.] [La damoisele
out nom Lavine .. ; Por sa belté, por sun
parage L'a Eneas quise et rovee (zur Ehe), GMonm.
117.] Assez la quierent (la pucéle, zur Ehe)
conte, demaine et per, Cor. Lo. 2235.
[sui seur Loëys .. ; Li dus Miles d'Aiglent ..
me quist (zur Ehe) a mon pere par sa bonté ;
Mes sire ne me pot mieus marier, Aiol 2290.
Per le consoil de son bernaige La weit querre
per marïaige, Florimont 1194. Ma fille quiert,
si me manasce, éb. 1395. Li rois la quiert,
eb. 1556.]

wollen, mögen, daß (que) .. : [Respunt

Girarz: «Sire, laissiez m'ester! Ja ne querreie
que jo'n fusse portez Ne des granz plaies que
fust mes cors sanez», Chanç. Guillelme 1153;
ebenso e5.1192. Alques vielz ert, ja ne quesist
Que tel ferne li avenist, Wace Conc. NDame
743, Je ne quier qu'en soiés lasés De li amer
tant que j'en grous, Veng. Rag. 4090 mit Anm.
Tant com vodroiz avec moi sejorner,
Vos ferai toz richement conrëer, Ne quier que
ja vos doie riens coûter, Aym. Narb. 2094. en
la fin fu pesme e dur, Vis e mauvais e recréant
.. ; Ne quëisse ja fust de nos, Chr. Ben. Fahlin
5498. Florimont 2367.]

etw. tun wollen, mögen,

querre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
mit Infinitiv : [Ja de
voz armes ne querreie porter, Chanç. Guillelme
1195. Tot mist son euer et s'antandüe An li
acoler et beisier; Ne se queroit d'el äeisier,
Er ec 2442. avuec moi ne avuec li Ne remest
nus, ce m'abeli; Que plus n'i queroie vëoir,
Ch. lyon 237. De ce ne quier je ja (Var. ci a)
parler, RCharr. 2084. [Ne leur en quiert riens
demander, Perc. H 3253 Var. Keus .. ja nul
bien dire ne quiert, eb. 4116. Del roi Artu parler
ne quier A ceste foiz plus longuemant, Clig.
50 570. Ne ja n'en quier ôir parler, Chr. Ben. Fahlin
5500. Ja mes ne quier de vus partir,
MFce Lais L 129. Envie out de Richart, que

tant ôi preisier, Od altres achaisuns que jeo
dire ne quier, Rou II 3576. Nul plus bel home
ne quissïés vëoir, Og. Dan. 1624.] Le tien service
pas refuser ne quier, Aub. 1549. Ja mais
ne quirc (prs.) entrer en ces pais, Aiol 4493.
[Ja mais jor de mai vie nel quier cangier, eb.
585. En paradis qu'ai jë a faire ? Je n'i quier
entrer, mais que j'aie Nicolete, Auc. 6, 25. Ma
douce suer, .. En vos servir met mon euer Et
trestoute m'entente. Je sui vostres sans mentir,
Je ne m'an kier départir Por vent ne por
tormente, Rom. u. Post. III 45, 49. Lors dist
souëf entre ses dens: «Ja ne quesist dedens
vëoir!», Veng. Rag. 2189 mit Anm. Ja de Nerbone
ne me quier enchargier, Aym. Narb. 447.
ja celer nel vos quier, eb. 578; ebenso eb. 789.
1473. Terre ou avoir, ou argent, ou or mier,
N'en quier avoir vaillisant un denier, eb. 782.

Ne m'en quëisse a piece movoir mie, eb. 2460.
Mais nul jor mais ne me quëisse Remüer, tant
con je vëisse Ceste gent enoi esforcier De
queroler e de dancier, Rose L 773. Li dus respont
: «N'en quier mentir Por quanque ju aie
de vie», Florimont 13276.] mit a und Infinitiv:
quereient A eissir de lur cunissance,
MFce Fa. 22,10. a celer ne te quier, Cor. Lo.
174. a celer ne vos quier, eb. 233. plus n'i quier
a demorer, Perc. H 7794 Var. a celer nel vos
quier, GViane 246; ebenso éb. 1103. 1166.
L'iaue demandent, s'asieent au soper .. ; Les
riches més ne vos quier a nommer, éb. 919.
Droiz enperere, a celer nel vos quier, Aym. Narb.
346. nel voz quier a celer, Gayd. 41.
moult vos aime, a celer ne vos quier, Mitt.
39,23.

etw. jem. antun, verschaffen wollen,

querre ≈ GermaNet:zufügen ⇔ WordNet:NA
zufügen (a. r. a aucun) :
N'ai talant que nul malte quiere,
Erec 2302. il plevirent.. Que il lëal prison tendroient
Et ja nul mal ne lor querroient, Perc.

H 2522. Mal vus en querrai e damage, Trist.
Thom. 1335. a lour poueir mal me querront,
Angier in Rom. XII 148. Vers le rei li quist
mal (suchte ihm beim König zu schaden), Rou II
3672. A la gent de la vile damage ne querra,
éb. II 421. Emprès li jurera porter lui dreite
fei, Ne li querra damage ne hunte plus qu'a
sei, eb. II 3032. nuis hum ne purreit ne demustrer
ne dire, Cum grant mal il me quiert,
SThom. W 1568. vous m'aveis la mort quise,
Bern. LHs. 200, 3. Il n'est nus hom qui amer
doie Celui qui trahison li quiert, Barb. u. M. I
192, 853. Ne me quereis hontaige!, Rom. u.

Past. II9,18. Ne me quier vilenie, Car autrui
sui amie!, eb. II14, 52. un .. ami .., Cui il
queroit grant iretaige, Drei Fr. 39. Toutes les
aises li (dem Freunde) queroit Que il el mont
trouver pôoit, eb. 16.

jem. um etw. bitten, etw. von jem. verlangen (a.
r. a aucun)'. [De nostr'oli queret nos a
doner, Sports. 56. Cosel queret, non vos pôem
doner ; Queret lo Deu, qui vos pot coseler !, eb.
10 73. 74.] Tot te dorrai, bons hom, quantque
m'as quis, Alex. 45 d. [Jo vus otri quanque
m'avez ci quis, Ch. Bol. 3202. Al prince vint
de la contrée, Par grant engin li ala querre
Qu'il li vendist tant de sa terre, Com porprendreit
uns cuirs de tor, En. 393. Dist Vivïens:
«Nel me devez ja querre», Chanç. Ouillelme
165. ancor vos vuel querre un don, Erec 631.
Après li a le congié quis, Qu'aler s'an viaut an
son pais, eb. 2279. «Un don», feit il, «querre vos
os», Clig. 88. Bien a li vaslez espleitié De quanqu'il
a quis et rové, Que ses pere li a trové Tot
quanqu'il li vint a créante, éb. 219. De son
frere qui le desfie Lor quiert consoil, éb. 2529.
Ne sai por quoi vos i quëisse Lonc respit ne
longue demore, eb. 4000.] pëor n'aiiez De ma
dame qu'ele vos morde, Mès querez li pès et
acorde!, Ch. lyon 1968. [A Richard sun frere
ira, Mult umblement merci querra, Bou III
1011. Seignors, .. A vos venon querre secors
E force e conseil e aïe, Chr. Ben. Fahlin 2436.
E si .. Ne li voleies ço gräer Qu'il te fait
querre e demander, éb. 8836. Ensi chevauce
Kex par soi, Onques au roi ne quist congié,
Veng. Bag. 383. Ja plus ne vos vauroie querre,
eb. 2404. Et Drüidains merchi li quiert, eb.
4830. Amis .., ne te puis doner par droit. Che
ke tu quiers, Bencl. M 59, 6. Molt par fastes
hardis et glous, Et vos vient de ribauderie,
Quant moi quesistes tel folie ; A une garce de
ces cans Devés tel cose estre querans, J ah.
d9Am.
907. 909. Sire, je ving de mon pais O
vos, si quier le covenant Que me fëistes
loiamant, Florimont 5337. Si me querrait son
covenant, éb. 4622.]

(Brot) erbetteln;

querre ≈ GermaNet:betteln ⇔ WordNet:beg=synonym
betteln (trans. und intr.):
Altresi funt gabliers, Deus lur duinst encumbriers!
Pur orge prent furment De sun proçain
parent Que il vait supernant, Tost le fait
pain querant; Ne li est pas ami Puis qu'il l'at
apovri, Ph. Thaon Best. 1012. Deu respondra
.. : «Quant vos vëistes .. le mesaise pèlerin,
Qui por m'amor quereit del ben, E vos ne

lui fëistes ren, Donc me vëistes pain querant
E povre pelerin errant», Best. Quill. 1811.
Mainz hon voit son pain querre Son frere par
la terre, Ne li feroit grant don, Prov. vil. 72.
Uns hon desesperez .., Sa gloire pou li dure ;
Par sa grant desmesure Li vi puis son pain
querre, eb. 111. Cil qui tout le suen boule A ses
mains, a sa goule, Va puis querant son pain;
Car se il nel queroit, A estrous enfleroit Et de
laste et de fain, éb. 194. Honte avroient de lor
pain querre, Mont. Fahl. V 83. Dolant et mort
de fain et pain querant, Aiol 2665. mis ausi
comme au pain querre (beinahe an den Bettelstab
gebracht), GGui.
1131. [Por ce est si povre
la terre, La gent doit aler son pain querre,
Florimont 4188. Garganëus per son pôoir Chascun
an prenoit lor avoir; ... Fôit s'en sont en
atres terres, Li plusor sont alei pain kerre, éb.
4530.] [mainte gent, Qui cuerent menu et
sovent Meillour pain c'a iaus n'apartient,
Cour. Ben. 816.] [«Ha !», fet uns autre (der Kaufleute),
«ne vos chaut. Leissiez cest trüant,
cest ribaut, Ja ne prenez a lui estrif ! .. Leissiez
li querre et demander! Ses mestiers est de
trüander Par tot le monde et ci et là», Guil.
d9A. 597.] Por vos et por vos freres .. Vin jo
en cest pais comme tapins querans, God. Bouill.
133. a paines trueve il nului Qui ne li
face ou die anui. Nis là où va par le chemin,
Pautonier et faus pelerin L'apeloient nis li
querant, StJul. 611.
querre s. f. und s. m., s. quierre.
querregnon s. m., s. carregnon.
quertel s. m., s. cretél.

ques conjunct., s. que.


vol:8-col:74-line:36 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

ques = que les

DMF: 0
ques pron., s. quel.
ques s. m. (nom.), s. qùeu.
quesne s. m., s. chaisne.
queste s. /., questel s. m., queston s. m., s.
chaiste, chaistél, chaiston.


vol:8-col:74-line:42 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


queste s. f.

DMF: quête

[BEW* 6923 quaerere; FEW II 2,1409a;
Gam.2 737a quête; Godefroy VI 505c. Dichtung
: La Queste dél Saint Graal]

queste ≈ GermaNet:Suche ⇔ WordNet:search=has_hyponym
Suche : Ensi est an la queste antree Et trespasse
mainte contrée, Ch. lyon 4821. Et une
autre pucele anprist La voie qu'ele avoit anprise,
Por li s'est an la queste mise, éb. 4834.

Et la dame dit : «Je sui preste, Ainz que vos
antroiz an la queste, Que je vos plevisse ma
foi, Et jurerai .., éb. 6616. Mëuz sui por si

grant afeire Con por la rëine Guenievre. Ne doi
mie avoir euer de lievre, Quant por li sui an
ceste queste, RCharr. 1113. [Libarons qui ( Var.
que) enveié ourent Querre partot là où il pourent
Le Mareschal, pas nel troverent. De lui
en molt granz questes erent, N'en ourent nul
avoiement, Ouil. Mar. 5986.] Arondele li dist,
Que li otrie qu'ele iroit En la queste, s'ele
voloit. Mais de ce très bien se gardast Que
plus d'uit jors ne demorast, F erg. 145, 22. Li
sene[s]chaus fu par tout quis .., Mès nus n'en
pot novele ôir, Dont il (li rois) se pëust esjôir,
Si que la queste en fu lessiee, Mèon II 267,
349. [Veve dame a grant dignité; .. Dedangier
a sen cors geté Ki d'autre mari n'est en queste,
Rend. M 200,6. S'il queroit Parys a Nivieles,
Che seroit bien queste grevaine, RViolette 8AT
1517. Kes, li senescaus, dist qu'il pert
D'armes onneur et pris et los, Cil ki kerra
consel ne los A remanoir de ceste queste. «J'en
cuic en main liu faire queste», Ce li dist Erec,
li fils Lac, Hunbaut 2769. 2770.]

queste ≈ GermaNet:Jagd ⇔ WordNet:NA
Jagd : Après, queste corner devés (das Zeichen
zum Aufsuchen des Wildes
), Très. Yen.
25 305. [Si se lieve (der gute Jäger) très bien matin
Et en queste va le chemin, Maiz il n'oublie
pas son chien Pour faire süir du lien, Gace de la Buigne
7910. Estes vous venir venëeurs, Qui
viennent de queste pluseurs, Car, selon le
buisson que il font De venëeurs en queste vont,
eb. 7986. 7988. Voirs est que lievre est une
beste Duquel moult ennuye la queste, Maiz ce
n'est qu'a ceulx qui n'ont mie De le bien
querrir la maistrie Et qui ou lit ne le congnoissent,
eh. 8646. li devise comment l'en doitaler
en queste pour cerf Modus respont:Il
n'est que quatre maniérés d'aler en queste
usw.y Modus 10,1. 6ff. ; eb. oft. s. Glossar,
queste ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
8. 384.
Se tu veulz corner de queste : queste
si est quant tu as lessié aler tes chiens
parmi le bois pour trouver aucune beste
que tu ne pues trouver du limier, ainz le
querras parmi le bois de aucune partie de
tes chiens, eb. 26, 32.]

queste ≈ GermaNet:Bitte|Begehr ⇔ WordNet:plea=near_synonym
[Bitte, Begehr: «Dame», dit il par grant
tristeche, «Por le pitié dont estes plaine,
Donés m'ent!» Mais ch'est queste vaine,
Rend. M 248, 7.]

queste ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Einsammeln : par sa loquence techoit ( tâ50
chait) Le pueple de mestre a la queste,
NDChartr. 129 (ein Sammler für den Kirchen
bau).

Erwerb : Li hom qui fait tele conqueste (de jonglerie
), Tout ait il peccié en la queste, Du
pourfit puet il bien ballier As povres qui en
ont mestier, JJour. 2582. [Quant Alixandre
sa queste (Eroberungszüge) commença .., ^
Qui toutes terres soubmist et conquesta,
EDesch. II 22, 1.]

vol:8-col:76-line:8 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quester vb.

DMF: quêter

[REWZ 6923 quaerere; FEW II 2,1409a \ Gam
.a 737a quêter ; Godefroy VI 506b]

trans. suchen: Douce amie o le vis cler, Or
ne vous sai ù quester, Auc. 35,11. roi Herode,
qui les enfans questa, Aub. 1919. [Et dist,
que il ira quester S'amie, se jaavenroit Se ( Var.
Que) en nul liu le trouveroit, RViolette 8AT
3230.]

Jagd: quester (auf der Jagd) devés a loisir
En réfrénant vostre désir, Très. Ven.'319; vgl. queste.

durchsuchen: En toutes les cambres n'a
estre, Où les dames quise ne l'aient, Et pour
li durement s'esmaient. Cambre n'i a ne soit
questee, J eh. et Bl. 3201.

erwerben: ont envie De qester rentes et
trésors, GMetz, Rom. XXI 486, 39.

intr. auf Erwerb gehen, Eroberungen machen :
Les dames conmande a quester, Voisent as
cités et as villes, As parlemens et as concilies,
Ren. Nouv. 1354.

questant pc. prs. adj. begehrlich, mit

Bitten lästig: baut et offre et questant,
BGond. 159,196 mit Anm. [Li Contes des Hiraus).

vol:8-col:76-line:34 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

questiier s. m.

DMF: 0

[Erheben von Gebühren : s. Godefroy VI
506c (13. Jahrh.).]

vol:8-col:76-line:37 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


question s. f.

DMF: question

[FEW II 2,1410b quaestio ; Gam.2 737a
question
; Godefroy VI 506c, X 458b]

Frage: Mais ore est question, Pur quel
chose truvum Enz el meis de jenvier Kalendes
de février, Ph. Thaon Comp. 1157. Or fait
l'um questïun Des chaels al lëun, eb. 1673.
[Vos i avez tot oblïé La premeraine question,

A savoir se ge aim o non, En. 8499. Assez en
(über den merkwürdigen Todesfall) furent desputant
Eisicïen, maistre sachant; S'en firent
maintes questions E distrent tex opinions Qui
bien veraies resenblöent, Chr. Ben. Fahlin
32375. Er sei au fu .. Li fis mainte grant
question, eb. 9965.] Se tu oz faire question En
plai ou en desputeison, Ne seies pas trop prinsaittier

(l. prinsautier) De sallir avant por
jugier, Se plus sage de tei i a, Chast. II 351.
Tôt pot retenir e entendre Erraument, sanz
offensïon De doute ne de question, VOreg. A
5 132. la première question M'avez solu conme
bricon, Ren. 20922. sont tuit en.grant question
Por savoir cornent il a non, Mais n'en sorent la
vérité, Veng. Rag. 1891. obéir simplement
sanz noise et sanz question, Brun. Loi. 433.
Mais de soudre la question, Cornent predestinacïon
E la devine prescience, Pleine de toute
pourvëance, Peut estre o volenté delivre, Fors
est a genz lais a descrivre, Rose L 17101. entre
eulx mut une question (subj.) en disant, les
quels estoient plus obëissans .., Mênag. 1145.

Bitte, Begehr: Quant li sodans entent des
rois la question, Et ot que tot li proient entor
et environ, Si lor a respondu selonc s'entensïon,
Ood. Bouill. 185.

vol:8-col:77-line:20 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

questïoner vb.

DMF: questionner

[FEW II 2,1411a quaestio; Godefroy VI 507a, X 458a
]

trans. jem. befragen: Et ge si le questïonai,
De gramaire li demandai, Ren. 21125.

vol:8-col:77-line:25 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

questor s. m.

DMF: quêteur

[FEW II 2,1409a quaerere; Godefroy VI 507b]

Sucher: quant li questor aprochoient Là où
li dui amant estoient, A tout lor chiens, li leus
sailloit, Guil. Pal. 3767 (éb. v. 8219: querëors).

vol:8-col:77-line:31 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


questron, nom. questre s. m., s. coistron.

DMF: 0
[Tilander Lex. Ren. 132.]

queu, queu que pron., s. quel.


vol:8-col:77-line:34 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


qucu s. m.

DMF: 0

Muschelschale (?) : crevitses et eues (ue hier oft für
eu): creefte unde kox, Rom. flàm. Gespr.
79.

vol:8-col:77-line:38 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


queu s. m.

DMF: 0

[REW* 2216 coquus (cocus) ; FEW II 2,
40 1169b \ Gam.2 737b queux-, Godefroy VI 508a.
über die Pariser Köche im 14. Jahrh., s. Mênag. I pass., s. Table des Matières.

Schultz Höf. Leb. I, II]

Koch: cocus: keus, Guil, Brit. 99b. c.:
queu, Gl. Lille 45b. popinio: queus, Catholicon in Olla.
Li reis fait prendre le cunte Guenelun,
Sil cumandat as cous de sa maisun. Tut le plus
maistre en apelet Besgun, Ch. Rol. 1817. [Dès
or seras cume queu e pestur ; Ne seras mie a la
fiere barnur, Chanç. Guillelme 1312.] Li rois
Artus ne fu pas chiches: Bien comanda as
penetiers Et as queus (Var, queuz) et as botelliers,

Qu'il livrassent a grant planté A chascun
a sa volanté Et pain et vin et veneison,
Erec 2062. [ja estoit el bore venüe La rote de
la jant menüe, Garçon et queu (Var. kiu) et
botellier Por les osteus aparellier, éb. 6447.]
Tuit troi furent serjant et queu <( :feu)> De lor
veneison atorner, Guil. dyA. 1838. [Et li queu
ne sont pas oiseus ; Li garçon alument les feus
Es cuisines au mangier cuire, Perc. H 2571. Et
li queu (Var. keuz) ont tant esploitié Que au
mangier assëoir font Çaus qui moût grant
mestier an ont, éb. 2582. Sur une mare en un
beau leu Orent sun manger prest li queu, Chr. Ben. Fahlin
9578. Queu e servant e despenser
Conrëerent riche manger E plentäis a lor seignor,
éb. 14067.] Idunkes fu ocis (li senglers) e
al coeu fu livrez. Li keus manja le euer,
SThom. W 1291. 1292. Quant Roberz s'en
eissi, ne estrange ne chier, Senescal ne garçun
ne cou ne buteillier, De pitié l'en pöust trèstut
le vis muillier, éb. 2074. [Muine e cou e
sergant, escuier e garçun, Chascuns aveit sun
pain a dreite livreisun, éb. 2496.] on volt faire
Diu d'un keu ! Che n'avint onques en nul lieu,

Ne il n'est drois k'ensi avigne, Barl. u. J os.
6635. [Li keu as vïandes entendent, Dont il i
ot a grant fuison. Oisiaus en rost et venison
Orent assés et poisson frès, RViolette S AT
491.] Fist as quex le mengier haster, Barb. u.

M. III 422, 419. En sa chambre manda son
queu, éb. IV 377, 377. Chele nuit fu Aiols bien
herbergiés .., Si orent boins sergans et despensiers,
Et keu et senescal et boutellier, Aiol
2119. S'en va en la vile descendre, Ö avoit fait
son hostel prendre Et son mangier apareiller,
Quar il menoit son botellier, Son cou et un
autre sarjant, Jouf rois2 2275. Trois choses
sont que l'en ne prise .., Viel chien, viel
queus et viel barbier, I Ys. II464. Li escuier
et li siergant Estoient ja corut avant, Et li
marcëant et li keus S'orent pris tieres a lor
keus ( = choix), Moush. 6964. Mais li keus et li
bon garçon Demorerent, a eslichon, Avoec les
dames pour siervir, éb. 9964. Lors .. fist
prendre un coutiel trençant Que il a son keus
demanda, éb. 15540. Li keus a sounee se messe
(mit dem Stößel im Mörser), BCond. 161, 254.
Mesire Kex, .. Huimais ert tans de tables
metre ; Or vous en alés entremetre, Ja ert tans
de huchier as kex, RHem 3239. Là (= Là oü)
a trouvé le keus, lors li va escrïant, BSeb.
VIII 1005. [Tout droit a la Montaigne au

chastel t'en iras: Entre dedens la porte, et ou
dongon verras, Que tu dïes au queus, où tu le
trouveras, Que li dingners soit près, sans nul
autre avocas, Brun de la Mont. 362. Tout
droit en la cuissine est tout errant venus. Si
tost qu'il vit les queux, pas ne fu esperdus,
Mais leur dist: «Li dîners est il tous pourvëus
?» Quant l'ôirent li queux, chascun fu
esmëus, Et dirent : «Que t'en chaut ? nos saussiers
est perdus», eb. 397. 399. Quant li queus
ont ôy le messagier parler, Il ont fait tout errant
les tables aprester, eb. 404. Butor fist
commander Que li mangers fust prest et qu'il
vouloit disner; Puis crïa on aus cuex et fist
l'iave corner, Et quant on ot lavé, si s'asist au
dingner, éb. 1804. Robers .., Il estoit kels et
senescaus Et botilliers et marissaus Et canbrelens
et escuiers; Il s'entremet de tos mestiers
Et de cascun molt bien servoit, Bel
20 Inconnu 939. Trestot s'en vont petit et grant,
N'i a remés keu ne sergant, éb. 2386. Li keu
avoient le mengier aprestez, L'eve aporterent
.., Grans sont les noces, quinze jors ont
durez, Otin. 73. Dont orent li queu atorné Le
mangier, qui fu delitables, Et si firent métré
le[s] tables Et l'eve as mains aparillierent,
Bigorner 8182. Itels genz .. aiment miex les
eschançons Et les kex et les bouteilliers Que
les chanters ne les veilliers, Butéb. II 51.
Après a la quisine court, Ü il avoit a plenté
keus, Qui eurent aiguisié a keus Leur coutiaus
pour faire hastiers, Jéh. et Bl. 4613. Tantost
qu'il voient avesprer, Lors font chandoilles
alumer; Li keu ont hasté le mangier, Durrn.2
35 11271. li keu hastent le vïande, eb. 12095.
Après la messe maintenant Li keu ont le mangier
hasté, eb. 15049. Dusk'a Luisarces ne
finerent, Où leur disners estoit ja quis. Car un
leur keu, qui en ert duis, Avoient devant envoiié,
Qui leur eut tout apparillié, Jéh. et Bl.
5074. onques jour de ma vie je ne li (den König)
öy devisier nulles viandes, aussi comme
maint riche home font; ainçois manjoit
pacïentment ce que ses queus li appareilloit et
mettoit on devant li, Joinv. 14b. Vers moy
viennent (es spricht Eschançonnerie) tuit querre
vin En poz d'argent et en poz d'or, E certes
si font ilz encor En poz de terre, en poz
d'estain Et en escuelles soir et main Les queux
et ceuls de la cuisine, EDesch. VII 176, 31.]
[Les utilités de l'estomach .. sont qu'il soit
huche de la vïande de tout le cors .. et qu'il

soit a tout le cors queus, HMondev. Chir.
359.] li sires .. Son mestre keus mist a
raison, Et li commande .., BGcy2 8020. A
tant d'illuec li keus s'en tourne; Ces més
appareille .., éb. 8035. La dame moût cel més
lôa .., Si dist : «Et pourquoi et comment N'en
atourne nos keus souvent?», éb. 8050. [Li
maistre ques de la maison Ot bien se cuisine
atornee, Bigorner 7684. li seneschaus (der Teufel)
est apelez princeps cocorum, princes
daus kaos, quar de nuiz e de jorz se travaille
cum il nos puisse deceivre, qu'il nos maint en
enfer, Serm. poit 170. Princes queurs fut de la
coisine, Proph. Dav. 69. Princez des queurs et
des maingiers, eb. 433. maistre queu de
France (ein hohes Hof amt) : pour laquel guerre
appaisier messires li roys y envoia monsignour
Gervaise d'Escrangnes, qui lors estoit
maistres queus de France, Joinv. 458f.;
s. hierzu Éclaircissement 5, 8. 297. [Mênag. J,
S. XL Anm. «les grands queux de France»;

s. auch Godefroy VI 508c: queuerie = charge du grand queux de France
.]

queu de Macaire: Harne des Brandes in den Bében
: l'ennemi .. entour sa grape fourmee
Fait venir souvent la gelee; Vent, noif et
grelle le fait bruire, Dont souvent fait la vigne
cuire De froideur: c'est le keu Macaire, Jub.

N Bec. 1257 (Le Martyre de Saint Baccus).


vol:8-col:80-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


queuerie s. f.

DMF: queurie

[FEW II 2,1169b coquus ; Godefroy VI 508c
]

Kochkunst : convient dire et parler d'aucuns
termes generaulx, qui regardent fait de
queurie, Ménag. II 87.

queusdre, queudre vb.9 s. cosdre.
queute s. /., s. cote.
queute s. /., s. heute.


vol:8-col:80-line:39 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


queuz, queue s. f. und s. m.

DMF: queux

[BEWZ 2275 cos, cote; FEW II 2,1242b;
Gam.2 737b queux; Godefroy VI 509a, X
460c. Gamillscheg Wetzstein
]

Wetzstein: cos: keus,

Gloss. 7692 335. cos:
ceus, Guil. Brit. 102 a. queuch, Olla: [hec cos,
cotis : keuz, Anglon. Gloss, in Mussafia Bausteine

538.] Ki crache sanc, si la piere (Emathite)
a, O une cot la freiera, Lapid. A 656
(Marbode). Ki medicine faire en (Medus)
volt, O une cot vert bien l'esmoilt O lait de
ferne, ô il la met, Ki n'ait ou ke un vaslet,
eb. A 696. Ki sun enimi hunir voilt, O la cot
el eive l'esmoilt (Medum); Sun frunt celui

laver fera De l'eve ù freiee sera : Dedenz le jur
avra perdüe Sen demurance la veüe, eb. A 712.
Mede est une pere neire .. ; Ky lait de femme
prent errant D'une ki laite masle enfant, Ovoc
Ö ce le frot a la keus ; La lüor en valt mut as oilz,
Kar mut les fera clers e béais E ausi purs corne
cristal, Lapid. in Rom. XXXVIII 69, 639.
Morz .., Qui fais ta queuz (Var. tes ques;
queue) des gorges blanches A ton rasëor afiler,
Hélinant X 2. De ches douze {Aposteln) fu en
jüise Li conseus vrais et viguereus, Ki furent
corne douze keus. Si com le keus rasoir aguise,
Ausi fu a ches douze aquise Vigours, et
agüeche prise Des martirs fors et prechïeus Et
des confès, Rend. C 194, 5. 6. Lors comença a
aguisier Son coutel a une grant kex. Li preudom
estoit fors et preux, Barb. u. M. III
15, 51. Après a la quisine court, Ü il avoit a
plenté keus, Qui eurent aiguisié a keus Leur
coutiaus pour faire hastiers, J eh. et Bl. 4614.
Si y trueve on qui les set querre, Queus d'Ardennes
et d'Engleterre, Barb. u. M. II303,50
{Le Dit du Lendit rime). Or faut la queue a
l'aguisier, Jub. NRec. II 165 {Le Dittè des
25 choses qui faillent en minage et en mariage).

Probierstein (

queuz ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
figürl.): An Bretaingne, se je
sui preuz, Me porrai tochier a la queuz Et a
l'essai fin et verai, Où ma pröece esproverai,
Glig. 4252.

vol:8-col:81-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

qui pron. relat. u. interrog.

DMF: qui

[.REW8 6953 qui; FEW II2,1464a; Gam* 737b qui
; Godefroy VI 509c. s. cui} que,
quely mit Hinweisen auf einschlägige grammatische
Literatur]

qui ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
pron. relat. {nom. masc. u. fern, auch plural) :
welcher, welche :
qui ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
[masc.
: et ab Ludher nul plaid
nunquam prindrai qui, meon vol, eist meon
fradre Karle in damno sit, Eide. Elle nont
eskoltet les mais conselliers, Qu'elle Deo
raneiet, qui maent sus en ciel, Eulalia 6. eu
soi Jesus, qui passus soi, Passion 434. Encontra
1 rei qui fez lo cel, Issid lo dii le poples lez, eb. 39
u. a. Meu' evesquet ne m lez tener Por te, qui
sempre vols aver, Leodeg. 94. Cosel queret,
nou vos pôem doner; Queret lo Deu, qui vos
pot coseler, Spons. 74. Deu servirai, le rei qui
tot governet, Alex. 99d. N'i ad castel ki devant
lui remaignet, Ch. Roi. 4. Li reis Marsilies
la tient, ki Deu nen aimet, eb. 7. N'i ad
paien ki un sul mot respundet, eb. 22 u. a.
bone estoire .. Dou premier roi de France qui
crestïens devint, Floovant A 3. Or entendez,

seignours, por Deu de maiïté, Le glorïous dou
ciel qui an croiz fu penez, dou premier roi qui
fut en France coronez, Qui premierement tint
sainte crestïanté, eb. 23ff. u. a. Un paffut
prist, qui deus piés ot de lé, Dont est montés
sus Sathan le maufé, Aub. 2297. [«Vasals»,
fait il, «qui estés là, Por qu'avés mon ceval
ocisb>, Veng. Rag. 942 mit Anm.] Noble li
lions Totes les bestes fist venir En son palès
por cort tenir. Onques n'i ot beste tant ose
Qui remansist por nule chose, Qui ne venist
hastivement, Ren. M I 20. Nicole est en
prison mise, En une canbre vautie, Ki faite
est par grant dévissé, Painturee a mirabile,
Auc. 5,3. Cil eschape d'orde prison Qui de lor
{der Ärzte) mains puet eschaper, Qui bien set
mentir et guiler Et faire noble contenance,
Bible Guiot 2540. 2541. iert ensement cume le
fust qued est plantet dejuste les decurs des
ewes, chi dunrat sun frut en sun tens, Oxf. Ps.
1, 3. a un chastel, qui ot nom Aicris, Villeh. 3.
Jofrois de Joenvile, qui ere seneschaus de la
terre, eb. 5. Dex, ki set et voit apertement les
repostailles des cuers, H Val. 502. [Mais l'en
puet teus songes songier Qui ne sont mie
mençongier, Rose L 4. Un auctor, qui ot non
Macrobes, Qui ne tint pas songes a lobes, eb.

7. 8 u. a.] fern. : El nom la Virgene, qui
portât salvetet, Alex. 18d. [Li emperere Caries
.. En cest pais nus est venuz cunfundre.
Jo nen ai ost ki bataille li dünget; Nen ai tel
gent ki la süe derumpet, Ch. Roi. 18. 19. Sor
l'erbe, qui fut verz, se sïent lez a lez, Floovant
A
60. sa chiere mere, qui plus le tenoit
chier, eb. 156 u. a.] sa ferne, qui ere suer le
conte Tiebaut, Villeh. 8. une cité, qui ere a
deus jornees de Costantinoble, eb. 387. n'i
avoit cose .. ki destorber les pëust, H Val.
526. [Macrobes .. escrist l'avisïon, Qui avint
au roi Scipïon, Rose L 10. Enz en le mileu vi
Haine, Qui de corroz e d'atâine Sembla bien
estre moverresse, eb. 140. Une image, que
Vilanie Avoit non, revi devers destre, Qui
estoit auques d'autel estre Con ces deus e
d'autel faiture, eb. 156. 158. Covoitise: C'est
cele qui les genz atise De prendre e de neient
doner, eb. 170 usw.] plur. : cil qui se croisseroient,
Villeh. 2. les preudomes, ki furent a
le desconfiture, H Val. 501. [Tiex mil se font
fisicïen, Qui n'en sevent, voir, ne que gié,
Bible Guiot 2546. Molt sont bien quenëu li ver
Qui font la soie, eb. 2674. [gant qui sont

soprise ne vailent mie un gam, Floovant A
1966. li clergïe gan .. Qui me ditrent ..,
éb. 220.] les paroles, qui là furent dites, Villeh.
20. les autres ensegnes, ki sont en se compaignie,
H Val. 621.

qui ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
ohne Beziehungswort, wo aber eine bestimmte Person gemeint ist:
Qui Tout portet, volentiers
le nodrit, Alex. 7b. En curt a rei mult i
avez estét .. ; Ki ço jugat que döussiez aler,
Par Carlemagne n'iert guariz ne tensez, Ch. Rol.
352. Morz est ki mult soleit mei e vus
damagier, Bon II 105. mout me fist grant
honor Qui de touz ses chevauz m'envoia le
meillor, Venj. Alix. Jeh. 526. Mult est leiaus
qui le conduit, Li bacheliers, Tob. 1139. [Je
sui qui les amans vraiement amer fai .. ; Je
sui qui les amans fait avoir joie et plor, Venus
137 c. eb. 138b.] [ plur. : Qui de nager erent
penét, Sanz tuz travalz là sunt menét, Bene20
deit SBrendan 249.]

ohne Beziehungswort betr. eine bestimmte Person (auch fern. u. plur.) :
[Li cors en gist en
Rome la eitet, E l'aneme en est enz el paradis
Deu. Bien pot liez estre qui si est alôez, Alex.
25 109e. Qui at pechiet bien s'en pot recorder,
eb. 110a.] Plus tost i vint qui plus tost i pout
corre, eb. 103b. [Ki de cest mund fuit le délit,
Od Deu de cel tant en avrat Que demander
plus ne savrat, Benedeit SBrendan 24. Qui
trop beveit giseit enclins, eb. 813. De jargunce
fud saphire (li pilers); Riches estreit
ki'n fust sire, éb. 1072. Chi ci estrat, mal n'i
avrat, eb. 1765 u. a.] Oitante milie sont el premier
chief devant : Quis conduit et governet
bien deit estre pöanz, Karls R 97. Celes imagenes
cornent .. ; molt fait bel a ôir, Ço'st
avis, qui l'escoltet, qu'il seit en parais, éb. 376.
Qui là iert consëuz, ja guarantiz nen iert, éb.
526. Dahez ait qui vos croit ne qui jai vos
crorai!, Floovant A 669. Qui vosit avoir armes
et bon destré corant, A son talant an pran, car
il an i ot tant, Ne les pëut conter nus hons,
tant fut saichanz, éb. 2156. Si ferïés vos trente,
si fust qui vos donast, éb. 668. Sanz honor est
qui li ( Ypocrisié) cort seure En brief termine,
Ruteb. I 204.
qui ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
fern.
: Mais ki trop s'en orguehet,
qui n'at soing k'ele face, C'est cele
cui Deus heit, cui sa speie manace, Poème mor.
113 c. Por c'est foie, ki son tans n'i emploie,
Jeanroy Orig. 496, 13. Mout foie est, qui de
son bien pleure, Rich. 3955. plur.: Qui
l'ont odit, remainent en grant dote, Alex. 602.

Eissi les (les jeiunaisuns) ordenerent Ki primes
les truverent, Ph. Thaon Camp. 3312.
Deus set bien esguarder Ki luinz doivent erer,

Ph. Thaon Best. 620. Là serunt certain Senz
fin de torment, Qui n'avrunt servi Deu ne
recoilli Sun comandement, Reimpr. I 22. Ü
iront qui del mal ne se vulent retraire?,
Poème mor. 152d. Bien avront esploitiet qui
là poront entreir, éb. 15d. Ki les brebis Deu
gardent, lent sunt et perizos, eb. 116 a. Ki si
sainte gent sunt, qui tant ont esploitiet K'il
ont lor anemi vencut et dechaciet, De la mercit
De Deu qu'il atendent, sunt liet, éb. 94a.

Ki pur ta vilted sunt venu, Sire, fai les tuz
amüir, Clem. SCat. 544. Se prest fussent (li
prestré) ki sanc süassent, Chil sont tout prest
ki les tüassent. Mais jou n'i voi ki sanc süast,
Rend. C 88, 10. Sus celui siege se sëoient Qui
son bienfet i atendoient, Méon II 427, 20.
Notés ci, ki savés entendre, A quoi ma parolle
viut tendre, BCond. 365, 2766. Teus meurs
aveir deivent e seulent Qui parfaitement amer
veulent, Rose L 4702.

das beziehungslose qui «wer» kann sein i durch Elision verlieren (s. T obier Verm. Beitr.
73

128 Anm.) : «Dahez ait», dist Noble, «qu'ira»!,
Ren. 6035. Deus, com seroit buer neiz C'une
foix Seroit de vos bias brais acoleis!, Bern. LHs.
391, 4. Jai n'en doit sentir dousor K'en
greit n'en seit la dolor Soffrir debonairement,
eb. 395, 2. A paines est k'a droit se paint De
Dieu süir a son pöoir, SFranch. 2956. Fous est
qu'a lor consoil se tient, RBbis III 34,1154.
C'autrement en conte, il mesdit, Escan. 5591.

Car qu'a soi souffist sans autrui, Sa richece
nasqui o lui, Form. HV 469. Fax est et outrageus
qu'autrui blasme reprent, BSeb. XXIV
302. Q'a mi voelt despiter et faire argüement,

Si vienge, eb. XII 315. le biens est perdus,
qu'a niche le ferra, eb. XV 1253. Eureuse
seroit .. Qu'a tel seignour seroit dame espeuse
et amie!, Bast. 1246.

qui ainz ainz, qui ainz qui mieuz : $. ainz. qui
r= si Von (condit.) «wenn einer, wenn man»:
[Car ce seroit trop vilains jeus, Qui45
feroit d'un domage deus, Ch. lyon 3130 mit Anm.
por tot l'or Qui est espanduz par le
mont, Qui tot le mëist an un mont Et tot li
donast et sossist, Arriérés estre ne vossist,
RCharr. 6654 mit Anm. Qui l'ëust lavé et
peignié Et fet lit d'avainne et de fain, N'ëust
il (vostre chevaus) miauz le vantre plain Ne

n'ëust miauz le poil assis, Perc. H 3476 mit Anm.
a un seul doi par tot lëanz De Tun
chief jusqu'à l'autre alast Li liz, qui un po
le botast, Perc. H 7712; eb. oft. Ne cuit c'um
sol mot respondist, Qui en la place l'ocëist,
Chr. Ben. Fahlin 18622. Ci conmance chançon,
qui la vost escouter, Con Flôovanz li prouz
conmançai a erer, Floovant A 229. Mais quil
voldreit ôir, A l'escorpïun semblent, al chief e
al partir, Qui volt deriere puindre e devant
conjöir, SThom. W 3338. Pere e fiz sunt tut
un, qui dreit volt esguarder, eb. 6078. Qui me
donroit plain deus mostiers De fin or, n'iroie
je là, Veng. Rag. 638 mit Anm. Coutials i font
de mainte guisse, Et s'i trovast on, qui quesist,
Elmesfais et qui les forbist, eb. 1835 mit Anm. ;
eb. 2149 mit Anm. Trop est nostre lois au desouz
; Qui bien nos voldroit jugier touz, Si com
je sai et com je croi, Ja n'en eschaperoient
troi Qu'il ne fussent dampné sanz fin, Bible Cfuiot
159.] il respondirent qu'il ne pôoient
avant aler, qui leur couperoit les testes,
RClary 25. Li nons de cascun estrument
Moustre quel uevre on en doit faire, Ki des
nons set le sens estraire Ou en latin ou laiement,
Rend. C 95,11. «Certes», ce respont
Milles, «je nel laroie mie, Qui me clameroit
quite tot l'or de Tabarie», Flor, de Rome 733 ;
dhnl. eb. 4575. 4981 5069 (hier steht que für
30 qui). Ne fine amors ne puet durer, Qui ne la
seit del vent garder. Amors est la chandoile
ardans, Et des losengiers vient li vans, Florimont
8326. La porte chiet per tel air Que tote
l'ile fait frémir. Le cop puet on ôir de loing En
la meir, qui s'en done soing, eb. 11660. qui
entent bien e esgarde, Orguiauz est folie e
pechiez, Rose L 2126. «Moût sui», fait ele,
«a bone escole, Qui de mon ami me parole», eb.
2680. qui a droit conte Son (der Honte) parenté
e son lignage, El fu fille Raison la sage, Et
ses peres ot non Mesfaiz, eb. 2838 u. a.]
[Qui les estoires d'Angleterre Voldroit ancerchier
et anquerre, Une .. An troveroit a saint
Esmoing, Quil. d'A. IL]

neutral «was» : mit Beziehungswort: je vos
claim cuite ce qui remaint en la nef dou mien,
Villeh. 122. l'esprevier se resjôist et enhardist,
quant il est tous jours au dessus et met a mercy
tout ce a qui il vole, Ménag. II 282. mit
50 Verschränkung : li doit fere ce qu'il quide qui
soit resons, Beauman.1 1, 15. auf einen Satz bezogen :
Et li buens hon estoit an painne De

cuirs vandre et d'acheter pain .., S'ot puis
tote sa livreison Pain a planté et veneison, Qui
li dura tant longuemant, Ch. lyon 2887. la
ferne Pépin ert morte, Ki les enfans moult
desconforte, Mousk. 2877. Mais tout en escliçant
alerent, Qui adont les tensa de mort,
Escan. 2323. Ayglinz estoit alez chacier, Qui
moût le ( = la) fist ellëecier, eb. 11037. si
estïens a celle heure aucques près de terre ..,
qui estoit la chose qui plus nous desconfortoit,
S. d'Angl. 289. vous avez fermee la citei de
Sayete et celle de Cesaire et le bourc de Jalfe,
qui moût est grans profis a la sainte terre,
Joinv. 410f.

ohne Beziehungswort: Quant
aucun le vilain menace Qu'il a fet qui a Dé ne
place, LMan. 158. Se faire veut qui a Dieu
place, Tr. En. 2500. S'il ne sëust Dïomedès Si
entencif (Var. âatif, Asi tancif u. a.) e si engrès,
Ja li dëist que ( Var. qui) li pesast, Ainz
que d'iluec se remüast, Troie 19757. [Et il sist
sor le millor beste, Ü onques chevaliers se sist,

Sor lui n'ot qui li messëist, Ne col ne teste
messëant, Veng. Rag. 3178 mit Anm. bien
poroie tant atendre Que plus m'i converoit
despendre Que vostre don ne me sauroit;
Dont ne sai gou, qui me vauroit, Rigomer
15266 mit Anm.'] On ne doit de nul grant
signor Dire, ki tort a deshonor, Beaud. 164.
Vos dites voir, sire Rovel, Mès foi que doi Saint
Filebel, Que je n'ains qui (Ren. M XI 3279:
que) vaille un denier, Li rois le conparra moult
chier, Ren. 27651. N'i laissa ki vaille un naviel,
Ren. Nouv. 4100. ce ne me diroit nus Que
m'en tollissiez mès, qui vausist deus festus,
Jub. NRec. II 233. Il m'a tolu qui valt cent
mars, Eust. Moine 788. Vous i (zum Tanz)
portez qui vaut cent livres D'or e d'argent
seur vostre teste, E comandez que l'en vous
veste De camelot, de vair, de gris, Rose L
9264. Ly ung ne prise l'autre, qui vaille
quatre pois, H Cap. 151. pechent, et qui pis est,
peuent faire faulx heritiers, Ménag. I 52. Et,
qui pis est, se l'esprevier est ainsi deux fois
foulé, il craindra a y plus voler et ne s'embatera
plus, éb. II 282.

qui . . qui distributif : die einen .. die anderen (vgl. que .. que) :
[Parmi la vile le
conduient Tuit, qui a pié, qui a cheval, Jusqu'au
paleis anperïal, Clig. 5135 (Cui perce
piz, et cui mamele, Cui brise braz, et cui
chanole, Perc. H 2450. 2451; s. auch u. cui).]
Pluisor altre füi en sunt, Qui bois, qui plain

qui val, qui munt, Brut 8038. Moût s'en vont
plaignant (Var. vont regretant) li plusor, Qui
son ami o (Var. qui) son seignor, Troie 21670.
Chascuns a point qui cheval, qui destrier, Cor.
5 Lo. 1504. [Qui dont vëist vileins venir Et
formier par le boscage ! Qui porte, tinel, et qui
hache, Qui fläel, qui baston d'espine. Grant,
pëor a Brun de s'escine, Ben. M I 634. 635.]
Moult souffrirent cil granz ahanz Qui desouz
furent, ce sachiez : Qui plaint ses braz, et qui
ses piez, Et qui son cors, et qui sa teste, Barb. u. M.
III 348, 692 (Le Fabel d'Aloul).

pron. interrog. «was

in direkter Frage (auch plur.) :
[Lo sos sans ois duncques cubrirent
.. ; Di nos, prophète: «chi t'o fedre?».
Passion 188. Gentilz pucellet, molt t'ai odit
plorer E tum ami dolcement regreter. Et chi
est illi ? (Qualis est dilectus tuus.. ), H Lied 9.]
[Ki sereit dune, pur Deu merci, seignur?,
Chanç. Ouiïlelme 1255. Si jo mureie, ki tendreit
mun pais ?, eh. 1436. Ki me durreit ne
fié ne hérité, Quant nel deserf ot l'espee del
lez?, éb. 1521. Il lur demandet: «Ki'st cil
petiz armez Sur cel cheval qu'entre vus vei
ester ?», eb. 1618. Kit (= Ki te) comandat ma
muillier encuser?, eb. 1877. «Deus!», fet ele,
«cui oi ge là ? Qui est qui se demante si ?» Et
cil li respont: «Et vos, qui?», Ch. lyon 3571.
3572. Sire, dus debonaires, qui vos a vor30gondé
?, Floovant A 115. Diva! qui ai ce fait ?
di lou moi a estros!, eb. 601. Li paiens li
escrie: «Qui es tu, escuiers?», eb. 327; ebenso éb.
357. L'amiraux lor demande: «Qui estes,
chevalier ?» .. «Piz sûmes le roi Flore», eb.
35 706. «Qui estes vos, seignour ? que querez vos
cëanz ? Vos me sanblez François au parler lo
roman», eb. 1423 u. a. Respont li dux: «J'ai
non Ogier sans faille ; Et tu qi es, qi si a beles
armes?», Og. Dan. 8734. Qui vauroit bons
vers ôir .. ?, Aue. 1. Qui m'a conquis ?.. Et
tu, qui es ?, Mer. 2009. 2012.] Qui geroient le
roi qui Franche tient ?, Aiol 1630. [Biaus sire,
qui estes vous, qui en ceste vigne fouez?,
Men. Reims 192 [«Dame», ce dist li rois, «dites
moi, s'il vous gree : Qui est cele pucele que j'ai
ci ramenee ?», Berte 2785.]
qui ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
in rhetorischer Frage und im Ausruf:
[Et
qui ne diroit par esmanche, Puis que trouvée
est en tel ghise, Que cele ne l'ëust occise?,
RViolette 8AT 5395.] Ha, là! Ke (Var. qui)
pëust quidier ke si vaillans hom et si puissans
dëust morir par tel mésaventure?, JTuim

145, 20. [Qi dont vëist ces espees saichier
.., Et les roiax frémir et goupillier !, RCambr.
5428. Qui ces meseaus vëist soffler, Oster
chapes et desfubler!, Trist. Bér. 1253. Qui
donc vëist henap casser!, eb. 3824. Qui ot le
duel qu'il font por li, Com' il crient a Deu
merci!, éb. 1075. Qui donc vëist dames aler
En chambres por apparillier!, RViolette 8AT
94; éb. 913 u. a. Que ( = Qui) vëist celle
estoire (Flotté), quant dou port s'en torne-10
rent!, Flor, de Rome 546. Qui (== Quel) fu
l'emperere Ferris! Et qui fu li rois Loëis de
France! dont je certains sui Que il ama Dex,
et Dex lui .. ; Qui fu li riches rois Henris !
usw., Bible Ouiot 314ff.]

in indirekter Frage : [Ne sai qui est li sires..,

Car onques ne lou vis jor que je soie vis,
Floovant A 985.] Esgardé unt quels remaindrunt
E qui les portes garderunt E qui als
kernels munterunt .. E ki dedenz les recevrunt,
Rou III1506. Si oiez primes quis ( = qui les, les turs)
funderent, Ambr. Querre s. 8029.
[Mès les genz ne sevent pas tuit, Qui est
devins, si com je cuit, Bible Guiot 2277.]
Sempres covient savoir qu'ira Querre son
frere le matin, QDole 818. je wel aler Tout
droit a lui por demander, Qu'il est et por coi ci
sejorne, Beaud. 887. ordenerent ki poinderoit
premerains, se ehe venoit a l'assambler, H Val.
522. [Amis, .. je te dirai Mon non et qui je
sui, ja ne le celerai, Venus 137b. dist au roi:
«Sire, hui ce jour verra on, qui vostre traîtres
sera», Men. Reims 281. Forment s'esmerveilla,
qui là l'ot amenee, Ne où si bele fenme poroit
estre trouvée, Berte 1175. Ne sai, qui vous i
amena, Cleom. 3191. nous ne savons qui est
Dieux, Th. frç. au m. â. 281. Si me dites aussi,
qu'o ( = qui o) moi morir vaura, Qui dedens
l'autre chiecle compaignier me venra, BSeb.

XI294. [Savés, qui (= quel) l'esciequier estoient,
Dont les damoisieles jüoient? Li un
furent masiç d'ivore, Li autre d'or fait a trifore,
Bigorner 12251 mit Anm.\

neutral «was»* (nom.): in direkter Frage:
Que (Var. Qui) te plest mieuz: Morir ou fere
mon message ?, Mer. 2002. «et qui vos moine
(und was führt euch hierher) ?» «Sire, je sui
en mout grant poine ..», Mont. Fahl. VI145.
L'ame (del vilain) .. Aval paradis se déduit.
«Ame», fait il (seinz Pols), «qui te conduit (was
führt dich hierher) ? Où as tu faite la deserte
Por quoi la porte fu ouverte ? Vuide paradis,

vilains faus!», eb. III 211. «Dame Auberee, ..
qui vous maine a ceste eure ?», Auberee 483
mit Anm. Qui vous fait ainsinc soupirer E
tressaillir e revirer?, Bose L 16403. in in5

direkter Frage : Et li prie, s'il feit a dire, Que li
die, qui la feit rire, Clig. 1574. Et savez, qui
moût l'abeli ? Qu'el ot descovert son visage,
ODole 4523. Et sez tu, qui t'en avenra?, Th. frç. au m. â.
281. Ne set, qui li est avenu, Vie
10 Judas 144. jou ne sai de voir, Qui miex dëuist
plaire et sëoir A dame garnie de sens, Comme
(= Que) li dons et li presens Et li siervices de
ceste oevre, BCond. 367, 2836. [La preus, la
cortoisse au cors gent, Ki de riens n'estoit a
aprendre, En fist a tel la cure prendre Qui bien
savoit, qui li couvient, Hunbaut 3087 mit Anm
. Savez, qui l'assailloit forment ? Ce qu'il
ne vëoit tour comment Sa chose en mauvais
point ne soit, Cleom. 6931.]

qui que concess. «wer auch immer» (auch plur.)
: Ambur ocit, ki que 1 blasmt ne le lot,
Ch. Bol. 1546. Ki que 1 cumpert, venut en
sunt ensemble, eb. 1592. mort l'abat, ki qu'en
plurt o ki'n rïet, eb. 3364. [Ne li chaut gueires,
qui qu'en muire, Bou III 940. Mais ja ne
remaindra pur perte .., Ki ke seffre puis la
barate, Que il Tuillieres nen abate, eb. III
1687. Cels maldïent, qui que il seient, Par qui
le cunseil fu crëuz, eb. III 3380. Li dus sout
tost par qui que seit, Quant e par onc li reis
ireit, eb. III 5199. Par la terre prist robe e
preie, Ne li est guaires ki que 1 (Far. qui le)
veie, Sa tur e sun chastel garni, eb. III 3454

(unrichtig Keller Voc. Wace 304a: ki quel).
Qui qu'ëust joie ne lëece, Trôilus ot ire e
tristece, Troie 13261. Qui qu'en ait duel,
Yvains est liez, Trist. Bér. 1228.] Seignors,
oiez con por Tristran Out fait li rois crïer son
ban : .. Qui que porroit Tristran trover, Qu'il
en fëist le cri lever, eb. 1435. L'apostolies les
leis idunc escumenja E celui, qui qu'il seit,
qui ja mais les tendra, SThom. W 2389. [Molt
ot as tables oisiaus et venison. Ki ke mangast
le car ne le poisson, Onques Guillaumes n'en
passa le menton, BViolette S AT 1409. Bueves
le prent, qui qu'en fust airés, O lui en est ens
el chastel entrés, Là le laisa, BHant. festl. I
4677. Je .. vos deffant De cheveliers de tote
gent Et de princes, qui que il soient, Que
Romadanaple ne voient, Florimont 1061. Jel
vodroie, qui que le die, eb. 5012. Mai lui n'en
chalt, qui que s'en rie, Se il puet esloignier sa

vie, eb. 10141. Son filz en fist, qui que s'en
plaingne, Sus jacobins grande venjance,
Geffroy Chron. métr. 5296. A la fin lors, qui
qu'en parlast, Ne comment que la chose
alast, Il (Engerrant de Marreingni) estoit clef
et serrëure ; De tout le reaume avoit la cure,
eb. 5599.

mit Indikativ : Dame, qui que se
plaint De vostre encombrement, Endroit moi
ne remaint L'amours, qui si m'esprent, Blondel
165, 34; s. hierzu L. Wiese, S. 83 u. 204.
qui ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
qui im Sinne von qui que mit Konjunktiv:

To[s]t conquerra Surie, qui s'en dolle ne
plaigne, God. Bouill. 123. s. auch quicon
que.

qui qui (onques) concess. «wer auch immer» :
ne li chaut, qui qui l'oie, Fl. u. Bl. 1112 Var.

Là serunt li bon saint devant Deu a tel
pris .. ; Ki kis ait decaciez, Deus nés avrat
pas viz .. ; Ki ki fallet a siege, ilh i seront
assis, Les sieges Damledeu avront en paradis,
Juise 224. 226. [qui Deu aimet et del mal se
retrait, .. Ki ki il unkes soit, bien avrat, s'il
bien fait, Poème mor. 576d. Par le colun est
demostreie la simpliciteiz, et par lo fou la
chalors ; car ki ki unkes sunt plain de lui, ensi
servent a la süaviteit de simpliciteit, Job
300,13.] Gieres ki ki onkes cest espir, ki est
ere de nostre hiretage, avons pris (Quotquot
ergo hune spiritum hereditatis nostrae pignus
accepimus),
ne dotons mïe de la vie des choses
non vëables, Dial. Gr. 194,17. Et ki ki onkes
n'est pas encor en ceste crëandise fers ..
(Quisquis autem in hoc credulitate adhuc solidus non est
..), eb. 194,19. Quiki dormist, Percevaus
velle, Perc. 25017. Qui qui me tiegne a
viel (= vil), je me tieng chier, Aiol 980 mit Anm.
Certes, je m'ai moût chier, qui qui m'ait
vil, eb. 2775. Et li pere a sa fille dist: «Moût
avés faite biele atente, Biele fille, ki ki s'en
sente, Qui bien plort ne cui que anoit, Au
meillor chevalier ki soit Et au plus biel estes
amie», Ch. II esp. 4818. par Saint Espir En
dormant se degieteroit La dame, et en haut
conteroit, Ki ki l'ôist, toute se vie, Ses amors
et se drüerie, Ben. Nouv. 4705. [Qui qui
l'ottrïera, Iert sire de ma terre et de sà et de
là, Flor, de Berne 2720. Pris a Coutentinnoble
et conquis le régné Et i porta coronne, qui qui
l'ait comparé, eb. 3365. «Ha! Deus», dist la
pucelle, «ja conte li escriz, Qui qui en vos se
fie, ja son cors n'iert honiz», eb. 4693. «Hunbaus»,
fait il, «qui qui me hace, De cestui vel

avoir mes drois», Hunbaut 1468 mit Anm.
Famé est taverne qui ne faut, Qui qui i viegne
ne qui aut, Jongl. et Tr. 81 (Le Blasme des famés).]

qui adv. vielmehr, sondern (in gleicher Bedeutung
que ; s. Settegast Benoit S. 55)
: [Mostré
ne lor est pas veisim, Qui sire forz e hauz e
proz E eil qui les destruira toz, S'il ne se coschent
a ses piez, de lui servir humiliez, Ghr.
10 Ben. Fahlin 10897. Eisi sanz autre desirance
E sanz autre contreignement Que humaine
nature sent, Qui por aveir fil rennëor Qui
après lui tienge l'onnor, Por c'en prist une
franche, bele, Sprote, qui ert jentis pucele, eb.
16 11037. Mais ne sunt mïe des côarz, Qui durs
vassaus e adurez, eb. 18639; eb. oft9 s. Chr.
Ben. Fahlin III, Glossaire p. Osten Sôdergârd),
S. 133b.]
Laudamanta ot non li uns, Qui ne
fu laiz ne neirs ne bruns, Mais ( Var. Qui) genz
e blonz e blanz e beaus, Troie 15273. Lors
refurent riches andui, Non pas del lor, que
( Var. qui) de l'autrui, J ouf rois2 3550. La foille
n'ent esteit pas seche, Qui bele et vert por
umbreier, PGat. SMart. 2177. devilez N'en
fut pas li sainz, qui lôez, eb. 6195.

quicaudaine s. f., s. Godefroy VI 512c (13. Jahrh.).


vol:8-col:91-line:28 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quiconque, quiconques pron. rel. indef.

DMF: quiconque

[FEW II 2,1464b qui; Gam.2 737b quiconque;
Godefroy VI 511b. vgl. quelconque; qui
qui onques, s. qui]
wer auch immer:
[Porchace e engigne e porquier;
Quicomques t'en voudra aidier, Sieu
face, quer cen gré e vuil, Ne ja neu tendrai a
orguil Ne ne l'en serai mauvoillant, Mais laisse
m'en ester a tant, Chr. Ben. Fahlin 13958.
Quiconques cuide ne qui die Que soit folor e
musardie De croire que songes aveigne, Qui
ce voudra, por fol m'en teigne!, Bose LU.
[Continüer l'estre devin A son pôeir vouloir
dëust Quiconques a famé gëust, eb. 4406. E
quiconques veaut comencier, Pour tost sa besoigne
avancier, N'ait ja pëeur qu'ele (la famé)
le fiere, Tant seit orguilleuse ne fiere, E
que sa nef a port ne viegne, Pour quei sagement
se contiegne, eb. 7653.] Diex du ciel ..
Si grant bonne aventure donne A quiconques
a la couronne De la terre ramenteüe, Qu'il
fait, puis qu'il l'a receüe, Tout son vivant
miracles beles, GGui. Prol. 200. quiconques
n'obëiroit a ses defenses ou commandemens,
puis qu'il seroit ou estoit fait empereur, c'estoit

sur peine de perdre la teste, Ménag. I
98. [«Sire», font il, «malement vet. Tes niés
s'entr'aiment et Yseut. Savoir le puet qui
qu'onques veut», Trist. Bèr. 608.]

quidance s. /., quidier vb., s. cuidance, cui
dier.


vol:8-col:92-line:7 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quidel s. m.

DMF: quidel

[REW*4696nd. kidel; FEWII1,668b ndd.
kiedél; Godefroy II 394c cuidel, IV 381b
guidel. Tilander Glan. lex. 214]

[Zugnetz (filet en forme d'entonnoir): Une
autre maniéré y a de trouver le loutre .. ;

Et se il l'ont trouvé et la riviere est trop grant,
il doivent porter pour les grans rivières fillé
que il tendent au dessuz et au dessous, lesquiex
sont larges a l'antree, aussi comme un
quidel, pour comprendre le lé des rivières,
Modus 53,142 mit Anm. S. 329; s. auch Glossar
mit Hinweis auf eine Miniatur.]


vol:8-col:92-line:20 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quidité s. f.

DMF: quiddité

[FEW II 2, 1468a quid; Garn2 738a
quiddité; Godefroy X 461a]

Was-heit, Wesenheit: quidités: chou que li
cose est u se sustance, Gl. 9543.

vol:8-col:92-line:25 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quierre, querre, carre s. f. und s. m.

DMF: carre

[REW* 6921 quadrus; FEW II 2,1392b
quadrare ; Garn.2 737a querre ; Godefroy 1787b,
VIII 432a carre]

Ecke: Eiert lo paien sor son elme luisant,
Les mestres quierres en abat par devant,
MAym. 1224. en cete fontaine .. Luist uns
carboncles merveillables Seur toutes merveilleuses
pierres, Trestouz rôonz e a treis quierres,
Rose L 20530. [Si sachiez que chascune
quierre, Teus est la vertu de la pierre, Vaut
autant con les autres deus, eb. 20537. Une
courone d'or graillete, Où moût a precïeuses
pierres En beaus chastons a quatre quierres E
a quatre demiz compas, eb. 20972 (Glossar: facette d'une pierre précieuse).]
coutiaus .. a
trois quierres, GGui. I 6730, S. 296. entr'eus
gietent grosses pierres, Dars et quarriaus a
trenchanz quierres, eb. 1 3318. Au bout des
mas sont li chastel, Bien crenelez a quatre
quierres, Garniz de quarriaus et de pierres,
eb. II 9378. ala frapper de l'estomac contre la
quierre d'une huche ou piece de bois, Urk.

15. Jahrh. Carp. cornerium 1. Contreval an
(vom Helm) abat une querre et un mal, Ch. Sax.
II 177. Dou plat estoit, non pas sor
querre < : pierre), Et porprenoit dou puis le lé
(der Stein war flach, nicht mit der Ecke voran, in

den Brunnen gefallen), NDChartr. 86. Mervillous
cop li do ne desor le hiaume agu Amont
es maistres quares, qui a or fu batu, Gui de Bourg.
76. Sor l'elme Ta féru .., Desus le
maistre quarre, que demi pié li fent, Ch. cygne
128.

Seite eines Vierecks: ilz (les greniers Pharaon,
die Pyramiden)
sont quarrez de quatre
quarres ; en chascune quarre peut l'en trouver
nuef cens piez mesurez et plus, S. d'Angl. 249.
[Soixante et dix carres tenoit (der Turm von Babel) ;
A chascun carre ung maistre avoit, Et
Nembroth estoit ly premiers; A chascun
maistre mil ouvriers, Ben. Contref. Rayn.
15 3897. 3898.]

vol:8-col:93-line:16 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quïet, quïete adj.

DMF: quiet

[FEW II 2,1475a quietus; Godefroy VI 513c]

[ruhig, in Ruhe: Donques, se tu ce faisoies,
... quïetes (Var. quites) seras en ôir les
choses de rumor, et sëurs regarderas les extremitez,
Brun. Lat. 406.]
quïet ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quïetement adv. in Ruhe:
parle poi et entens
quïetement ceulx qui parolent, Brun.
25 Lat. 386.

vol:8-col:93-line:26 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quïetacïon s. f.

DMF: quiétation

[Ruhe : Justice tient la dominacïon, Terre
et subgez, et de droit seigneurie, En joye, en
paix, en quïetacïon, Par faire droit a chascune
partie, EDesch. III12 9,11. Mais quant li vens
cesse et la böe .., De vraie contemplacïon
Reçoit lors quïetacïon La pensee et n'est plus
obscure, éb. IX 203,6290.] [Godefroy VI 513c.]

vol:8-col:93-line:35 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quïete s. f.

DMF: quiète

Ruhe: Enne dis je par le prophète Qu'e[n]
mon saint non (l. mont) n'avra quïete .. Nus
qui sanz taiche ne seroit ? (quis requiescet in monte sancto tuo
?), GCoins. 456,36. Dame
dou ciel, proie ten fil Que .. me mete a tele
rive, Où j'en quieté (l. quïete) et en pais
vive, GCoins Enpereris 2062. [Li dus .. De
quieté (l. quïete) estoit besoignos, Quer de son
mal ert dangeros E unquor auques deshaitiez,
Chr. Ben. Fahlin 13651.]

vol:8-col:93-line:46 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quïeté s. f.

DMF: 0

[FEW II 2,1475a quietus; Godefroy VI 521b
]

Ruhe [Le regne, emprès la mort al pere,
Maintint bien pur le fiz la mere En pais e en
grant quïeté, Brut Arn. 3359. Mes ancestres
.. Icest honur tindrent en quïeté, Fantosme

743.] E unt tendu trëu e ostages livred De
tenir vers Hunlaf e pès e quïeted, Horn 1756.
il tient par lui s'onur en [si] grant quïeté, eb.
1763.


vol:8-col:94-line:5 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quieuçon s. f.

DMF: 0

[REW8 2045b collection FEW II 2,898b colligere
]

[Ernte (des Weins) : s. Godefroy VI 540a
(13. Jahrh.).]

vol:8-col:94-line:10 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quignon s. m., s. coignon. [REW8 2395 cuneolus;

DMF: quignon
FEW II 2,1533b; Gam 8 738a quignon;
Godefroy X 461b; Tilander Glan. lex. 141
guignon ; Modus, Gloss. 385 quignon.]


vol:8-col:94-line:14 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quil = qui le

DMF: 0


vol:8-col:94-line:15 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quille s. f.

DMF: quille

[REW8 4686 frànk. kegil; FEW II1, 564b,
XVI 305b ahd. kegil; Gam.% 738a quille; Godefroy
X 461b]

Kegel: [Quant je ai delez moi ma fille, Tot
le mont ne pris une bille (Var. une killie);
C'est mes deduiz, c'est mes deporz, Erec 542.]
Deniers conquier souvent de billes, D'un
court baston et de nuef quilles, J Jour. 2604.

[E. Deschamps, Balade «Sur le jeu de quilles»,

EDesch. V 353: Un joueur fut, qui tant joua
A sis quilles, au parc cornu, Contre un autre..,
quille ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
éb.
V 353, 2. En derrain parc s'embatu: Ses
quilles toutes y getta, Mais il n'a pas tant de
vertu Pour le vent qui a là couru, Qu'il puist
sçavoir cornent il bille. Lors rüe et fiert comme
esperdu, En disant: «A ce coup la quille!»
(Refrân), eb. v. 19; 24.]

vol:8-col:94-line:33 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quillier vb.

DMF: quiller

[FEW II 1,565b, XVI 306a ahd. kegil;
Gam8 738a quitter; Godefroy X 461c.
35

Schultz Höf. Leb. I 540] intr. kegelspielen, kegeln:
Encor ne sui je
pas saoule (Jeunesse parlé) De jouer au gieu
de la boule, D'aler quillier, d'aler billier, Et de
jouer au mereillier, D'ouïr chançons et instrumens
Et querre mes esbatemens, Peler. F
11843. [lors du baston quille, Tant qu'a pou
qu'il n'a tout perdu En disant : «A ce coup la
quille!», EDesch. V 353,14.]

vol:8-col:94-line:45 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quillier s. m.

DMF: quillier

[Kegelbahn; übertr. vuidier le quillier «den Platz räumen
»: Il faut qu'il vuide le quillier
Et convient que sa maison ysse (Var. que de
l'ostel ysse), Lefèvre Lament. II 64 (der Ehemann
beim Gezänk seiner Frau).] [FEW II

1, 565a, XVI 305b; Godefroy VI 514c.]


vol:8-col:94-line:52 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quin = qui en

DMF: 0

95 quin

96


vol:8-col:95-line:1 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quin s. m., s. coing. [BHant. festl. 19157 mit Anm.]

DMF: 0


vol:8-col:95-line:3 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quinancie s. /., s. esquinancie. [Ghatrif 25, 3 ;

DMF: 0
Tilander Glan. lex. 214.]


vol:8-col:95-line:5 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quincaille s. /.

DMF: 0

[Eisen- oder Kupferware : s. Godefroy X 462a
(14. Jahrh.).] [Garn.2 738b quincaille
.]
quinçon s. m., s. pinçon.

vol:8-col:95-line:9 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quines s. m. plur.

DMF: quines

[REWZ 6960 quini; FEW II 2, 1479a;
Garn.2 738 b quine ; Godefroy X 462b. Semrau
Würfel 62
/., 70]
je fünf auf den Würfeln : Dous e dous getent
e puis quernes, Ambes as e le tiers e ternes, A
la fïee getent quines, A la fïee getent sines,
Brut Arn. 10575. Onques rien ne perdi[t] en
quernes, N'a enbesa (l. ambes as) n'a deus en
ternes, Totjorz a quines, Méon I 63, 814 (De Richaut).
Souvent nous fait d'ambes as tarnés,
De deus et (de) deus quines [et] quarnes.
Elle (Ste Marie) a les dez et la chëance, Trop
nous avint grant meschëance (klagen die Teufel), GCoins.
465,192. Lors gete deseur le
berlenc. «Cis cops ne vaut pas un mellenc»,
Dist Saint Pieres, «perdu l'avez, Quar je voi(s)
quisnes en trois dez», Barb. u. M. III289,224.
Cil gete aval moult durement Quisnes et un
deus seulement, eb. III 292, 316 (De Saint Piere et du Jouglëor).
«Segneur, par foy! G'i
voi tous quinnes». «Or me doinst Diex
toutes les sines, Ausi que on les porte vendre !»,
Jeu SNic. J 857. [En la fin d'avril lors fina,
Por ce que d'embler ne fina, La veille de
l'Ascentïon En cest an d'incarnatïon Couvert
sis vints et onze quines; C'est en cest an, or
le devines, Geffroy Chron. métr. 7287 mit Anm.]


vol:8-col:95-line:37 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinquagesime s. f.

DMF: quinquagésime

[FEW II 2,1479b Quinquagesima; Godefroy
VI 515b, X 562b]

der 50. Tag vor Pfingsten (Sonntag) : Règle eist.
448.

vol:8-col:95-line:42 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinquete s. f.

DMF: 0

eine Art Fisch( ?) : Molt ont fet (Reiher und Enten im Gefolge von Charnage)
grant destructïonDe
quinquetes et de taurès (im Gefolge von Karesme) ;
Se ne fussent li bons mulès, Honiz
fust Karesme et ses gens, Barb. u. M. IV 95,
473 (Bataille de Karesme et de Charnage).

vol:8-col:95-line:49 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quint Ordinalzahl

DMF: quint
50 [.REW3 6966 quintus; FEW II 2,1481b\

Garn.2 738b quint ; Godefroy VI 516b, X 462c.
Knösel Afz. Zahlw.]

quint

adj. fünft : [As quatre esturs lur est avenut
bien; Li quinz après lur est pesant e griefs,

Ch. Roi. 1687. La quinte escbiele unt faite de
Normans, eb. 3045. la quarte (eschiélé) est de
Pinceneis e Pers, E la quinte est de Soltras e
d'Avers, eb. 3242. Devant toz les buens chevaliers
Doit estre Gauvains li premiers, Li
seconz Erec, li fiz Lac, E li tierz Lanceloz del
Lac. Gornemanz de Gohort fu quarz, Et li
quinz fu li Biaus Côarz, Erec 1696. [Al quint
jur vint en Engleterre, Brut Arn. 2497. E al
quint jor, assez par main, Deu e saint Pere e
saint Ôain Redona tant tut a devise, Dunt
uncor est mielz a l'eglise, Chr. Ben. Fahlin
9177. Au quint Henri, l'emperëor .Cil l'a
requise qu'em li dunt. N'aveit que eine anz
acompliz, eb. 43213. Hector ot non li ainz nez
fiz (des Priamus) .. ; Li quinz Trôilus aveit
non, Troie 2943. Après reconte li Escriz, Com
fu de la quinte assemblée, Que par grant ire
fu jostee, eb. 313 ; eb. oft.] Venu sunt. al quint
jur de la Nativité A Cantorbire, SThom. W
5161. Quint jur après Noël fu (sainte iglise) en
prison getee, Quint jur devant Noël refu reconformee,
eb. 5697. 5698. Jou asaurai Grijois,
ains que voient quint jor, RAlix. 394,10.

[a avec lui quatre jorz sejorné; Al quinte(!)
s'en ala, n'i a plus demoré, Par. Duch. 93.]
Quinte nuit devant la seint Pierre, Tr. Dits
III 5. La lune qui quinte est nomee, Méon 130
370,193. [Le premier qu'il encontre si forment
assena Que jusques el menton le fendi et
coupa; Le secont et le tiers ochist et afola, Et
le quart et le quint a la terre versa, Gaufr. 94.]

En treble chantent le sanctus, En quinte voiz
dient l'agnus, MSMich. 1094. La quinte
(regle) est, que nulz ne s'esforce De vaincre
l'amoureuse force Par herbes ne par art
magique, Rem. Am. 571. de quinte müe, Perc.

VI197. li quinte chose si est .., Serm. poit. 11.
Prenge la quinte part De l'erbe, Est. Jos. 963.
de tot le forment .. Quinte part m'en rendrés,
Hist. Jos. A 2240. [Hom, or entent au däerrain
Dou quint sens, ch'est dou plus vilain:
Ch'est chil k'on apele toukier, Rencl. M
159, 2. De la quarte (largesce) vos ai dit voir.

La quinte devez bien savoir .,, Florimont
4276 ; De la quinte avez oit. De la siste, sire,
vos di .., eb. 4295. Tout estendu l'abat en un
pendant, Puis court as autres et abat ensement
Le tiers, le quart et le quint ensement,
N'en ataint nul, n'en ait son paiement,

BHant. festl. 15356; ähnl. eb. 16019. Li quinte
maniéré si est le naturel fleume, ki est de
froide et de moiste nature, et n'a point de
saveur, Rég. du corps 46,5. Li premiers
5 capiteles sera de totes maniérés de blé, et du
pain c'on en fait; .. Li quins de tous fruis,
eb. 111, 8 u. a. le pape, le quint Clyment,
Geffroy Chron. mêtr. 3445. l'apostoille Clyment
Quint, eb. 3684.] La quinte condicïon
{de confession) est que on doit confesser tous
ses pechiés a une fois, Mênag. I 26. [Aussi le
pié de lievre est bon Aucune foiz pour le
faucon, Si se gart sil qui est enfant (Lehrling)
Du quint ongle du pié avant, Gace de la Buigne
15 7406; 5. Glossar, S. 626.]

[in der Musik : musique .. leur chante par
ses sis notes tierçoyses, quintes et doublées,
ses chans délectables et plaisans, EDesch. VII
269 ; vgl. quinte.]

[quintement adv. fünftens : s. Godefroy VI
518c (Froissart).]
s. m. Fünftel :
Or ne porroit langue ne boche
De nul home, tant sëust d'art, Deviser le tierz
ne le quart Ne le quint de l'atornemant, Qui
fu a son coronemant, Erec 6705. Mès que vos
iroie contant ? De mal et de honte avons tant
Que le quint ne vos an sai dire, Ch. lyon 5327.
Requerra a ta gent Le quint de lor forment,
Est. J os. 962. [Mëismement en Engletere E par
trestote s'autre terre Fu pris toz li quins des
chateis, Quer li bosoings esteit itels, Guil. Mar.
9987. Se ceuls qui ont tant de maulx
pour amer, Comme ilz dient, en avoient le
quint, De cent les deux n'en pourroit eschaper,
Mais en mourroit, chascun jour, plus de
vint, EDesch. VI 84, 2.]

Fünftel als Abgabe : le roy y piert les quins
ou les paines, en quoy li diz debteurs estoyent
obligiez, Rois. 359. eb. 360.

vol:8-col:97-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quintaine s. f.

DMF: quintaine

[REWZ 6966 quintus («männliche Figur von
Holz mit einem 8childy den der heransprengende
Ritter bei Turnierspielen zu treffen suchte»);
FEW II 2,1483a («poteau fiché en terre ou

45 jaquemart, contre lequel on s'exerce à courir
avec la lance ou à jeter les dards»; quintana
«Gasse im Zeltlager des Heeres, die den 5.
Manipel vom 6. trennte und Marktplatz des
Heers war»; courir la quintaine, den Anlaufs
weg
zum Ziel); Garn.2 788b (yyPfahl zur Übung
im Lanzenstechen; Strohpuppe beim Lanzenstechen;
(quintana (vicis) der fünfte Pfahl im

Tobler-Lommatzsch, Altfranzösisches Wörterbuch

Lager»); Godefroy VI 517b. P. Meyer in Gir. Roms. M
, S. 1, Anm. 2; S. 246.

K. Hofmann, Rom. Forsch. II 356. Schultz Höf. Leb. 1167.172.186
, II 3]

quintaine ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Stechpuppe auf Pfählen zur ritterlichen Übung :
[Por le feste plus engrangier A fait li
rois tantost drechier Une quintainne enmi la
pree, Erec 6943 Interpol. De novel somes
adobé, Ancor n'avomes feit estrainne A chevalier
ne a quintainne. Trop avons noz lances
premières Longuemant gardées antieres, Clig.
1300.] Lor lances lor leisse froissier Et si
retient la sôe sainne, De son escu lor fet quintainne,
S'i a chascuns sa lance freite, Ch. lyon
4484. [Se Charlemainne m'avoit donneie airme,
Sour cristïeins n'iert ja m'espeie traite;

Ne finneroie deci c'a port d'Araibe, De Sarasins
iert ma kitainne faite, Enf. Guill. H 177.
Pluix tost k'il pot est venus soz Monmartre,

An la chanpaigne ki est et grans et large .. ;
Or veut Guillames ke quitaine i ait faite .. ;
Guillames vait la quitaine fermer, eb. 2734.
2739.] Por vos ai fait la quintaine drecier, Sor
cinq estaches, sor cinq hauberc doublier, Et
cinq escus ki tot sont de quartier, Alise. 243.
En la quintaine por moie amor ferrez, Si qe le
voie Loëys l'adurez, RCarnbr. 601. Une quintaine
drecent là fors es preiz De deus escus, de
deus haubers safrez, eb. 606. En la quintaine
fu si grans cox donez .., Qe les escuz a ambedeus
trouez, Et les haubers desmailliés et
fauseiz. Li uns des pex est fendus et tröez, Qe
très par mi est li espiex passez. Il fait son tor,
si s'en est retornez, eb. 614. eb. 611. 623.
Felipes commanda la quintaine a drecier, Icel
jor i ferirent li nouvel chevalier, R Alix. 14,27.

En la ville estachierent mainte riche quintainne,
RAlix. in Rom. XI 244, 536. El pré
ont la quintaine fet drecier et lever; Alïor i
feri, tel cop i a donné Que l'escu peçoia, le
hauberc a faussé, L'estace et la quintaine abat
enmi le pré, Venj. Alix. J eh. 583. 586. [Ysolt
espuse as Blanches Mains. La messe dit li
capeleins .. ; Pois vont cum a feste mangier,

E en après esbanïer As quintaines e as cembels,
As gavelocs e as rosels, As palastres, as
eschermïes, A gieus de plusurs âatïes, Cum a
itels festes affirent E cum cil del siecle requirent,
Trist. Thom. 431. Par tot furent noveles
pleines Que entre Seint Jame et Valeines
Donereit l'en une quinteine ( tornoi). Chescuns
a son pôeir se peine De atomer isi son afaire

VIII. 4

Comme a tel bosoigne estuet faire, Guil. Mar.
1203. Ensic con la quintaigne fut ileques
drecïe, Estez vous Ysoré a tot sa conpaignie,
Orson 1378. Ses escuz est quintainne a chascun
joustëor; Autressinc i martèlent comme
pierre sor tor, Mais il les paie bien, n'acroit
nient do lor, Ch. Sax. II147.] Je te serai quitaine
( Var. quintaine) por ton cors esprover,
eb. II 173. L'anfes Gerairs revient de la
cuitainne, S'ait chosïe Gaiete sor la fontainne,
Rom. u. Post. I 5, 6, Esbanoier se vont desor
Tamise es prés. Ses noviax chevaliers en a (li rois)
o lui menés .. ; Une quintaine lievent sor
deus estaus dolés : Un hauberc i ont mis, qui a
or fu saffrés, Et desore fu mis uns fors escus
listés. Et Witasses li enfes i vint tos abrievés;
Un colp i vait ferir .., Que par desos l'escu fu
li haubers fausés, Por de delés Testache est li
espiés passés, Enfresi que as poins li est outre
colés; D'autre part l'en traist fors, puis est
outre tornés. Li gonfanons de soie est en l'escu
remés. Quant li rois l'a vëu, si a deus ris
jetés .., God. Bouill. 59. Or si vodroie, seu
volez otroier, C'une quintaine me feisïez drecier,
Devant Nerbone fermer et atachier.
S'iront ferir cil juene chevalier, Et bacheler
por lor pris essaucier, Aym. Narb. 803ff. En
son euer dist (Aymeris) coiement a celé, Ja
son lingnaje ne sera reprové Q'an escu vuit
(der quintaine) ait son cors esprové usw., eb.
839. Danz Aymeris de Nerbone li bers Seult
adès fere les quintaines lever, Mès or se muert
en sa bone cité, MAym. 21. De toi (Aymeri)
ferons un destruit merveillos, Une quintaine,
où Sarrasin ferront. De mil espiez seras encui
seignor .., Qui enz el cors et el euer te ferront,
eb. 1315. Or vos vueil je par fine amor prier
C'une quitaine faites là hors drecier De deus
escus et d'un hauberc doublier, Si i ferront cil
novel chevalier, Mitt. 70, 2; eb. 70, 22. 26. Et
fiert en la quintaine par tel devisïon Que l'escu
a percié et l'estache deront, RMont. 50,16.
Saces que ce (la. bataille) n'iert mie jeus De
quintainne ne de tornoi, Ferg. 105, 20. [Se il
voillent Aiol lor cousin bien aidier, Poront lor
vaselage prover et assaier, Que ja autre quintainne
ne lor estut drecier, Aiol 6568 mit Anm.]
Je vous pri et requier .., Que vous une
quintaine faites drechier es prés, Si i ferai un
caup por mon cors esprover, eb. 8641. Elïes
point et broche et trespasse un fossé Et fiert
en la quintaine un cop desmesuré, Qui rés a

rés la tere fist l'estache fröer, Et si fist le quintaine
par devant lui verser, eb. 8654. La quintaine
font faire ens el pré verdoiant, Se fu de
quatre estaces, d'un fort escu tenant; Aiols
point le destrier .., Li destriers se desroie, qui
les grans saus porprent, .. Et fiert en la quintaine
par son fier maltalent, Que l'escu fait
percier sor la boucle a argent, Et les paissons
tous quatre froisa de maintenant; L'escus et
la quintaine cai de maintenant, eb. 9927. 9932.
9935. Enmi ces prés sor la riviere large Une
quintaine métrai sor deus estaces, Et s'i avra
deus escus de Navaire Et un aubère dont
tenans ert la maille, Et s'i feras un cop par
vaselage. Se tu le perces et tu Taubere desmailles,
Lonc le pröeche le te ferai je auques,

Elie 70. comanda fichier une estache enmi les
prez et i fist pendre un hauberc et un escu

quintaine ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(das heißt dann : ge ai fait une quintaine drecier),
Marque 41b 2; eb. 42a lff. (ein besonders
schöner Stoß und seine Wirkung, und dann ein noch schönerer).
Autresi comme la quintaine
Reçoit et les cops et la paine De cels qui en li
ferir veulent Ne de son estai ne la muevent Ne
par els n'est point eslochiee Par (l. Por) ce
qu'ele est bien atachiee. Tout ausi le bon euer
se prueve, Méon II279,1. avoit fet une quintainne
Drecier en la place foraine, Qui estoit
droit devant la sale, Si con Ten les degrez
avale .. ; Ele ert dreciee en une atache, Qui
forz estoit a grant merveille. Nus ne vit onques
sa pareille, Claris 9174. «Sire, se Dieux
me beneïe», Fait Gaheriez, «c'est hontage A
chevalier de haut linage D'esprouver a une
quintainne, Car trop y a petit de painne. Li
fuz ne se croule ne meut, Ainz i puet ferir, qui
i veut, Car li fuz ne se puet defendre; Ce ne
doit nus preudons emprendre A ferir ce, qui ne
se muet. Se chaucuns essaier se velt, Si s'essait
a un chevalier, Armez sor un corant
destrier!», eb. 9232 (vgl. oben Aym. Narb. 839).
Que valt a chevalier a ferir en quintaine, Où
adès puet ferir et adès remaint seine?, in Rutéb.
II 479. Forment les honnora li rois et
conjôi: Quintaine font fermer en un biau pré
flouri; Dux Namles et li autre, chascuns d'aus
i feri, Des nouviaus chevaliers nus ne s'en
alenti, Berte 2591 mit Anm. Toz jorn correit là
a eslès, Ö il vëoit lo greignor f ès ; Hoc se metoit
en quinteine, Molt i sofri traval et paine,
J ouf rois2 4495. Et après mengier ont la quintainne
fermee, Siege Barb. 23. Après le

mengier font la quintaine lever, eb. 53. Fièrent
en la quintaine cil legier bacheler, eb. 59. [Se
ëust esté en quintaine Mis ses escus et bien
claués, Ne fust il mie plus traués, Ne ses
hiaumes mieus depeehiés, Se il ëust esté
drechiés Sor peus agus u sor estache Por
asaier grans cos de hache, Bob. I. Diable 2042.
Chou est li preus as armes blances .. ; C'est
l'estandars et la quintaine, Qui vencu a
vostre bataille, eb. 2874 (iïbertr.). [Ly rois ot
très le matin fait drechier sa quintaine ens es
prés dessoulx la cité, si fist criier que tout
alaissent monter pour jouster a la quintaine,
car il voloit voir jouster son biau fil Appollonius
et s'i volloit aussi assaiier, Appolonius
87, 20 ff. En la quintaine avoit deux fors
haubiers et tenans et deux escus bien attacquiés,
et estoit sour quattre fortes estacques.
Li rois issi(s) des rens, lanche sur faultre et
feri cheval des esporons et frapa en la quintaine
de tel randon qu'il percha les haubers et
froissa sa lanche jusques as poins et s'en passa
oultre gentement, puis tourna cheval et s'en
vint as rens, eb. 87, 27ff. comande (li rois)
25 quintenes fere; Armes et chevax fet fors trere
Et fet crïer le bourdëis, Dolop. 12. Puis trait
Joieuse .., En aus se fiert con en une quintaine,
Ansëis 2634. Sifaitement Bertran sa vie
maintenoit; Quittâmes fist drecier et joustes
y faisoit, BQuescl. 214. Tettes ay com souflez
d'un four, Aussi plates c'une quintaine : Onques
femme n'ot tel dolour!, EDesch. VI
241,19.]

quintaine ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
figürl. : Ame qui boit de tel boichon, Souvent
tournie en orison A le quintaine de le
crois, Dits de Vâme G 20 c. [Par le saint sanc
(Christi) qui vint de son costé, Fu nostre mort
destruite premeraine, Dieu apaisé, d'Enfer
fraint la quintaine, EDesch. III 103, 37.]

vol:8-col:101-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quintal s. m.

DMF: 0

[REWZ 4702a arab. kintâr; FEW II 1,691a
; Gam2 739a quittai; Godefroy X 462c]
[Zentner
: Et cil (Açopart) s'en vait, en la
chité entra, Un bastoncel el puin destre porta,
Qui un quintal de plonc et plus pesa, BHant. festl.
I 3948.]
quintarne, quinterne s. /., quintarnëor s. m.,
s. guiterne, guiternëor.


vol:8-col:101-line:49 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinte s. /.

DMF: quinte

[REW* 6966 quintus; FEW II 2,1482a;
Gam.2 739a quinte; Godefroy VI 518b, c, X 462c
]

quinte ≈ GermaNet:Fünftel ⇔ WordNet:NA
Fünftel: sept hores et demie et quinte d'une
hore, Brun. Lot. 142.

quinte ≈ GermaNet:Frist ⇔ WordNet:deadline=synonym
kürzeste Frist : Tenüe a sans quinte de
guerre Lonc tans li rois Artus sa terre, Ch. II esp.
1.

quinte ≈ GermaNet:Terminus ⇔ WordNet:NA
musikalischer Terminus : la quinte sur
double, H ist. litt. XXIV 2, 289. [Ceulx qui ont
la plus clere gueule Chantent le tresble sans
demeure, Et les plus petis le quadouble En
faisant la quinte sur double, Gace de la Buigne
8088 (Glossar: quinte »= Vintervalle de trois tons et demi ; quinte sur double
= la quinte
redoublée).] vgl. quint adj.

vol:8-col:102-line:14 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinte essence s. f.

DMF: 0

[FEW II 2,1483a quintus ; Gam.2 739a
quintessence]

[Quintessenz, das fünfte Seiende: s. Godefroy
X 462c (Oresme; «substance éthérique, considérée
comme le cinquième et le plus subtil des
éléments»).


vol:8-col:102-line:21 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quintefueille a. /.

DMF: quintefeuille

[REW* 6965a quinquefolium; FEW II 2,
1481a; Gam.2 739a quintefeuille; Godefroy X
462c]

quintefueille ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Fünffingerkraut (potentilla reptans) : pentafilon
(rcevTàçuXXov), i. e. quinque folia: quintefoie,
quintefueille ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Gl. Tours
331. quinquefolium: quintfoil,
fiflef, Harl. Gl. 140a. [fuilles de quintefuil la
menour, HMondev. Chir. 2068; a. Glossar.]
quintement adv., a. cointe (cointement).

vol:8-col:102-line:31 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinter vb.

DMF: 0

[FEW II 2,1481b quintus; Godefroy VI 518c]

quinter ≈ GermaNet:fünfteln ⇔ WordNet:NA
trans. in Fünftel teilen; abgrenzen: Geometrie
est apriès quinte (der sieben Künste),
Ki les tieres mesure et quinte, Et fait mesurer
mons et vaus, Ausi bien les bas com les haus,
Mousk. 9745.

quintere a. /., a. Godefroy VI 519a (13. Jahrh.).


vol:8-col:102-line:41 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quintesme Ordinalzahl [fünft :

DMF: 0
Gesc'a prime a (Chdonite) ceste
valur; Quant est prime, tut le jur dure, E el
quintesme en sa nature, Lapid. A 742, S. 60

quintesme ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(Marbode; im Glossar unrichtig: quinzième).
[Godefroy VI 519a quintième.]

vol:8-col:102-line:47 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quintoiier vb.

DMF: quintoyer

[FEW II 2,1482a quintus; Godefroy VI 519b]

quintoiier ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
musikalischer Terminus : fünfte Stimme singen
oder mit der Quint begleiten : En l'orguenex
(l. l'orguener), ou verbloier, Ou deschanter, ou

4*

quintoier, Ne fait Diex mie moult grant force,
OCoins. 320, 218. [Tiex chante bas et rudement
Qu'escoute Diex plus doucement Ne
fait celui qui se cointoie, Quant orguene et
haut quintoie, eb. 320, 262.] aprandre a chanter,
acorder, doubler, quintoier, tierçoier,
tenir, deschanter, EDesch. VII 270. [moult li
aprist dou latin Escrire et lire et bien canter,
Quintier (zweisilbig), doubler et descanter,
JCond. I 306, 82 mit Anm. 8. 448.]


vol:8-col:103-line:11 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinzain Ordinalzahl

DMF: quinzain

[FEW II 2,1479a quindecim; Godefroy VI 519c]

quinzain ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
fünf zehnt: [Senz triuë que entre eus fust
16 prise Ne demandée ne requise, Josta la bataille
quinzaine, Ainz que trespassast la semaine,
Troie 20069.] Perc. 16319 mains),

vol:8-col:103-line:18 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinzaine s. f.

DMF: quinzaine

[FEW II 2,1479a quindecim; Gam2 739a
20 quinzaine; Godefroy VI 519 c, X 463a]

quinzaine ≈ GermaNet:Tage ⇔ WordNet:NA
vierzehn Tage, zwei Wochen : Trestout curent
al portant vent, Chis fait errer vers occident
.. ; Puis q'unt curut très quinzeines,
Freidur lur curt par les veines, Benedeit
26 SBrendan 901. [Diemaine trestut le jum Desque
al vespre ai tel sujurn, E del Noël la
quinzeine Ici déport ma grant peine (In nativitate
Domini simïliter quindecim diebus .. hic
requiesco; Judas in der Hölle berichtet von

30 seinen Strafen), eb. 1313.] il iroit vëoir la fontainne,
Ja ainz ne passeroit quinzainne, Ch. lyon
666. Einçois que la quinzainne past, Sera
tote (nostre terre) tornee a gast, Se buen maintenëor
ni a, eb. 2085. Jusqu'à quinzainne a
36 tot le mains Vos covandroit a sejor estre, eb.
3082. Puis errerent tant que il virent Le chastel,
où li rois Artus Ot sej orné quinzainne ou
plus, eb. 5844. [Ainz le terme d'une quinzaine
En orent il tant d'aveir trait E fait si doleros
forfait Qu'o feu arstrent e essillerent Si tot
c'onques rien n'i lesserent, Chr. Ben. Fahlin
2646. Très parmi l'ost funt lor charrere, E si
créiez que la poudrere En fu sanglente la
quinzaine, eb. 8049. Si fu la chose gräantee,
La nuit e l'ore aterminee Breve, sanz terme
de quinzaine, Qu'aiceis que trepast la semaine..,
eb. 33519 u. a. Tote la quinzaine e le meis
S'i sojornerent li Grezeis, Troie 2023. Dedenz
les jorz de la quinzaine Que Paris ot ravi
Heleine, Se mistrent si dui frere en mer Por li
socorre e ramener, eb. 5061. Asauz i firent
granz e fiers, E moût i ot morz chevaliers;

Mais prise l'ont (la cité) ainz la quinzaine, eb.
28357.] Jai ançois ne verrois la quinzaine (die nächsten vierzehn Toge)
Que vous toura le
chief au tranchant de l'espee, Orson 39. Tant
que bien fu la quinzainne passee, Jourd. Bl.
3147. Tant i esturent, quinzainne fu passee,
eb. 3339. Ansoiz que fust la quinzainne acomplie,
eb. 3593. Ançois que la quinsainne past,
Ferg. 120, 23. viegne a Rome a moi Dedens
quinsaine, CPoit. M 1267. Quinsainne apriès
.. Chevauce il et sa gens ensamble ; Déduisant
va par la cité, Bari. u. Jos. 983. Quant il ot
quinzainne gëu, Mousk. 2192. Al cief de quinsainne
moru, eb. 20269. A quinsainne fu li jors
mis, eb. 24937. retient dru sor quisainne, Bern.
LHs. 178, 3. [Tous les jours de cele quisaine
Se mist li rois en moût grant paine, Manek.
2125. A Espernay, où il alerent, A la quisaine
tomoiierent, Et si en eut li rois le pris, eb.
2924 (Godefroy VI 517 c unrichtig als quintaine
auf gef aßt). Après Pasques, a la quinzainne,
Droit au mardi de la semainne, Mist a
Clement, nostre apostoile, Souz le banc la
Mort sa viele, Geffroy Chron. mêtr. 5785. de ce
que dit nous avés feron tous response a la
quinsaine de Pâques, Modus 197,130; ebenso eb.
198,19 (die Woche vor und nach dem Osterfest).]


vol:8-col:104-line:29 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quinze Zahlwort

DMF: 0

[.REW3 6959 quindecim; FEW II2,1478b;
Gam.2 739a quinze ; Godefroy X 463b. Knösel
Afz. Zahlw. (8. 63 quinze als runde, große
Zahl)]

quinze ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
fünfzehn : [Des Francs de France i ad quinze
milliers, Ch. Roi. 109. Si cururent par quinze
jurs, Desque li venz tuz lur fud gurz, Benedeit SBrendan
219. Sanz mesure grant ad (der Seedrache)
le cors, Plus hait braiet que quinze
tors, eb. 916. Par vive foree comencent a
ferir: Des Sarazins lur unt morz quinze mil,
Chanç. Guiïlélme 534. Li quinze milie furent si
apresté Cum'a ferir en bataille champel, eb.
1102; ebenso eb. 1236. 1356. Li lur cheval par
sunt issi corant, Pur quinze liwes tuz jurz aler
brochant Ne pur plus curre ja ne lur batrat
flans, eb. 245. Sez que diras Guiot mun petit
frere? Hui a quinze anz, ne döust ceindre
espee .., eb. 682; âhnl. eb. 1443. 1485. 1519
u. a. Ne demora que quinze dis, Puis qu'
Eneas vint el päis, Que la guerre fu comenciee
Que Turnus ot tant coveitiee, En. 3515.
Tuit li baron .. nos en ont a tei tramis, Que

trilles doignes quinze dis, Si feron noz morz
sevelir, Ardeir en rez et enfôir, eb. 6042. Ne vi
lune ne soloil luire, Plus a de quinze mois
antiers, Clig. 6363. Ore est il bien reisons et
droiz Que je vos siue volantiers Huit jorz ou
quinze toz antiers Ou trois semainnes ou un
mois, Perc. H 7184. Quinze anz aveit (Brutus)
e nïent plus, Kant od sun pere en bois ala, Ki a
male ure l'i mena, Brut Arn. 136. Mult se
vont cntr'els démontant E par tropeals vont
conseillant, Ci vint, ci quinze, ci quarante, Ci
cent, ci trente, ci seisante, Rou III 6079. par
sort .. Preneit Ton tote la jovente Je di les
forz, les combatanz, Qui pôeient aveir quinze
anz Ou trente ou plus , si erent mis En
eissil fors de lor päis, Chr. Ben. Fahlin 556. Od
tot quant qu'il porent mander Passèrent la
mer sor Engleis, Si qu'ainz les quinze jors deu
meis Orent Rovecestre en dommaine Sanz
grant travail e sanz grant paine, eb. 42278.
As porz font faire quinze nés; D'ancres, de
veiles e de très Les apareillent e guarnissent,
Troie 2179. Donc siglerent les granz compaignes
.. Granz quinze liues d'un tenant, eb.
25 7091. Li baille i sont large e plenier, E li fossé
e li terrier, E les lices e les trenchiees, A set, a
quinze, a vint archiees, eb. 7686; eb. ofty
s. Glossar,
il desconfirent Burile, ki requis les
avoit a tout trente trois mille homes, dont il
avoit fait trente sis batailles, et nostre gent
n'en avoient ke quinze, et trois de purs
Grifons, HVal. 543.] Quinse batailles fist sans
nulle arestison, Bast. 2986. Il fist quinse batailles,
eb. 2988. [Tel li donra d'une grant
mace el vis Qu'il en gerra en un lit quinze dis,
BHant. festl. I 368. N'ot que quinze ans, molt
fu bien escevie, Puchele est boine, eb. I 2194.
Ançois que on ëust none soné, Ot Açopart et
cerkié et esré Quatorze pors del rivage de mer,
Plus c'om ne peut en quinze jors aler, eb. I
3997.] [das für 300 Blinde vom hlg. Ludwig gegründete
Heim in Paris
: Les aveugles que fonda
saint Lôys, Qui .XV. vins sont en une maison,
Voient du euer, des oeulx sont esblöys,
EDesch. V 388, 2.] [.

quinze ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Dichtungen : Les quinze
Joyes de Nostre Dame; Les quinze signes du
Jugement dernier
; Les quinze Joyes de Mariage.]

vol:8-col:105-line:48 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quinzime Ordinalzahl

DMF: quinzième

[FEW II 2,1479a quindecim; Godefroy VI
50 520a, X 463c]

quinzime ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
fünfzéhnt: El quinzime an, PA. Thaon Comp.
2440. La lune quinsime nomee, Méon

I 380, 513. [Trestuz les jorz de lune prime
Pur deviner est mult bonisme, E li quinszime
ensement Est boene a cest devinement, Lapid.

D 995, S. 176 (La Chèlonite).] [Al quinziesme
jor traist a mort, Brut Arn. 4119. Quatorze
jors .. Ont estei qu'il ne prirent port, Per poc
qu'il ne furent tuit mort. A quinzime sont
arivé A Avedonune cyté, Florimont 443.] [n'i
avrapucele, Qui la çantiesmê ( Var. quinsime)
part soit bele, Erec 642. De chevaliers i avoit
tant, Quant eles (Ganievre und Enide) an la
sale antrerent, Qui ancontre eles se levèrent,
Que je n'an sai nomer le disme, Le trezisme
ne le quinzième, eb. 1686. Li quinzimes (Sohn des Priamus)
ot non Doglas, Troie 8123. C'est
la bataile quatorzime. Danz Ulixès fist la quinzime

quinzime ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(Var. quatorzième <(: quinzième, neben anderen Var.), eb.
8242.] li roys Baudüins o la
quingfime (bataille) ala, Bast. 3008.

vol:8-col:106-line:20 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quiqueliquique s. f.

DMF: 0

komische Bildung, die ein gelehrtes Wort vorstellen
soll
: «Sez tu riens de dialectique?»
«Öil, tote quiqueliquique», Ren. 21206 [= Ren.

MXII716]. [Ci après commance a broier Deus
oeus cuis dedenz unmorter,TJne sause faite de
nique Por l'amor de quiqueliquique, Ren. M
XII 1486 Var.9 s. Tilander Lex. Ren. 132.]
claiment la dÿaletique Par mal despit quiqueli[qui]que,
HAndeli IV 16 (La Bataille des sept Ars).
Nos anclinomes un abé, Qui ne set
mie ancor a bé. Nous anclinons un arcebrique
Qui (Var. Ou) mon seignor quiqueliqueque
(ï. quiqueliquique), GCoins. Ztschr. VIIII454
(die Stelle auch bei Carp. u. archidiaconus). [Godefroy VI 520a.]

quire vb.9 s. cuire.


vol:8-col:106-line:37 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quis = qui les

DMF: 0


vol:8-col:106-line:38 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quise s. f.

DMF: quise

[FEW II 2,1409b quaerere; Godefroy VI 520b]

quise ≈ GermaNet:Verlangen ⇔ WordNet:NA
Suchen, Verlangen: [E si por serviges rendanz
Dunt de lui seies attendanz, Ne li voleies
ço gräer Qu'il te fait querre e demander, Sil
deiz tu faire pur la quise Que tu en faz a
saint'eglise De sifait poeple convertir, La lei
Deu creistre e maintenir, Chr. Ben. Fahlin
8837.] Dites que vos estes a quise (was ihr sucht), Ferg.
53, 9. Eurent ces armes faites a
vostre quise?, Aiol 1067 mit Anm. (oder ist mit Hds.
guise zu lesen ?).

quisse s. /., s. cuisse.


vol:8-col:106-line:52 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quitacïon s. f.

DMF: quittation

107

quitage

[FEWII 2,1474b quietus]

[ Verzicht : a. Godefroy VI 520c (14. Jahrh.).]


vol:8-col:107-line:3 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quitage s m

DMF: 0

[FEW II 2,1473a quietus; Godefroy VI
5 520c]

quitage ≈ GermaNet:Befreiung|Lösung ⇔ WordNet:liberation=synonym|solution=synonym
Befreiung, Lösung: Mès, bons reis pöestis,
or nus duner (l. dunez) quitage, Ke, cornent
k[e] il seit, ne sëum en servage, Horn 315.
quitaine s. /., s. quintaine.

quitairc s. /., quitarre s. /., s. guiterne.


vol:8-col:107-line:11 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quitance s. /.

DMF: quittance

[FEW II 2,1471b, 1473b, 1474a quietus;
Gam.% 739b quittance; Godefroy VI 520c, X 463c
]

quitance ≈ GermaNet:Befreiung|Befriedigung|Erledigung|Erlaß|Verzicht ⇔ WordNet:liberation=synonym|handling=near_synonym|performance=near_synonym|execution=near_synonym|renunciation=synonym
Befreiung', Befriedigung, Erledigung, Erlaß, Verzicht :
[A l'apostoile enveieront, del vo assoldre
le feront; Bien en porra aveir quitance,
Si en face altre penitence, Rou III 5513. Pur
quitance de raençun .. Lur otrëa en feu Sussexe,
Brut Arn. 7291. Li un li louent a requere
Une partie de sa terre, Ü la lur gent maner
pëust E quitance e franchise ëust, eô. 506. Ceo
rova qu'il ëussent pais; Tote pais e quitance
ëussent, eb. 2631. La parole lor dame unt dite
Moct meieuz que s'eu lor fust escrite, E la
quitance qu'eu vect faire, Por son seignor de
prison traire, Chr. Ben. Fahlin 4961. Quant
l'afaires fu trespassez, S'a li dux doné sëurtance
E a tuz ceus paiz e quitance Qui en la
terre remaindrunt E qui remasance i prendront,
eb. 9220. Merveilles s'en laissa preier,
Ainz qu'il lor vousist otreier Qu'il ëust ja par
lui quitance, Pardun e pais e délivrance, eb.
41829. par si petite acheison Remest le jor lor
délivrance E lor rescosse e lor quitance, Troie
10184. Si seit doné (Gold und Silber) senz demorance
Por pais aveir e por quitancé, eb.
25154.] Toz li comuns vuet lor quitance (Freilassung),
Lor franchise, lor délivrance, eb.
40 26341. il vos requist quitance De ses gages,
Trist. Bèr. 487. «Assez», fait il, «arai monstrance
De paiement et de quitance» (Beweis, daß
ich meine Schuld abgetragen habe), GCoins.

551, 420. par penitanche Avoir de ses pechiés
quitanche, JJour. 918; eb. 1100. Ainç li demanda
tout par non Par quitance de
râençon De sa tiere tout le trésor (von der
Fürstin für Herausgabe des gefangenen Gatten),
Mousk.
13358. molt grant joie a receüe De la
quitance (Verzeihung) qu'a eüe, PQat. SMart.
1024. grâce, quittance, rémission et pardon,
Uric. 1391 in S. d'Angl. LXXI. [je ferai de

quite 108

marier quittance (Verzicht), EDesch. VIII
194, 21.]

quitance ≈ GermaNet:Befreiung ⇔ WordNet:liberation=synonym
Befreiung von einer Auflage : li marchëant..
facent es prés lor trez tendre Por tenir feste
quinze jors .. ; Juré lor soit et tenu bien Qu'il
aient pais de tote rien, Et de costume tote
quitance, Partons 6589. ne puissent gôir
franquement des quitanches et des octrois
deseure dis, Rois. 322.

quitance ≈ GermaNet:Überlassung ⇔ WordNet:NA
Überlassung: A ses barons manda, a tuz,
Que rei en fëissent en France, Kar del regne li
fait quitance, Chr. Ben. Fahlin 9812. A cestui,
od vostre odtreiance, Faz deu renne dum e
quitance, eb. 10450. Ja n'iert mis cors joios ne
sains Deci qu'en paiz e en quitance, Maugré
le hontos rei de France, Li veie sa terre tenir
(so daß es ihm überlassen bleibt), eb. 16273. par
reison Dei aveir le Palladion En fine quitance
e en pais (Tdämm spricht). Se dire vueut danz
Ulixès Qu'il i ait greignor dreit de mei, Jol
contredi e sil denei, Troie 26803. Urk. Douai
12,15 (wo caitance gedruckt ist), eb. 64, 5.

vol:8-col:108-line:23 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quitancier vb.

DMF: quittancer

quitancier ≈ GermaNet:bescheinigen|quittieren ⇔ WordNet:certify=synonym|attest=synonym|sign=near_synonym
[trans. (einen Erlaß od. Empfang) bescheinigen:
s. Godefroy VI 521a (Ende 14. Jahrh.).]

[FEW II 2,1471b.]

vol:8-col:108-line:27 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quite adj.

DMF: quitte

[REWZ 6958 quietus; FEW II 2,1472b, 1473b, 1474a
; Gam* 739b quitte-, Godefroy VI 522a, X 463c.
vgl. clamer]

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(meist) v. Personen: frei, ledig des Auf erlegten
:
Franceis ... Bien sunt asolt, quite de lur
pecchiez, Ch. Rol. 1140. [Laissum le plait, e si
preium le rei, Que Guenelun cleimt quite
ceste feiz, eb. 3800.] [Mais, si tu es de tel
saveir, Anuit me fai repos aveir. Si tu es de
tel mérité, Anuit me fai estre quite (hoc nocte,
queso, me immunem fac esse laboris), Benedeit
SBrendan
1442. Jo ai nun Pols li hermites;

De tuz dolurs sui ci quites, eb. 1544. Toz tens
te (sa femme) clamereit il quite <(: sodomite),

Se il aveit alcun guadel (Ver. danzel), En.
8584. De tei (dem Toten) est or la terre quite,

La tôe parz en est petite, eb. 6169. Ja mar l'en
larrez quite (von seiner Prahlerei), Karls R
701. Ja d'amor ne quier estre quites, Que toz
jorz n'i aie m'antante, Clig. 2316.] N'iert pas
de la promesse quites Que son cosin avoit
promise, Ch. lyon 896. [Mès des cos fu quites
et frans Li liz, où il s'estoit couchiez, Qu'il n'i
fu feruz ne tochiez, eb. 1136.] «Et vostre non
Seviaus, biaus sire, car nos dites ! Puis si vos an

iroiz toz quites». «Toz quites, dame ? Non
feroie. Plus doi que randre ne porroie», eb.
4608. 4609. Li termes est, bien le savez,
Qu'eles s'an doivent aler quites, eb. 5711.

Estes vos prisoniers ou quites ? S'il vos demandent
rëançon, Ja n'an soiiez an cuisançon,
Ouil. d'A. 3066. [si cil jurer li voleit Sur l'image
qui plege esteit, .. tut quite le clameroit,
Wace Vie SNicolas 751.] Et tut quite le fist
métré fors de prisun, Bou II 280. Par amur e
par gueredun Sun gendre quite li rendist, eb.
III 2153. Dex nos face de nos pechiés quite!,
Wace Vie SMarg. 714 (ms. A). E Robert quite
le clama E sun mesfait li parduna, Rou III
2829. E Brutus li jure e afie A clamer quite,
menbre e vie, Brut Arn. 402. Quant cil li
mostrent les Daneis, Qu'il aveient pris ..,
Pense pas eus aveir retor E sous e quite son
seignor, Chr. Ben. Fàhlin 4942. ja li dus nen
ert mais quites, Qui (vielmehr) morz ou penduz
erranment, Si tost mes contes ne me rent,
eb. 4966 u. a. Eranchois, .. Tous serés quites,
garis et délivrés Par tel convent .., Mon. Quill.
3596. Vous serés quites, eb. 3613. Cist a
esté baillius le rei .., Or volum que del tut
quite le nus clamez, SThom. W 520. D'acuntes,
de tut el, de tute sergantise E quite e
franc del tut le demande s'iglise, eb. 524 ; eb. 528.
Mais dune serunt tut quite de lur membres
clamé, eb. 1153. S'an le (le cheval) vos toit, s'an
soiiez quite, Perc. H 6738. Pucele, .. or me
dites, Se je puis ancore estre quites; Se il vos
plest que je plus face .., Le ferai je, eb. 8474.] Il
vos laira cuite en pès Desci a vostre ostel aler,
Veng. Rag. 3448 mit Anm. Si me dites, se vos
lairois La dame cuite, eb. 3560 (freilassen).
[Par les proieres des preudomes .. li empereres
en lassa aler toz cuites les Lombars,
H Val. 661.] quite de toz les pechiez, Villeh. 2.
[Jhesus, .. Bien sont assëur, quant tu tones,
Ichès toies amïes bones, Virges, martires benëites.
Bien sont de tes menaches quites,
Rencl. M 194, 7. Li fol en cuident estre quite,
eb. M 211,10. Se men consoil as escondit, Por
chou ne claim je pas Dieu quite K'il m'en
doinst loiier plus petit. Je vuel avoir loiier
parfit Por m'entente, ki est parfite, eb. M
214, 9. Et dist li rois: «.. pitié ai del jovene
danselon; La mere i a fait bone norechon,
Quite li claim, mais nonain en feron», Ansëis
11183. por vostre saignor le roi, Qui tant aime
la bone gent, Vos clain je quite bonement, Si

que ja riens n'i perderés, JDurm.a 8360. Quant
sor ma volenté l'avés tout mis, Dont ert li
quens tous quites, Aiol 3473. Sire vassal, ..

Or en soit tous cuites li pere ! Ja mais en trestoute
sa terre Ne ferai messëant ne guerre,
Bigorner 892. Moût per l'en dois savoir boen
gré, Quant il t'ait tant quite clamé, Fbrimont
1344. E cil se leve tut estant, De tuz mais ben
gari et quite, Deux. coli, anglon. Mir. S Vierge
38,67, 8. 173; eb. 48,197, S. 211. de son
office estoit quitte, Gace de la Buigne 5586.]

[ly maulx ly (das verliebte Mädchen) tenoit
ailleurs qu'en l'uel, et ly oel n'en estoient mie
quittez, car il vëoient souvent ehe qu'il desiroient
et si ne le pôoient avoir, Appobnius
75, 9.]

quite ≈ GermaNet:ledig ⇔ WordNet:NA
ledig, außer Gefahr: dou mariage De li et
dou lait roi Crompart Estoit ele quite a sa
part, Cleom. 2214.

quite ≈ GermaNet:unbeteiligt ⇔ WordNet:NA
unbeteiligt: [Li damoisele ert del giu quite
(nahm nicht an dem Schachspiel teil), Mais en
l'esgarder se deslite, Bigorner 12255.] Ce puet
on en mains lieus vëoir Que cil qui desservi
aront Le merir, au merir faurront ; Et en porteront
le mérité Cil qui aront esté tout quite
De desservir le guerredon, Cleom. 16548.

quite ≈ GermaNet:ruhig ⇔ WordNet:NA
ruhig, in Buhe : [Non faz : or en soiez toz
quites!, Ben. M I 566; eb. II 502, s. Tilander Lex. Ben. 132.
Albe Silvis .. Sa terre tint
quite et en pais, GMonm. 3785. Karies vous a
le roiauté donee, Quite le tiens en pais et sans
meslee, Ansëis 334 (oder: «frei zu eigen», s. d. folgd.).]

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
frei zu eigen: [Dame, li vostre chevaliers,
Icil, qui quites senz partie Sera toz les jors de
sa vie, Vos prie et requiert doucement ,.,
Troie 1603 (Jason u. Medea). Vos ne sereiz ja
vius tenües, Ne a ceus ne sereiz tolües Qui vos
aiment ne quos ameiz; Quites delivres les
avreiz. Celes que lor seignor ont ci, Ne s'aucune
i a son ami, Si l'avra tot quite e delivre,
eb. 4690. 4693.] soies ses hons quites, Poire
866. [li miens (cuers) est vostre toz quites, Clig.
5232. Cuidiez vos donc qu'Amors consente
Que je refraigne e que je dente Le euer qui est
siens trestoz quites?, Bose L 3081. Sire, ..
Ves ci ma fille toute cuite, Si vos proi jo de
l'espouser, Bigorner 874.] [Li amiralz ad en
Espaigne dreit: Quite li cleim, se il la voelt
aveir, Ch. Bol. 2748. Li reis .. Quite vus cleimet
d'Espaigne le regnet, eb. 2787.] Jeo tenc
(l. tieng) de vus quite mun fieu, Qorm.2 375.

[Ja puis ne l'en movrai contraire, L'enor et la
terre d'Itaire O Lavine quite H claim, En.
7749. Cist pais est vostre toz quites, Clig. 124.
li pire anemis que j'aie .. M'a ci ma terre
contredite, Et tant est fos que tote quite Dit
qu'il l'avra, ou vuelle ou non, Perc. H 948.
quite li clama Le chastel ke Eneas fist, Qu'el
l'ëust tant cum el vesquist, Brut Arn. 94.
Seisante solz li ont doné, E por tant a quite
clamé Le sépulcre, où li cors fu mis, Rou III
9360. Ja l'avez (le pâys) vos tot forsjuré E tot
al rei quite clamé Por aveir qu'il vos deit
doner, eb. III 10650. cent mil hommes oct
ainz morz Qu'ele (Sice) fust lor domaine
quite, Chr. Ben. Fahlin 397. A! terre a plaindre,
dolerose, Sor autres riche e precïose,
Paisible e quite e honnoree, Com or estes a
deol livrée!, eb. 1115 (France). Nus n'i a mais
rien, sanz mentir, Qui suen seit quite sanz
tolir, eb. 2258. Remés lor est quite sanz faille
La nuit le champ de la bataille, eb. 4627. Pile
suis le roi Flore, qui tint Ardenois quite,
Ausais et Lohereine, Bauvaire et Osteriche.
Sarazins le guerroient par lor loi qu'a guerpie,
Floovant A 295. Se tu m'abas, grant los aras
conqis : Qite te claim ma terre et mon pais,
RCarnbr. 2524. Ja, ne l'avrai (Nerbone) ..,
Donez la autre, au maufé la conment! Je la
claim tote quite, Aym. Narb. 494.] Je vos
claim cuite ce qui remaint en la nef dou mien,
Vitteh. 122. Son roiaume quite et delivre
Lesse un suen fil, Dolop. 226. li Englois ja s'en
aloient, Ki leur gaaing quite en menoient,
Mousk. 21012. [vous avés laisiet la tere toute
quite Des félons Beruiers, qui l'avoient gastïe.
Vous l'avés aquité par vo chevalerie, Aiol
5191. Sire Damïan reteneis Et vostre terre li
donneis; Si devant vos je li clains quite,
Florimont 347. Trestot iseu que t'ai doné Te
clain ge quite de boen gré, Sens m'amor que
ne puels avoir, eb. 3790. Preneis osteil, vostres
soit quites!, eb. 5967. Car lor laissons quite la
proie Et si nos metons a la voie, Ains que
soions del tot vencu Ne mort ne pris ne
retenu!, eb. 6817.]. [Ki des autres (pontes)
avoit licenche Bien dëust cheli (den verbotenen Apfel des Paradieses)
clamer quite, Rend. M
12,10.]

quite ≈ GermaNet:bezahlt ⇔ WordNet:NA
abgetragen, bezahlt : lor desertes seront quites,
Clig. 2158. [Toz les deniers qu'ai duc
devez .. Vos ferai jo quite clamer, Rou III
10627.]

quite ≈ GermaNet:erledigt ⇔ WordNet:NA
erledigt, beigelegt : je ne la (la queréle) puis
clamer quite, Ch. lyon 5972. il lor tint e porta
pais, E clama quites lor forfaiz, Rou III4184.

La mort son fill clama quite premiers (erklärte er für verziehen), Cor. Lo.
1974. Por che n'est
pas la guere quite, JJour. 724. [Tos jors m'avés
honnor promisse ; Se vos de ceste m'econdites,
Totes les autres vos clain cuites, Veng. Rag.

214 mit Anm. Sa male amor li clama quite;
Plus li donna honor et rente De chou k'il mius
connut s'entente, Barl. u. Jos. 726. Se tu le
siede vels amer, Il te couvient cuite clamer
Le sermon, dont je te sermonne, eb. 3226.] Li
fils le roi fu molt joians Et sans doutanche
bien crëans, Ke si pechié li sont tout quite,
Par le tiesmoing del saint hermite, eb. 4381.

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quite et quite, quite quite: abgetan (s. T obier
Verm. Beitr. IV1 111):
Mais la saintisme
crestïenne, Qui a la gloire terrienne De tout
en tout dit cuite et cuite, Celee s'est comme
recuite, GCoins. Enpereris 1087. Dou charbon
vif par sui si cuite Qu'a touz hommes di:
cuite et cuite, eb. 3452 ; s. Glossar S. 261. ceo
que ici est joye dite, Après la mort est quite
et quite, in Rom. XXIX 15,416. Dieux et il
sunt quite et quite, Ruteb. I 49. Si n'en iert
mie quite et quite Après la mort, ki ne l'avra
Amendé, Legende in Not. et Extr. XXXV
2, 501. A tos ferai de moi serjant, Cuite et
cuite d'or en avant, VdlMort 133,11. Et, s'il
y a parolle dite Malfaite, si soit quite et quite,
JCond. II 37,1214. S'après la mort est
quite quite ( Var. quite e quite; quite a quite).
Dont ont la pïeur vie eslite Tuit cil de l'ordene
de Cistiaus, Helinant 36,10. D'or en avant
soit quite quite, GCoins. 550, 370. Puis k'ame
est lors del cors desroute Et des dampnés mise
en le route, Tart est a dire: cuite cuite,
VdlMort 41, 6. cuite cuite N'a nus sans grant
dévotion, eb. 228,12. Se vous servez Dieu a
l'eglise, Diex vous resert en autre guise, Qu'il
vous pest en vostre meson. C'est quite quite
par reson, Ruteb. I 96.

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
deus ou quite : s. deus.

quitement adv. frei (ohne Einschränkung),

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
frei zu eigen : [Li reis et cil k'iluec esteient Bien
l'asëurent et otreient Que, s'en bataille est le
jor morz, Ascanïus o son esforz S'en puet aler
tot quitement A Montalban sëurement, En.
9399.] L'eritage sole a tenir Ëust desresnié
quitemant Par reison et par jugemant, Se cil
seus jorz fust trespassez, Ch. lyon 5857. Donc,

an istroient sanz redot Trestuit li autre quitemant;
Car puis que li uns lëaumant Istra fors
de ceste prison, Tuit li autre sanz mesprison
An porront issir sanz deffanse, RCharr. 2123.
Encor en tienent quitement Lor eritages si
parent (des Tostein, weil er bei Hastings das Banner Wilhelms trug), Rou
III 7663. [Robert,
ki dune ert reis de France .., Les fist par
sa terre passer E quitement partut aler, eb.
10 III 2176. Le regne ëust tot quitement, eb. III
7149. il nel volt quitement rendre, eb. III
2145. Emprès lor dist, s'il le (le chastel) rendeient,
Quitement aler s'en porreient, eb. III
4376. E tut aval vers occident Out Jugenes
tut quitement, Brut Arn. 3590. saisiron un
des pais, Qui seit riches et plentëis, Que nos
tienjon mais quitement, E desfendon de tote
jent En fin alo, sanz seignorage, Ghr. Ben. Fahlin
1201. Mes armes totes, ma vaiselle,
Ma despuille .., E ce qui mien est quitement
.., Lor donch, lor livre e lor otrei, eb.
1571. Vos aloz tendreit quitement, éb. 2473
u. a. Sa terre teneit quitement, Bien e en pais
e sagement, Troie 719. Telephus ot le päis E
tot le regne quitement, eb. 6649. Porparlee
ont la träison .., Qu'Eneas ait tot quitement
Tot l'erité qu'a lui apent E son aveir,
senz perdre rien, éb. 24917 u. a. Dune comanda
li reis e fist par ban crïer C'um laissast
quitement lui e les suens aler, SThom. W1950 ;
ebenso éb. 2053. Le val passèrent adonques
quitement, Mon. Guill. II 971. Cinc liues tut
en un tenant, Ici entur e envirun, Durrai de
creis a la meisun Quitement et en charitage,
La pleine terre e le boscage, SGile 2299.]
Douce dame, .. je sui vostre quitement,
Mer. 453. A l'un la (Vamor) donra quitement,
éb. 981. Cui l'onor porra avenir De
vaintre le tornoiement, Si en portera quitement
Un cisne, eb. 168. Par Avignon sifaitement
Gâegna li rois quitement Tout le pais,
Mouslc. 27040. Quanque portés, vëoir vorrai.
S'il y a riens de men contraire, Sacces, que te
ferai detraire ; Et se riens n'i truis, quittement
T'en yras et delivrement, RCcy2 7971. [voz
rendrez Ogier tout cuitement, Gayd. 176.
Outre s'en passent andui si quitemant Que
l'un ne l'autre n'i a perdu niant, Olin. 16. de
monsaignor Gladinel, Qui pris est en vostre
chastel, Ferés a s'amie present. Rendés li
trestot quitement!, Durm.2 3604. Et mesire
Ydiers sohaidoit Qu'ele (la vile) fuist soie quitement

Et toz li päis ensement, éb. 4423. Dame,
donés moi quitement Tot vostre cors entièrement
Et vostre amor sens repentie !, éb. 14809.
Dont doit fins amans convoitier Qu'il ait
s'amie quitement En sa baillïe fermement,
éb. 15025. Ja l'en cuide mener poignant (la fille)
Tout cuitement et sans bataille, Mais
Lanselos sans nule faille Saisist l'escu et puis
la lance, Envers le chevalier se lance, Bigorner
881.]
ruhig, in Ruhe: entent quitement

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(Buono Giamb. : chetamenté)
ceulx qui parolent, Brun.

Lat. 385

quite ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(doch S. 386: quietement). [Et dont
prist congiet a tous et s'en revint en son pays
a grant joie, et trouva tout quittement, et le
rechurent tout a seigneur, Appolonius 146,28.]
quite ≈ GermaNet:unbedingt ⇔ WordNet:NA
unbedingt
: Se tant n'ëust d'alegement,
Illoec morust tot quitement, Ille 5553. [Les
letres dient en grezeis Qu'a la plus bele
(Göttin) d'eles treis Sera la pome quitement,
Troie 3885. Dïomedès le (das Palladion)
redemande .. ; suens est quitement, éb. 26623.
Dient: «Telamon Aïaus Le (das Palladion)
dëust aveir quitement, Senz nul desdit, senz
nul content», eb. 27063.] [ele (la cité) est si
quitemant moie Que il n'est hon cui rien an
doie, Perc. H 8623.] sa prouesce tant li dure
Qu'il vaint tot le tornoiement Si bien, si biau,
si quitement, Que desur tous le pris en porte,
Jub. NRec. I 338. Vous me pôés et vendre et
engagier Si cuitement corne vostre destrier,
Mitt. 252,18. [Sans nul sejor Devoit la bataille
estre a hui, Mais cuitement l'avrai ancui,
Bigorner 8736.]

vol:8-col:114-line:35 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quitëé s. f.

DMF: 0

[FEW II 2 1473b, 1474a quietus; Godefroy VI 521c ]

quitëé ≈ GermaNet:Besitz ⇔ WordNet:possession=synonym
freier, ruhiger Besitz: Nus remaindrat Espaigne
en quitedet, Ch. Roi. 907. Li rois
Evrains le (le chastel) fist fermer, Qui l'a tenu
an quitëé trestoz les jorz de son âé, Et tandra
trestote sa vie, Erec 5405. En pais e en grant
quitëé Rot reis Pelëus son régné, Troie 29529.
[Vuilles qu'ait paiz e quitëé D'or en avant en
cest renné, Chr. Ben. Fahlin 2791. S'onor e sa
grant duchëé Teneit eisi en quitëé, eb. 9630.

Li fis mainte grant question .., Se li eir
tendront la duchëé En paiz long tens, en
quitëé. Si qu'il ne seient fors chacié, Deserité
ne eissillié, éb. 9970 u. oft.] Ma terre ara en
lige qitëé, RCambr. 4120. sui ses hom en liges
quitëés, Og. Dan. 1353. Le päis et le régné

Tint trestout en quitëé, Auc. 35, 4. Et dus
Garins vint a l'estour, Ki tint Pavie en quité
(l. quitëé), Mousk. 4694. [Et pais et quitee
(l. quitëé) lor promet en sa vie ; Lors fu la gens
mult lie, durement l'en merci, R Alix. 231, 27.
Rende moi Fierabras, mon fil, le redouté, Et
de moi tiegne France trestoute en quitëé,
Fier. 72 ;

quitëé ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
doch eb. 70 : De moi tiegne sa tere en
pais et en quitëé (zweis.). Il n'estoit rois ne dus
ne quens, Mais chevaliers est oit si buens Que il
tenoit en quitëé Terre autele comme conté,
Bigorner 7349. Bataille ont prise .. ; Li queus
qui le pïor avra, De l'autre sa tierre tenra A
tos jours mais en quitëé, Et si l'en fera ligëé,
eb. 7499. Mais avoec vous aim ge mieus poverté
Que toute Franche tenir en quitëé, BHant. festl.
I 6838; ebenso eb. III 8523. Toute Bourgoigne
li doins en quitëé, eb. II 7155. Tout le
roiaume et trestout le régné Orent delivre et
tout en quitëé, eb. II 15545. Qu'ele lor rendist
la oitié Trestut en peis e en quitié (zweis.), Ambr. Querre s.
8918. Remenbre tei de ton
rëalme, Que senz porter escu ne hiaume Eus
en pais e en quité, Que nuis n'i aveit abité,
eb. 9617 (nach Q. Paris, Introd. 8. XVII sind
das zweisilbige und das dreisilbige Wort ungleich
gebildet).

Befreiung, Erlaß'. Cil (der Papst) a le rei
del vo laschié, Mais enjoint li a e lôé, Por
aveir del vo quitëé, Qu'une abeïe povre
quere, Que seit fondée el non Saint Pere,
Tant li doinst del soen .. Que toz tens mais
seit asazee Et el non Saint Pere enoree,
Rou III 5518.


vol:8-col:115-line:35 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quitement s. m.

DMF: 0

[FEW II 2,1473a, 1474b quietus; Godefroy VI 522a\

quitement ≈ GermaNet:Besitz ⇔ WordNet:possession=synonym
[freier, ruhiger Besitz : Vuilles qu'ait paiz e
quitëé D'or en avant en cest renné, Et je revoudrai
ensement Que li tuens ait teu quitement
Qu'onme des miens riens n'i forface,
Chr. Ben. Fahlin 2794. Plevi se sont e afïé
Qu'il träireient la cité, O ço que lor possessions
E lor aveir e lor maisons E lor ami e lor
parent Eussent pais e quitement : Ço sera
parlé as Grezeis, Troie 24746.]

quitement ≈ GermaNet:Erlaß ⇔ WordNet:NA
Erlaß : jo oi .. saint baptizement E de mes
grans pechiés pardun et quitement, SEust. in Ram.
XXXVI 27, 305.

vol:8-col:115-line:50 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

quiter vb.

DMF: quitter

[.REW8 6958 quietus; FEW II 2, 1471by
1473a; Qam
.* 739b quitter; Godefroy X 464a]

quiter ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
trans. mit persävd. obj. : jem. losgeben, freigeben
:
[Toz les prisons que il aveit Ne qu'il en
sa prison teneit, A toz asous, quitez les a,
Chr. Ben. Fahlin 3811. Mais Rous ., quita
puis ses prisons toz E lor donna deu suen
adès, eb. 3934. Toz lor prisons lor a quitez,
eb. 4780. Tost porra l'om estre al défaire O al
raiembre o al quiter .., Uns chevaliers est
moût tost pris, Troie 11815. bien li jurent ..
que tuit cil seront quité Qu'il voudra, eb.
24930. E por Andromacha le plus Fist les
dous fiz Hector quiter, Qu'il voleient a mort
livrer, eb. 26355.] fors de prison cuité, Gayd.
230. Et vous et vos compaignons quit, Tout
por l'amour au chevalier, Ch. II esp. 2328. de
eheste mort sont quité, Rend. C 148,12. Nis
de le mort les a quités Li bons sire a cui il
sont, eb. C 157,12. il a de mort respitié Celui
qui cuidoit en la sente Estre de mort tantost
presente; Mais moût bonnement le cuita,
JCond. II 135, 81. Bien li sembla qu'il le
quitast (den Gefangenen). Si l'a a saint Martin
quité, Qui toz jorz l'out de fers gité, PGat. SMart.
5160. 5161. D'estre destruis fist Alori
quiter Ogiers, Enf. Og. 1368. Diex quita par
(l. por ?) leslermes Marie Mazaleine, Quant el
lava ses piez, ce est chose certaine, in Ruteb.

II 488. [N'estes pas de mortalité Ne 4de
corrupcïon quité Dou tout, Rose L 19104.]
jem. einer Leistung ledig erklären, aus einer

quiter ≈ GermaNet:entlassen ⇔ WordNet:free=near_synonym
Verbindlichkeit entlassen : «Au comenchier mes
cors la t'afïa, Que tu l'avroies; or m'en quiteras
ja». Prist Seneheut, par le poing li livra,
quiter ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Mitt.
151,4. Roys Baratons reprist a dire:
«Bien vueill l'acordance sanz ire. Puis que sor
moi la meterez, Bonnement en soiez quitez !»
Saladins respont: «Grant merci De ce que
vous me quitez ci!», Claris 28461. 28463.
[vous le quitiés de quanque il vous ot couvent
et li rendés toutes ses couvenances, Joinv.
342 c.] est tenuz .. de restorer au mestre ..
tous les doumages .., se li mestres ne le veut
quiter, LM est. 115. tant que ses mestres l'ait
quité, eb. 127. [Cil les meurs femenins savaient,
Car touz esprouvez les avaient, E teus
es famés les trouvèrent Que par divers tens
esprouverent; Par quei meauz m'en devez
quiter, Rose L 15233.] [Toutes ces choses
grievent moult Les oyseaulx, quant mauvaiz
maistre ont .. ; le maistre en est a blasmer
Et l'oysel en est a quitter, Gace de la Buigne
6982.]

quiter ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
mit sächl. Obj. : etwas auf geben, fahren lassen,
quiter ≈ GermaNet:erlassen|quittieren ⇔ WordNet:remit=synonym|attest=synonym|sign=near_synonym
erlassen, quittieren
: a no prïere et a no requeste
vous en ont anüaulement quitté Tarnende,
Taill. Rec. d'Act. 336. quita la clamor de
tote sa depte, Serm. poit. 157. Le trëu dis ans
quiterai, Emp. Goust. 284. je vous quitaisse
mout volentiers ceste cbnvenance, JTuim
119, 22. Il leur quita lors fois, Aub. 2229. nous
dist que desoremais estoit ses sairemens quitiez,
Joinv. 258 a. Li roys respondi aus messagiers
d'Egipte, que il ne feroit nulles treves a
aus, .. se il ne li quitoient les dous cens mille
livres, que il lour devoit encore, eb. 312 c.
[dou deliter Ne deivent pas (les dames) leur
part quiter, Rose L 4550.]

quiter ≈ GermaNet:erlassen ⇔ WordNet:remit=synonym
etw. durchgehn lassen, nicht entgelten lassen :
Toz torz et toz mesfez vos quit, Ch. lyon 2012.
«Niés», fait li rois, «avant venez ! Ton mautalent
quite a Brengain, Et je te pardorrai le
mien», Trist. Bér. 553. E quant il m'avra
resaissi De ma tere et de tot le mien, Ge Yen
servirai bel et bien, Et li cuiterai les damages
Que il m'a faiz e lm huntages, Ouil. Mar.
11473.

quiter ≈ GermaNet:abzahlen ⇔ WordNet:NA
etw. abzahlen : Tout a son veu a Diu quité,
Rend. G 41,10. Bien quitent a eure et a droit
L'uns a Tautre ço que il doit, Ferg. 82,17. De
tous ches gens (l. geus) en vérité Ai souvent
mon escot quité, J Jour. 2606.

40

quiter ≈ GermaNet:überlassen ⇔ WordNet:entrust=near_synonym|delegate=near_synonym
etw. überlassen: tel joie vos cuit et reni,
Mdtzner Afz. L XLV 54. J'ai mult plus de
joie et de délit Que li rois de France n'en a,
ce cuit. S'il a sa richece, je la li cuit, Et j'ai
m'amïete et jor et nuit, Rom. u. Post. III
3511, 53 [vgl. hierzu Molière, Misanthr. I 2:
Si le roi m'avoit donné Paris ..]. [S'il (li valiez)
a grâces, si li demeurent ; Je ne bé pas qu'eus
seient meies, Ainz les li quit, Rose L 14628.
Si n'ai mais cure d'ermitages; J'ai laissié
deserz e boschages, E quit a saint Johan Baptiste

Dou desert e maneir e giste, eb. 11703.]

[La terre qu'os li avez quise, Non pas son la
vostre devise, Qui deci là où Seigne undeie,
Icele vos quite e odtreie, Chr. Ben. Fahlin
11324.] se, par chartre, Tout le rëaume li quitot
De Hongrie, que il quite ot Avant que il fust
em prison .., PGat. SM art. 103. Et cildistrent
que ja la terre Ne la vigne prestres n'avreit,

Ja tant sermoner ne savreit. Car lor peres
ne pot quiter, N'einsi ses heirs déshériter,
N'unques ne l'aveit otreié, eb. 3383. En quinze
jorz .. Ot il (der Eroberer Richard) Cipre süe
quitee, Si qu'el fud de Frans habitée, Ambr. Guerre s.
2063 (vgl. seue quite, eb. 8425).

quiter ≈ GermaNet:entledigen ⇔ WordNet:NA
refl. sich entledigen: Prestre, .. Dius, por
faire son message, T'a fait au pule messagier.
Prestre, quite toi et desgage! Car tu as mise
t'ame en gage Des pèlerins a port nagier,
Rend. G 59, 4. Prestre, .. te lo ne tu messones
En süant sanc o cant de plour, Por toi quiter
a ton segnour, Ke de ton fanon ne faussones,
eb. G 94, 5.

quiter ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
abstehen von .. : nous déportons et quitons
d'ore en avant dou prendre rivage des nés,
qui arriveront a no portelette, Rois. 294.

quité pc. pf. =

quiter ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
quite, frei zu eigen: Mais
bien saciés que je vauroie, Ançois que de moi
partissiés, Que a la dame rendissiés En bonne
pais trestot quités Ses castials et ses fermetés,
Ses prisonniers et ses amis, Que vos avés a
tort conquis, Ferg. 162,18.

vol:8-col:118-line:32 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quiteur s. m.

DMF: 0

quiteur ≈ GermaNet:Quittung ⇔ WordNet:receipt=synonym
[der eine Quittung ausstellt : s. Godefroy VI 522c (14. Jahrh.).] [FEW II 2
,1471b.]

quiture s. /., s. cuiture.

quivrer vb., s. cuivrer.
quivriier, quivroiier vb., s. cuivriier.
quoi adj., s. coi.
quoinses adv., s. cainses.


vol:8-col:118-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


quos = que los

DMF: 0


vol:8-col:119-line:1 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

r s.m.

DMF: r

r ≈ GermaNet:Buchstabe ⇔ WordNet:alphabetic character=synonym
der Buchstabe r : [R est une letre qui
graingne; De felonnie adès engraingne. Sans
R ne puet on nomer Riche mauvais ne renomer
Le mauvaistié de son vil los. Quant li
waildiaus vieut rongier l'os Et autres ciens i
vient pour prendre, Sans R ne le puet desfendre.
Tout autresi con li ciens relie, Voit on
le mauvais rice encrelle (od. en ereile) : Si
doivent estre compaignon Li mauvais riche
et li gaignon, Huon le Roi ABC 241 ff.] Ave,
qui moult ne t'aimme, il mescroit et meserre,
De ton non ai ja (l. ai ja MA od. ai M A), après
métrai un R, Et puis [un] I delez, lors si arai
MARI, OCoins. 739, 74. [Premier se voult
(Mahieu) recommander A l'evesque de
Therouenne; Ne sçay, s'il y a R ou N, Ne par
quels lettres fu nommés; Mais il estoit bien
renommés, Lefèvre Lament. IV 52.]

vol:8-col:119-line:20 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

r9 (vor vokalischem Anlaut) re- (Präfix).

DMF: 0


vol:8-col:119-line:21 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


ra s. m.

DMF: 0

ra ≈ GermaNet:Rahe ⇔ WordNet:NA
{Rahe : ra, 5. FEW XVI 652a (14. Jahrh.) ;
mndl. ra.]

râachatëor s. m., raachater vb., s. rachatëor,
rachater.

raainçon, râançon s. /., s. râençon.


vol:8-col:119-line:27 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


râaisier vb.

DMF: 0

[itrans. jem. wieder auf richten, neu stärken:
s. Godefroy VI 526a (Herman, Bible).']

räale s. m., s. raille.


vol:8-col:119-line:31 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


räamir vb.

DMF: raamir

[REW3 7144 redimere; FEW X 179a\ Godefroy VI 526a.
vgl. raiembre]

räamir ≈ GermaNet:loskaufen ⇔ WordNet:ransom=synonym
[trans. loskaufen: Diex .. fist genteoffrande
De son cors, por nous räamir, Regr. ND
4, 3. Sire, .. tu veus estre tormentés .., Pour
le tien pule räamir, eb. 15, 7.]
räancle s. m., räancler vb., s. räoncle, räon
cler.

vol:8-col:119-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

räancrer vb.

DMF: 0

[FEW I 93b ancora]

räancrer ≈ GermaNet:ankern ⇔ WordNet:NA
[re fl. ankern, vor Anker gehn : s. Godefroy VI
526b (GGuiart).]

vol:8-col:120-line:4 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


räatir vb.

DMF: 0

[trans. (einen anderen seinerseits) angreifen

räatir ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(vgl. äatir) : Et li fu vis (im Traum) qu'il ot tel
faim Qu'il li estevoit par reclaim L'un des
piés a cel mort mangier; Si le mangoit par
grant dangier. Et, quant il s'en voloit partir,

Si aloit l'autre rahatir Pour mangier, et, par
faim (Hds. fin) destroit, Li rois cel autre pié
mangoit, Mousk. 17755.] [Godefroy VI 526b.]


vol:8-col:120-line:13 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabace s. f.

DMF: 0

[FEW X 4a *rabb~]

rabace ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
[ein Fischereigerät: s. Godefroy VI 526c
(14. Jahrh.).]

vol:8-col:120-line:17 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabache, rebeche s. f.

DMF: 0

[FEW X 3b *rabb.; Gam* 741a rabâcher;

rabache ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Godefroy VI 526c] unnützes Geschwätz:
«Biaus preudon (spricht
der Mönch) .., maine l'ent (den dervé) en
maison !.. Et demain le ramenras chi, Quant
un peu il ara dormi. Aussi ne fait il fors
rabaches». «Dit chius moines (spricht der dervé)
ke tu me bâches (= bâtes) ?», Ju Ad. L
551. De lor rebeche n'ai mais cure, Trist. Bêr.
3247.

vol:8-col:120-line:28 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabain $. m.

DMF: 0

rabain ≈ GermaNet:Rabbiner ⇔ WordNet:NA
[Rabbiner: s. FEW X la aram. rabb, (14. Jahrh.).]

vol:8-col:120-line:31 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabais s. m.

DMF: 0

rabais ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
[FEW I 273b *bassiare; Godefroy X 465a] Preiserniedrigung : Rois.
200 (Zusatz v. J. 1440).

vol:8-col:120-line:35 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

l»o Kïll S fil AT QK

DMF: rabaisser

[FEW I 273b *bassiare; Godefroy X 456b] trans. wieder niedersetzen, senken:
[Si avoit
haucié le pié destre, Desus la gorge li voult
métré (der Vilain dem Fuchs) .. ; Si con cil
rabessoit son pié, Renart l'a pris par mi aus 40

denz, Ren. M XVI 252.] Laris a l'espee hauciee
Et par grant vertu rabessiee Seur le
hiaume; Daton feri, Le mestre ceincle l'en
rompi, Suz la blanche coife gemee Est la bone
espee avalee, Claris 2095. sa lance le vit haucier
Et rabaissier encontreval, Perc. 32913.
Cist pesant marbre contreval Nous covenroit
a rabaissier, eb. 29721. [les ondes de la meir
portoient la nave par semblant jusques aus
nües et rabaissoient jusques en abisme, Men. Reims
70.] übertr. wiederum niederdrücken :
ke nos rabaissons (inclinemus) tot ce ke d'orguilh
soi ellevoit el corage, Job 308, 2. [Là
destruist si lor crüeutez Et rabaissa si lor
mautez, Qui vos direit confaitement, Par
queu manere ne comment A merveilles sereit
tenu, Chr. Ben. Fàhlin 41280.]

rabaissier ≈ GermaNet:erniedrigen|senken ⇔ WordNet:NA
(den Preis) erniedrigen, senken : ont

rabaissé la vente de la dicte cervoise ung
denier sur chacun lot, Rois. 200 (Zusatz v. J. 1443).

rabaissier ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
refl. sich erniedrigen (übertr.): Dunkes cant
cascuns elliz soi rapresset et rabaisset par
l'esgard de sa floibeteit, soit dit a droit del
saint homme, ke il dolenz sïet el fembrier,
Job 308, 42.

rabaissier ≈ GermaNet:ablassen ⇔ WordNet:NA
intr. ablassen: Li arpens de bois, selonc
drois pris, est prisiés dix sous l'arpent, mais
on doit regarder le siege du bois .. ; et, s'on
voit qu'il vaille mains, par malvès terroir ou
par malvese vente ou par malvese revenüe, on
doit et pot rabaissier du pris, Beauman.1
21
912 ; ebenso eb. 27,15.
rabaissier ≈ GermaNet:sinken ⇔ WordNet:go down=synonym
sinken (im Preis):
quant les pris des dits
trois grains rabaisseront, Rois. 209 (Urkunde
v. J. 1443).

vol:8-col:121-line:37 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabale s. f.

DMF: 0

rabale ≈ GermaNet:Werkzeug ⇔ WordNet:NA
[ein Werkzeug: s. Godefroy VI 527a (14. Jahrh.).~\

vol:8-col:121-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabandoner vb.

DMF: rabandonner

[FEW I 231b frk. ban; Godefroy VI 527b]
[trans. hinwiederum einen (anderen) preisgeben:

O, Dame (Ste Marie), .. Tes fius se met
en abandon A toi, et tu le rabandones A tes,
cui tu guerredones. Dieus veut ke tu sen don
redones, Rend. M 268, 6.]

rabandoner ≈ GermaNet:preisgeben ⇔ WordNet:break=synonym
[refl. sich von neuem preisgeben : s. Godefroy,
a. a. O.]

vol:8-col:121-line:49 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabarbatiî adj.

DMF: 0

[FEW 1247a barba; G am.2 753a rébarbatif]
[abstoßend, rauh, unfreundlich: s. Godefroy
VI 527b (Froissart).]

rabardel s. m., rabardie s. /., rabardois adj., s. robardel
, robardie, robardtâs.


vol:8-col:122-line:3 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabast s. m.

DMF: rabaster

[FEW X 2a rabb- ; Gam.2 741a rabâcher]

rabast ≈ GermaNet:Lärm ⇔ WordNet:racket=synonym
[Lärm: s. Godefroy VI 527c (16. Jahrh.).]

vol:8-col:122-line:6 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabaster vb.

DMF: 0

[FEW X 1b rabb-; Gam.2 741a rabâcher]
Godefroy VI 528a]

rabaster ≈ GermaNet:lärmen ⇔ WordNet:loud=near_synonym
[intr. lärmen: Uns fous .. Dreit a la sale
vint corrant, Un pau tint a son col moct grant.
Crie, huche, bat et rabaste, Forment s'angoisse
e moct se haste, Chr. Ben. Fàhlin
35037.]

vol:8-col:122-line:14 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabat (rabatre) s. m.

DMF: rabat

[Godefroy VI 528b. vgl. rebat]

rabat ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Zurückschlagen (eine Finte ?) : Pour ferir sus
l'espaulle le signe fait li a ; Mais il fist un rabat,
dessus se ravala, BSeb. XXV 806.

rabat ≈ GermaNet:Vorrichtung ⇔ WordNet:support=has_hyponym|facility=synonym
techn. eine Vorrichtung am Wurfgeschoß:
Mangonniaus refont fiere noise Là où foudres
du rabat issent, GGui. 1 1356.

rabat ≈ GermaNet:Vorrichtung ⇔ WordNet:support=has_hyponym|facility=synonym
techn. eine Vorrichtung zum Sperren des Verkehrs auf einem Flusse:
nous avons otroyé
as eskevins et al conseil de la vile de Lille qu'il
facent trois rabas en le riviere .., là où savront
qu'il soient plus utle et plus porfitant a
détenir le navie ; et leur avons crëanté ke les
cous des trois rabas devant dis reprengent as
avoirs ki par iluekes passeront en le maniéré
ki ci est escrite: Del mui de blet quatre deniers
.., del mark de seil (Salz), puis qu'il est
entrés el rabat, trois deniers .. ; se cil rabat
avoient mestier de refaire ou de détenir,
refaire les doit li ville, Rois. 253.

rabat ≈ GermaNet:Preisermäßigung ⇔ WordNet:NA
Preisermäßigung: a icelle (a la loy, der
Behörde) en appertient .. de faire les dits
hauches et rabas (des Bierpreises) ainsy que
cy devant est dit, voires si tost que les dits
grains avront soustenu les dites hauches ou
rabas, Rois. 209 (Urkunde v. J. 1443).

vol:8-col:122-line:41 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabatement s. m.

DMF: 0

rabatement ≈ GermaNet:Preisermäßigung ⇔ WordNet:NA
[Preisermäßigung: s. Godefroy VI 529c (13.
Jahrh.).]

vol:8-col:122-line:44 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabatjoie s. m.

DMF: rabat-joie

rabatjoie ≈ GermaNet:Freude ⇔ WordNet:joy=synonym
[der die Freude niederschlägt, Leidbringer:
(kein Eheweib), Qui ne traicte trop durement
Son mari, quant prinse a sa proye; Souffrir
lui fault paine et tourment: Pour ce l'appell'on
rabatjoye, EDesch. VIII195,10. Pour un
voir dire cent foiz ment (das Weib), Et veult
pour jurer qu'om la croye, Ja soit ce qu'il soit
autrement: Pour ce l'appell'on rabatjoye,

eb. v. 20 (Refrän der Balade). [Godefroy X
466a.]


vol:8-col:123-line:3 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabatre vb.

DMF: rabattre

[Godefroy X 466a. vgl. rebatre]

trans. jem. wieder (d.h. zurück) niederschlagen

(im eigtl. Sinn) : [A ço qu'il se volt
redrecier, Un chevalier le rabati, Rou III8841.
Au grant chaple des branz d'acier Lor rabatent
maint chevaler, Ghr. Ben. Fahlin 18586.]
Et il est es arçons sailliz, Si reconmence la
besoigne, Mès li compaing vers li se joigne,
Que par force le rabatirent Et d'espees tant le
bâtirent, Par un pou qu'il ne fu tüez, Claris
1868. S'assaillent en diverses guises, Uns
estoquent, autres rabatent, Vueille ou non, a
terre l'abatent, GGui. II 7844.

übertr., jem. oder etw. nieder schlagen, zurückweisen'.
li ardors de malice rabat adès as
terrïenes chose[s] celui cui ille porprant (ad
20 inferiora semper incurvât), Greg. Ez. 16,13.
petit a petit assüaget lo coraige, ensi ke per lo
deleit del los amollist de la viguor de sa droiture.
Mais maintenant la doit om rabatre, eb.
111,16. L'un fait roi, l'autre emperëor, Duc u
conte de grant valor; Et quant tout a, si le
rabat (Fortuna), Mousk. 26245. Vilainemant
menjüe qui en tel leu s'embat, Quar il trueve
a l'entree mainte foiz tel rebat Que si très
crüelment arriéré le rabat Que, s'il bien ne se
tient, que tout envers l'abat, Jub. NRec. I
363. Se par celi de qui m'est alumee, Ceste
dolors n'est un pou rabatüe .., Tr. Belg. II
133, 22. Couardie, orghius et cremors, Quant
tant ont tenciet a amours Et guerroyet et
combatut, De legier i sunt rabatut, Et molt
degaste couardise Humilités et biel servise,
BCond. 358, 2585. Lou barat per barat rabatre,
Lyon. Ys. 1532. Por l'orguil dou lÿon
rabatre Fait l'on lo chien devant lui batre, eb.
40 2691.

rabatre ≈ GermaNet:erlassen|rabattieren ⇔ WordNet:remit=synonym
jem. etw. erlassen (aucun d'a. r.): «rabatez
moi du hauban et des coustumes que je doi au
roy pour le mestier devant dit !» Et icil l'en
doit rabatre, LMest. 262.

rabatre ≈ GermaNet:abziehen|mindern ⇔ WordNet:NA
etw. in Abzug bringen: Mais moult li (dem Fleische mit seinen Gelüsten)
rabat de sen
conte La dame, qui moût bien la donte,
GGoins. Enpereris 2925. et quant il avera
racaté ce demi marc, il le doit rabatre et
ramenir de le rente, Urk. Douai 60,11. Dete
a coust, qui lonc tans delaie, Est trop cousteuse
a espaier. Tempre bien faire et mal laier

Fait rabatre coust et manaie, VdlMort 215,12.
toz les esplois qu'il lèvera de l'eritage dusques
a tant que li cous li sera rendus, seront siens,
sans riens rendre ne rabattre as parchonniers
qui n'i vaurrent riens métré, Beauman.122, 2.
s'il rabatoit des levees les coustemens, donques
aroit il presté les coz malgré sien, eb.

22, 2. sans riens rabatre des levees de l'iretage,
eb. 68,11. Donques, se cil qui emprunte en
morgages veut pledier de l'usure, toutes les
despuelles que li uzeriers leva sunt rabatües
de le dette, eb. 68,11. Et se il treuve que la
mesure ne soit bone, li plastrier en paiera
cinq sous d'amende ; .. Et cil a qui le piastre
avra esté livré, rabastera de chascune asnee ..
autant corne on avra trouvé en cele qu'il
avra esté mesurée de rechief, LMest. 109.
tu dois tousjours eslire ce qui est ton
prouffit, toutes autres choses reffusees et
rabatües, Ménag. I 203. Vous contés sens
rabatre (übertr. ihr urteilt, ohne zu bedenken,
daß es auch anders hätte gehn können als ihr annehmt
), Bast. 3992.

rabatre ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
intr. nieder stürzen: o les morz abat les vis;
Car li mort qui d'amont rabatent, Encontre
val les vis abatent, Thébes 1681.
rabaudir vb., s. resbaudir.
rabauer vb., s. rabrouer.
rabe s. /., s. rave, rage.

vol:8-col:124-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabee s. f.

DMF: 0

? : Li autorel font teus rabee, Qui ilueques
sont assamblé, Quant il avront tant voleté,
Que ja d'iluec ne' partiront Desi au jor que il
charront, HAndeli IV 427 (La Bataille des sept Ars). [Glossar
: rage; Godefroy VI 530a:
vol rapide et impétueux; eher rabache «unnützes
Geschwätz».]


vol:8-col:124-line:38 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabehet s. m.

DMF: 0

rabehet ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
[ein Elender, Impotenter : Nos avons çaiens
un bruhier, Un durfëut, un hebohet ( Var.
rabehet). Ahi! con Damerdex me het, Qui fui
des bons vallès aquius, Et des cortois et des
gentius, Si pris cest caitif par nature, Gautier Le Leu
399, S. 178 mit Anm. (La Veuve).] [Godefroy VI 530a.]

vol:8-col:124-line:46 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabelir vb.

DMF: 0

[FEW I 320a bellus]

rabelir ≈ GermaNet:wiederaufbauen ⇔ WordNet:NA
[trans. (eine Brücke) wiederherstellen: s.
Godefroy VI 530a (GGuiart).]

vol:8-col:124-line:50 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabet s. m., rabete s. f.

DMF: 0

[ein Fischereigerät ( =

rabet ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
rabace) : s. Godefroy VI 530a (U. Jahrh.).] [FEW X 4a.]

vol:8-col:125-line:1 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabevrer vb.

DMF: 0

[itrans. von neuem tränken : Adonkes Joie
ne demoure, Ki le raboivre en ichele oure De
l'autre vin a clere fache, Rend. M 186, IL
Ains s'âatist par fine amour De Dieu servir
dusk' en le fin. Dont le raboivre o grant baudour
Joie dou tiers vin plain d'odour, Joious
et cler et fort et fin, eb. M187,10.] [Godefroy VI 530a.] vgl. abevrer.


vol:8-col:125-line:10 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabi adj.

DMF: rabi

[FEW X 8b rabidus; Godefroy VI 530b] rasend, wütend, toll
: leus de faim rabis Dévoré
agniaus, Mousk. 7042. Mais que vauroit
une brebis Entre mil leus de faim rabis ?, eb.

7649. Chil du chastel venoient comme gent
foursenee, Ensi que chien rabit, BSeb. VIII
259. kiens rabis, eb. XII 144. Si comme un
chien rabbi chascuns le (den Helden) redoubta,
eb. XXI 594. tant estoit rabis (der Ritter im

Gefecht) Qu'adès aloit as grans si laissoit les
petis, Bast. 430.


vol:8-col:125-line:22 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabiier vb.

DMF: 0

intr. rasen ;

rabiier ≈ GermaNet:durchdrehen|rasen|wüten ⇔ WordNet:NA
toll, von Sinnen sein: Oxf. LHs.
VI 8 V.

(v. Roß) feurig, wie toll einher sprengen:

Vostre chevaus n'est mie des miex corans;
L'autre jor nen ert mie si rabïans, Ains resambloit
ronchin a päisant, Aiol 4230 mit Anm. [Godefroy VI 530c.]


vol:8-col:125-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabillier vb.

DMF: 0

rabillier ≈ GermaNet:setzen ⇔ WordNet:NA
[trans. wieder instand setzen: s. Godefroy X
466c (14. Jahrh.).] vgl. abillier.

rabine s. /., s. rapine.

vol:8-col:125-line:34 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabiner vb.

DMF: 0

rabiner ≈ GermaNet:lassen ⇔ WordNet:refrain=near_synonym
trans. (ein Roß) rennen lassen: Fous est
qui plus isnel (cheval) demande. Cil le rabine
par la lande, Thebes 5638; vgl. raviner. [FEW
X 67a, b rapina.]

rabinos adj., s. ravinos.

vol:8-col:125-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabiter vb.

DMF: 0

rabiter ≈ GermaNet:bevölkern ⇔ WordNet:NA
[trans. wieder bevölkern: A haute voiz a toz
diseit (Cassandra) Que tot certainement saveit
Qu'or sereit Troie desertee, Ja ne sereit
mais rabitee, Troie 4890; vgl. abiter.]

45] rabler vb.

trans. zusammenraffen: Coveitise porte la
borse, Tuzles deniers conte, e enborse Nuit e
jor quanqu'el puet rabler, Besant 1955.


vol:8-col:125-line:49 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


vol:8-col:125-line:45 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabonder [unmatched lemma]rabonder vb.

DMF: rabler

DMF: 0

intr. hinwiederum (andererseits) überfließen,
im Überfluß sein:
Cestei (contreie) enrechist
de multitudine de bestes, l'atre rabundet

de planteit de bleif, Greg. Ez. 103,17. [Quant
grant dolor tient homme e merre, Li cuers li
estraint, clôt e serre, Tant estait clos sanz
entr'ovrir Que par force l'estuet morir. E
quant trop grant joie i rabunde, Rovre en le
euer tant e soronde Qu'ainz que clorre se
puisse arrere, Remuert l'on bien par teu
maniéré, Chr. Ben. Fahlin 32389.] [Godefroy
VI 531c.] vgl. abonder.


vol:8-col:126-line:10 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabonir vb.

DMF: rabonnir

rabonir ≈ GermaNet:beruhigen|trösten ⇔ WordNet:calm=synonym|cheer up=synonym
[trans. beruhigen, trösten: Famme, tout le
voir t'en diray : Raboni soiez et sëure, C'est a
dire que je t'aseure: Le mestre suis, Jub. Myst.
II 373 (La Résurrection de Nostre Seigneur).] [Godefroy VI 531c.] vgl. abonir.

vol:8-col:126-line:16 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


raborder vb.

DMF: 0

raborder ≈ GermaNet:entern ⇔ WordNet:NA
[trans. (ein Schiff) abermals entern: Ja recevront
mainte groingnïe Cil dedans, ainz que
il s'estordent Aus galïes qui les rabordent, Si
con l'amiraut le commande, GGui. II10156.]
[Godefroy VI 531c.] vgl. aborder.

vol:8-col:126-line:22 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabot s. m.

DMF: 0

rabot1 ≈ GermaNet:Knirps ⇔ WordNet:NA
Knirps: Avoirs (Reichtum) fait bien d'un
petit page, D'une froucine, d'un rabot, Qui
n'est pas graindres d'un cabot, Un grant seigneur,
un grant doien, GCoins. Ste Leocade 721 ;
s. Glossar, [zu nfz. nabot, s. Gam.2 642a.]

vol:8-col:126-line:28 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabot s. m.

DMF: rabot

[Gam.2 742a rabot; Godefroy X 467b]

rabot2 ≈ GermaNet:Hobel ⇔ WordNet:carpenter's plane=synonym
[Hobel : Qui bien veut faire un breulet, il
faut qu'i soit fait de euer de quesne de carter,
sec, sans neus, et que il soit fait au rabot
aussi comme une fléché et que il soit un
poi plus gros que la verge d'un boujon,
Modus 132, 32.]

rabot2 ≈ GermaNet:Abfall ⇔ WordNet:waste=synonym
Späne, Abfall: scobs: rabot a carpentier,
Catholicon in Olla (Scheler meint d'instrument pour son produit
»; der Hobel heißt scobina).
raboter vb., s. réboter.

vol:8-col:126-line:40 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabouin s. m.

DMF: 0

rabouin ≈ GermaNet:Scheidemünze ⇔ WordNet:NA
[eine Scheidemünze: s. Godefroy VI 532b
(Guill. de Tyr).]

vol:8-col:126-line:43 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabout s. m., s. Godefroy VI 532b («terme de

DMF: 0
droit, établissement d'une hypothèque1', 13.
Jahrh.).


vol:8-col:126-line:46 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rabriver vb., s. Godefroy VI 532c (GGuiart);

DMF: 0
vgl. abriver.


vol:8-col:126-line:48 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rabrouer vb.

DMF: rabrouer

[FEW I 550a germ. *brod; Gam.2 742a rabrouer1;
Godefroy X 468a]

rabrouer ≈ GermaNet:anfahren ⇔ WordNet:NA
[trans. jem. hart anfahren: Vous .., Qui
ainsi m'alez rabrouant, EDesch. VII183, 249.

or m'a desdaing lassé, Qui sanz raison par
lettres me rabaue <:yaue>, eb. III 384,14.]
racaille $. /., s. rascaille.


vol:8-col:127-line:4 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racamaz s. m.

DMF: 0

racamaz ≈ GermaNet:Stoff ⇔ WordNet:fabric=synonym
5 [ein kostbarer Stoff: $. Godefroy VI 533c
(14. Jahrh.).]

vol:8-col:127-line:7 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racaz s. m.

DMF: 0

racaz ≈ GermaNet:Stoff ⇔ WordNet:fabric=synonym
[ein kostbarer Stoff : s. Godefroy VI 533c (14. Jahrh.).]

vol:8-col:127-line:10 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

racener vb.

DMF: 0

racener ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
trans. jem. zurückwinken: O la manche del
blanc hermine Le raceine (Dido den Eneas)
cent feiz et cent, Mais ce ne li monte neient,
En. 1963; vgl.acener. [REWz 1932 *cinnare.]
15 racensir vb., racerer vb., racerure s. /., s. acensir, acerer, acefèure. [Godefroy VI 534a,
&.]

vol:8-col:127-line:17 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racesmer vb.

DMF: 0

[Godefroy VI 534b. vgl. acesmer]
trans. etw. wieder herrichten, wieder ordnen:

20 [Illuec sunt descendu li vasal aduré Et racesment
lor armes, es chevaus sunt monté,
jRM ont. 40,19. Cascuns rachesme entor lui
son conroi, Ansëis 5130. La vile prist .., Si
fist la cité refermer Contre Charlon, et racesmer,
Mousk. 5017.] Le lieu trouvèrent soillié
et degasté, Car cil i orent longuement conversé
Qui au garder orent pou aconté. Au miex
qu'il porent ont le lieuracesmé Et netement et
a droit ratourné, Enf. Og. 7358.

racesmer ≈ GermaNet:ausstatten|schmücken ⇔ WordNet:furnish=synonym|decoration=near_synonym|adorn=synonym
[jem. neu ausstatten, schmücken: Söef le
menoie (das Mädchen, das den Lancelot pflegt)
et atire Aussi com el fëist son pere: Tot le
renovele et repere, Tot le remüe (Var. racesme)
et tot le change, RCharr. 6689. Et paiien
sont d'autre part rachesmé, Ansëis 10549.]
racesmer ≈ GermaNet:rüsten ⇔ WordNet:forearm=synonym
refl. sich hinwiederum rüsten :
[Göemagog se
racesma E de lutier s'apareilla, Brut Am.
1115.] Et puis son destrier esporonne Viers
cheus qui remonté estoient De nouviel, et
se racesmoient, Rieh. 3588.

vol:8-col:127-line:41 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachacëor s. m.

DMF: rachasseur

rachacëor ≈ GermaNet:Treiber ⇔ WordNet:NA
[Treiber (Treibjagd): s. Godefroy VI 534b.] [figürl. Liebhaber:
Haro! haro! Prenez bien
garde cy, Vous qui avez rachaceux a souhait!
Ne l'espousez comme j'ay fait; ainsi Dame
serez, quelque gré qu'on en ait, EDesch. V
79,18 (Klage einer Ehefrau).]

vol:8-col:127-line:48 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachacier vb.

DMF: rachasser

rachacier ≈ GermaNet:zurücktreiben ⇔ WordNet:be adrift=has_hypernym|draw back=has_hypernym
trans. zurücktreiben: Et voient bien .. Les
uns fuir, les uns kacier, Et puis les fuians
rakacier, Voient maint caoir en la kace, Qui
aine puis n'ot song de manace, Ille 5816. li

orages et le tormente les racacha arriéré en
Coustantinoble, RClary 25. vgl. rechacier.

rachacier ≈ GermaNet:treiben|jagen ⇔ WordNet:forge=synonym
[(das Wild) treiben: «se tu as chiens qui les
(les tessons) puissent racachier, si les quier u
pais environ, Modus 88,37. Demande: Se
vous estiez veneur d'une abbaÿe, Où il ëust
grans connins a chacier, Qu'ameriez mieulx,
ou estre au rachacier, Ou vous tenir par nuit a
l'acropie'?» Response: «J'ameroie mieulx
faire le rachas Que de cropir la nuit trop Ion-10
guement: On y a froit et angoisse et tourment;
Au rachacier n'est pas uns homs si las,
EDesch. VIII 121, 235. 240.] [Godefroy VI 534c.]

vol:8-col:128-line:15 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rachan s. m.

DMF: 0

rachan ≈ GermaNet:Heilmittel ⇔ WordNet:curative=near_synonym
[Heilmittel für den an Asthma leidenden Jagdvogel:
Prenez rachans petitz .. et donez
les a maingier a l'oisel, et il sera gariz maintenant,
Ghatrif 66,4
rachan ≈ GermaNet:Glossar ⇔ WordNet:NA
(Glossar: lat. racanus
«lacerta magna'1).]

rachat adj., rache s. /., s. raschat, rasche.


vol:8-col:128-line:22 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rachat s. m.

DMF: rachat

[Godefroy X 468c. vgl. achat]

rachat ≈ GermaNet:Loskauf ⇔ WordNet:NA
Loskauf : [De vos est il moût granz domages,
Quant i leiroiz la teste an gages Sanz
rachat et sanz rëançon, Perc. H 7811.] Bien en
i ot quatre mil mors, Ki de lonc tans erent
amors A bien siervir, sans nul racat, Le
diable en guise de kat, Mousk. 28299. Et
respont Nobles: «Je l'ottroy; Mais saichiés, se
me creïés, Que entre vous deus pais ferïés;
Que cilz qui ert matés rendus, Sans nul racat
sera pendus, Que ja raençon n'en donra», Ren. Suppl. S.
321. nule mesprison N'est si laide
con träison, Ne por grever plus pôetis N'est
nuis que privez ennemis. Jai por rachat ne por
proier Ne doit l'on teus genz èsparnier, Mais
con plus est votre privez, Plus aspremant le
tormantez, RBlois III38,1277. Ne por rachat
ne por prier Ne voloit malvais espargnier,
Fl. u. Lir. 149. Mais s'on aparsoit son barat,
Mors est sanz faille, sanz rachat, eb. 878. pris
est sanz point de rachat, Barb. u. M. III
108, 389. Sans rachat convenoit morir, Qui le
seigneur vouloit trâyr, Cleom. 4399. elle doit
estre arse sanz rachat et sanz déport, LMest.
208. Et por le racat del conte Guillaume deus
mile et cinq cens livres parisis, Taill. Roc.
d9Act.
284. nus fiés qui vient en descendant
(das auf direkte Nachkommen ubergeht) ne
doit racat au segneur, Beauman.114, 8. quant
fiés esquiet a hoirs qui sont de costé, ü y a

racat, et li racas si est de tant comme li fiés
vaut un an, eb. 27, 2.

rachat ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Reukauf : Ki Carité prent a ostesse, Il herberge
bone maistresse. Tout markëant sont a
li mat; Ne crient cochon ne cochonesse, Ne
vendëour ne venderesse, Ki mius vende ne
mius acat, Sans repentir et sans racat. Carités
ne doute barat, Rend. G 156, 7. Peu voi home
ki sans racat Ne se soit vendus a peccat Et de
soi perdre ne travaut, eb. G 230,10 («regret d'avoir condu un marché
»).

rachat ≈ GermaNet:Lösegeld ⇔ WordNet:NA
Lösegeld : Grant honte doit li filz avoir Et
trop par est de vil matere Qui rachat prent
dou sanc son pere, GCoins. Ste Leocade 346.
Bern. LHs. 309, 3.

rachat ≈ GermaNet:Aufnahme|Einschränkung ⇔ WordNet:restriction=near_synonym
Aufnahme, Einschränkung: ont mandee
Leur pais au roi et crëantee Tout a son voloir
sans rakat, Mousk. 26927.

vol:8-col:129-line:19 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachatable adj.

DMF: 0

[loskaufbar : s. Godefroy X 469a (14. Jahrh.).]

vgl. achatable.


vol:8-col:129-line:22 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachatëiz, rachetëiz adj.

DMF: 0

(Sklave), Knecht, den man loskauft, loskaufen kann (verächtliche Bezeichnung)
: Se ja un en
(de vos sermons) trespas, dont soie jou hounis,
Le jour soie jou pires que sers racatëis! Ja n'en
iert uns par moi alevés ne francis, R Alix.
251, 25. Et il firent la fosse, li cer rachetëis

rachatëiz ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
(vorher v. 844 : Quatre cergens apele, qui furent
de Berri) ; Et Hugues li traites fait la dame
venir Et gitier an la fosse, Orson 851. [Ki n'i
venra, sers iert racatëis, Ans'èis 9335.]

vol:8-col:129-line:33 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachatement, rachetement s. m.

DMF: rachètement

[Godefroy VI 536a. vgl. achatement]

rachatement ≈ GermaNet:Loskauf|Erlösung|Befreiung ⇔ WordNet:liberation=synonym
Loskauf, Erlösung, Befreiung: vint al rachatement
(redemptionem) de la humaine lingïe,
Dial. Gr. 194,15. rachetement (redemptionem),
Greg. Ez.
18, 8. Mors est vos peres, n'i a
racatement (da ist nichts rückgängig zu
40 machen), Aub. 314. Se les (die gefangenen Freunde)
puis mettre a nul rachetement,
Tant en denrai (l. donrai) et or fin et argent,
Que Noirbonois seront riches (l. riche et) manent,
FCand. 124. [servirons trestout molt
boinement Por le racat de son repairement,
BHant. festl. I 6754.] De Murglaie s'espee le
(Vamulainne) manecha forment. Ja em presist
le teste sans nul raquatement. Quant
Sarrasin li vinrent tost et hasteement. Le bastart
ont enclos, Bast. 4671. Vo (Jesu) mors
estoit no vie et no raquatement. Au tiers jour
en fesistes saint ressuscitement, eb. 6163. par

Tobler-Lommatzsch Altfranzösisches Wörterbuch A

se mort nous fist (Jesus) d'infier racatement,
GMuis. I 375. [Diex, ki en Jherusalant Soufri
la mort por no racatement, Ansëis 2261 Far.]


vol:8-col:130-line:4 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachatëor, rachetëor s. m.

DMF: racheteur

[Godefroy VI 536b, 661b. vgl. achatëor]

rachatëor ≈ GermaNet:Erlöser|Befreier ⇔ WordNet:liberator=synonym
Loskäufer, Erlöser, Befreier: rachiteres (redemptor)
et pastres des animes, An. et Rat.
XXVII 53. rachatere (redemptor), Oxf. Ps.

77, 39. [Souvint lor que Deux lor aïe Et racheterres
est de lor vie, eb. 77, 37, S. 314. Sire, li
miens ajüerre e li miens râachaterre, eb. 18,16,

S. 23.] raachatierre, Cambr. Ps. 18, 14. raacheterre,
eb. 77, 35. racheteres (redemptor), Greg. Ez.
5, 35; [ebenso eb. 13, 38; 43, L] nostres
rachateres (redemptor noster), Dial. Gr.
35, 21. tu, qui es mes rachetierres (redemptor), Turpin
I 30, 28. nos sires es et nos sauverres
Et de tuit (l. tout) le mont racheterres,
GCoins. 341, 30. [Jesu Crist, li nostre salvere
E del chaitif mund rechatere, Ev. Nicod. A
1872, S. 59.] Or avons exemplaire Jhesu no
créateur .., Del humaine lignïe le boin réparateur,
Pour boine bouche faire no seul vrai
racateur, GMuis. I 253.


vol:8-col:130-line:25 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachater, racheter vb.

DMF: racheter

[Godefroy VI 536b, 661b. vgl. achater, acheter
]

trans. etw. loskaufen (durch Bezahlung eines Preises) ; auslösen
: Racheter vuel la mort mon
fil Et de ma char et de mon sanc, Guil. d'A.
538. li dui anfant seront suen, Qu'a truander
li seront buen. Gart les bien, si fera que sages.
Qu'il li rachèteront ses gages, eb. 688 mit Anm.
Pur ço s'ala a Turs .. ; Mais il ne porta
là mäaille ne denier; Ses guages li covint
rachater u laissier, SThom. W 4454. Encor
fait on au siecle por lui (um Alexanders willen)
tamaint paiage Et donne maint avoir et
rachate maint gage, R Alix, in Rom. XI 243,
503. Nos rachatrons noz gages (sagen die
schlechten Richter) anz ke pais i soit mise, Quel
part ke li chien cuerent, nos cornerons a prise,
Poème mor. 356 c. Moût fu simples Richars li
rois, Viles, chitez et les castyaus, Les villez et
les bours nouvyaus, Que ses peres ot engagiés,
Raccate li rois enforchiés. Et quant trestout a
raccaté, Le prevost son pere a mandé, Rich.
5378. 5379. Li cuens Guillelmes .. Al mostier
vait le service escolter; Totes ses armes fait
métré sor l'altel, De l'or d'Arabe les volt puis
rachater, Cor. Lo. 319. fu el costé de la lance
Férus por no mort racater, Regr. ND 264, 6.

II. 6

rachater ≈ GermaNet:anzahlen|abstottern ⇔ WordNet:pay=has_hypernym|deposit=role|pay off=has_hypernym
abzahlen (einen Teil einer Schuld): TJrk. Douai
64, 9 ; eb. 60,19.

rachater ≈ GermaNet:zahlen ⇔ WordNet:pay off=synonym
rachater un fief die Lehensgebuhr zahlen:
Nus n'est contrains a penre bail, s'il ne veut;
6 et bien se gart qui le prent, car sitost corne il
Ta pris et il an a fet hommage et foi au segneur,
il convient qu'il racate le fief au segneur de le
valeur d'un an a sen coust, Beauman.115,3.
il converroit qu'il racatast se bourgesie (der
10 Bürgersohn, der volljährig wird), Bois. 11,1.
rachater ≈ GermaNet:wiedergewinnen ⇔ WordNet:NA
etw. frei machen, wiedergewinnen :
Se le pris
an pöez avoir (im gerichtlichen Zweikampf),
S'avroiz conquise et rachetee L'enor a la déshéritée,
Ch. lyon 5084 Var. Du duc Ogier vos
dirai a itant, Qui se conbat en la presse plus
grant .. ; A grant esfors va son cors desfendant,
Mais il le fait por vie racatant, Og. Dan.
5476. Frans les assallent, mult les vont apressant;
Cil se desfendent por vie racatant, eb.
20 8002. [il se combatent sor vie racatant,
BHant. festl. I 7352; ebenso eb. I 7829.]
[E chascuns tant del suen i mete Que raienz
en seit cist pais Des mains as morteus
enemis, Nos e noz vïes rachatees, Troie
25 25145.]

rachater ≈ GermaNet:loskaufen|befreien ⇔ WordNet:ransom=synonym|clean=near_synonym
[jem. loskaufen, die Freiheit geben: Ço vos
puis bien dire e retraire, Ne fust oriente la
destinee, S'el (Polyxena) pöust estre rachatee
(Var. délivrée), Troie 26540. Las prist li
quens Gui d'Abevile, Quis tint e mist en sa
prison, Qu'aveir voudra lor râançon: Tant
com il se voudront amer, Tant les convendra
rachater, Chr. Ben. Fahlin 38780. por mil
mars d'argent me racata, BHant. festl. 12454.
Racatés ert demain a son commant, eb. 18810.
De Deu soit sil honiz Que larron nul rachate !,
Flor, de Borne 5320; eb. 5016.]

rachater ≈ GermaNet:erlösen ⇔ WordNet:deliver=synonym
jem. erlösen : Räachete (redimé), Deus, Israel
de tûtes ses anguisses!, Cambr. Ps. 24,20.
Räachete (redime) mei e aies merci de mei!,
eb. 25,11. del sanc .. Dont Deus racheta tout
le monde, Eracl. 5932. [Pur vostre pople rechater
Vus laissâtes en croiz pener, SOile
3625.] Tous li mondes est entechiés De mal et
de vilains pechiés, Et Jesucris ne morra mais
Pour rachater bons ne malvais, Mahom. Z
997. Celui qui de son cors pechëours racheta,
BComm. 3242. A tant un cardenal venu, Qui
pour pardon et pour salu Des âmes prist
a prëecier Dou Signeur, qui soi clauficier
Laissa en crois pour racater Les siens et de
tourment gieter, BCcy2 6910.

rachcminer

132

rachater ≈ GermaNet:blasen ⇔ WordNet:blow=synonym
intr. zur Sammlung blasen: Sunent cil
graisle e derere e devant, E tuit racatent encuntre
l'olifant, Ch. Bol. 1833. Cil est mult
pruz ki sunet l'olifant, D'un graisle cler sis
cumpainz racatant, eb. 3194. Après disner a le
cor pris, Qui fu al dois devant lui mis. Fait le
voit bien et molt âate; Passe les prés si en
racate; .. Dont voit venir parmi les prés
Mutes de chiens bien acoplés, Partout 1820.

rachater ≈ GermaNet:loskaufen ⇔ WordNet:ransom=synonym
refl. sich loskaufen: Ja n'i perdroiz manbre
ne vie, Se an sa merci vos metez. Se de mort
ne vos rachatez (Var. rescôez) Seulemant par
merci crïer, Moût petit vos pöez fier An voz
vïes ne en voz cors, Clig. 2178. Mais or, quant
ne puet estre maire Ma honte ne ma deshonor,
Simerachaterai ( Var. rachèterai) des lor?, Troie
25208. [Se pour avoir se pôoit racater, Ja
mais en camp ne le poriés trover, BHant. festl.
I 5640.] Malbailliz fust et malmenez, Se
il ne se fust rachetez Envers moi de toi (indem
er dich hingab), Ben. 5402. se il avenoit que
aucuns aprentiz du mestier dessus dit se racheté
avant son terme .., LMest. 67. Nus aprentis
ne se puet rachater de son mestre, se il ne
forjure le mestier a touz jours, eb. 236.

vol:8-col:132-line:26 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

rachaz s. m.

DMF: rachaz

[:Treibjagd : J'ameroie mieulx faire le rachas
Que de cropir la nuit trop longuement,
EDesch. VIII 121, 237; s. rachacier.]

rachaz ≈ GermaNet:Schläger ⇔ WordNet:hood=near_synonym
[Schläger (Ballspiel) : Nous avons de piautraille
un tas, D'enfans qui ne font que ferir
Joueurs de paulme et de rachas, EDesch. VIII
93,19.]

vol:8-col:132-line:34 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachel s. m.

DMF: racheau

[BEW* 6991 radicalis,FEW X 17a]

rachel ≈ GermaNet:Wurzelstock ⇔ WordNet:NA
[Wurzelstock: s. Godefroy VI 535b (14. Jahrh
.).]

vol:8-col:132-line:38 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racheminer vb.

DMF: racheminer

[Godefroy VI 535c. vgl. acheminer\

racheminer ≈ GermaNet:zurückführen ⇔ WordNet:NA
Irans, auf den rechten Weg zurückführen:
Dex envoia Trais brandons de feu qui ardoient,
En l'eir desus le char pendoient; Dex
l'eir oscur enlumina, Les forvaiez (Pilger)
rachemina, Com il fist les filz Israel, Qui orent
soffert grant flaiel Egypte, NDChartr. 104.

racheminer ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
refl. sich hinwiederum od. seinerseits auf den Weg machen:
[Maintenant se sont avoiiees
(die Mädchen), Si s'an vont grant joie menant;
Et mes sire Yvains maintenant De
l'autre part se rachemine, Ch. lyon 5811.
Dreit vers Rôem les entraînent, E li Normant
se racheminent Après les rotes esgarees, Chr.

Ben. Fahlin 22196. En Taube, qui parut matinne,
Dreit vers Danfront se racheminne, eb.
36818. a Bonni vinrent au sierain. La nuit i
jurent, mais al main Vers Melëum se racheminent.
D'esrer et cTesploitier ne finent, Tant
k'il sont venu en la vile, BViolette S AT 798.
A tant Gerars se rachemine, D'esrer et cTesploitier
ne fine, Par plains et par bois molt
grant oirre, Tant que il est venus a Loirre,
Tout droit au chastiel de le Marche, eb. 1332.]
Vous estes li chemins, où on se rachemine (zur hlg. Jungfrau gesagt
), Friere Theoph. 8b, in Ztschr. f. rom. Ph. I 248.


vol:8-col:133-line:14 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

Tâcheron {rachier) s. m.

DMF: 0

Auswurf, Speichel: sputaculum: Tâcheron,

01. 4120 Carp. vgl. cracheron.


vol:8-col:133-line:17 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racheté s. f.

DMF: rachette

[.REW* 7013 arab. mfa; Gam* 749b raquette;
Godefroy VI 535c
]

rachete ≈ GermaNet:Handfläche ⇔ WordNet:NA
[Handfläche: Ces deus focilles sont continüés
en la jointure de la main par leur extrémités
desous o les os de la racheté de la main,
HMondev. Ghir. 273; eb. 271 (
rachete ≈ GermaNet:Glossar ⇔ WordNet:NA
racheta; Glossar : carpe

, squelette du poignet).]

rachetement s. m., rachetëor s. m., racheter
vb., s. rachat ement, rachatëor, rachater.


vol:8-col:133-line:27 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachever vb.

DMF: 0

rachever ≈ GermaNet:enden ⇔ WordNet:NA
[intr. von neuem enden: Ci racheve li parchemins,
Chr. Ben. Fahlin 32068.] vgl. achever.

vol:8-col:133-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachier, ragier, raiier vb.

DMF: 0

[REW* 6992 radicare ; FEWIII 235a eradicare;
Godefroy VI 536c, 560a. vgl. esrachier,
forragier (= fors ragier)] trans. ausreißen
, losreißen: proievet ke li
hom de Deu deniast eissir de cele mëisme
fosse, par ke il pôist del mont fors ragier
(evellere) la roche, ki devoit chaoir, Dial. Gr.
145, 9. (eb. Z. 17 gïbd. esragier) ; car mëisme la
pesantume .. sodainement d'eaz traveilhanz
fors ragïe (evulsa), par k'ele n'atocheroit la
fosse de Martin, ele donat un sait, eb. 145,17.
Mais quant il cez choses crîoit, en mëismes cez
voiz fut ragiez fors del habitacle de sa char
(de habitaculo suae carnis evulsus est), eb. 253,1.
et les altres ostent de forsenerie les prosperiteiz,
car eles les assüagent, les altres ragent del
tot fors (eradicant) de le esperance de conversion,
car eles les ellievent, Job 325, 34. il (der böse Feind)
raiet (eveïlit) lo euer per lo debotement
de mavais desïer de l'estaige de sa droiture,
Greg. Ez. 15, 28. tote li plantacïons ..
serit raieie, eb. 52, 7. nos vëons raieies les

citeiz (urbes erutas), eb. 80,15. li corages
estroiz de félonies a poines puit estre raiet
(divelli) d'icales, An. et Rat. XVIII 6. li
foens .. anzois est sechiez k'il raiez soit,
SSBern. 62,19. Li tristes departemenz mostret
bien cum douce soit li conpaignïe(ie) de
Tainrme et del cors, quant ele a poines en
puet estre dons rayeie (dum vix tandem avelli potest),
nés quant cil qui vit ne puet mais
sostenir la corruption del cors, SSBern. 130,10

33. ele (li raisons) de cez (les terrïenes choses)
ne puet estre rayeie (avelli) senz dolor, eb.

131,8.


vol:8-col:134-line:14 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


rachier vb.

DMF: racher

[REW* 7017 rak- (Schallwort); FEW X
35 a rakk-;

rachier2 ≈ GermaNet:spucken ⇔ WordNet:spew=has_hypernym|vent=role
vgl. crachier] intr. spucken:
conspuere: rachier, Guil. Brit.
101a. expuere; rachier, eb. 109b. exoreare
: rachier, eb. 109a. Ensi firent Giwiu, quant
hum ot Deu jugié .., Enmi le vis li unt escopi
e rachié, SThom. W 1938. Mais les payennes
vont dessus la croix rachant, God. d. Bouill
21140 (Gachet). Lors li racha en mi le vis,
RViolette S AT 6542. rache contremont el
despit de Jesu, Aiol 9646. li rachierent en sa
benoite face, Brun. Lat. 642 (Interpol.), race
sus (auf das heiße Eisen) et si le moille, Mont. Fabl.
ÏV 83 (Var. crache), ensi coume chascune
passoit par devant l'escu, elle rakoit et
escopissoit desus, Merlin II232. Il commença
a escopir ou rachier contre terre, Urk. 14. Jahrh. Carp. rascare.
[Vins qui est fais de
pûmes mëures .. vaut especïaument a ciaus
qui ont le pis aspre et sech, et qui ne püent
legierement rachier, Rég. du corps 119,15. Et
pour ce, quant tu as tendu ton reseul, dois tu
escopir (Var. raquier) de ta salive a l'ouree du
quarrefourc .. et froter la salive de ton pé,
contre terre bien fort, Modus 84, 37. raquiier
Tilander Glan. lex. 216 (15. Jahrh.).]

rachier2 ≈ GermaNet:spucken ⇔ WordNet:spew=has_hypernym|vent=role
trans. (Blut) spucken : [Aighes ki sunt d'alun
.. sont bones a maintes maladies, si com a
chiaus ki rakent sanc et le gietent fors, Rég. du corps
26, 8. Les venteuses ki sont mises entre
deus espaules, font bien a chiaus ki racent le
sanc par tous, eb. 41,4. Et du vomir se doivent
garder cil ki ont le pis estroit, et ki malvaisement
alainnent, et ki legierement rachent
le sanc, eb. 57, 33.]

rachier2 ≈ GermaNet:anspucken ⇔ WordNet:ptyalize=has_hypernym
[jem. anspucken: N'iavoit Sarasin, leus que
le monstier voit, Ne fache encontre ordure, et
puis si les raquoit, BSeb. XI635. Tellement le

6*

racha .. Qu'il convient que li dus .. Passast
outre le mer sus le gent mescrëant, eb. XX
989 (ubertr.).]
rachos ad)., s. raschos.


vol:8-col:135-line:5 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

racine s. f.

DMF: racine

[REW* 6995 radicina; FEW X 18b ; Gam.2
743a racine
; Godefroy X 469c]

racine ≈ GermaNet:Wurzel ⇔ WordNet:NA
Wurzel (oft als Heilmittel verwendet) : radix :
rachine, Gl. Lille 39b. [Encor s'en siut la
granz dolçors, Ki tost saine les mais d'amors ;
Senz erbe beivre e senz racine A chascun mal
fait sa mecine, En. 7969. Et terre, tant com
ele dure, Ne porte espice ne racine, Qui vaille
a nule medecine, Que l'an n'an i ëust planté,
S'àn i (in dem Zaubergarten) avoit a grant
planté, Erec 5761. Je sant le mien mal si grevain
Que ja n'an avrai garison Par mecine ne
par poison Ne par herbe ne par racine, Clig.
649. «Dame», fait il, «j'ai ci veüe Une herbete
et une racine, Qui a en soi trop grant mecine»,
Perc. H 6912 Var. Mielz vuelent vivre de
racines Corne bestes e salvagines, Pur ço ke il
seient delivre, Ke en servage a plenté vivre,
Brut Arn. 237.] Ee en engleis isle apelon, Ee
est isle, torn est espine, Seit raim, seit arbre,
seit racine, Rou III 5538. [establis ses (de la vigne)
racines (stabilisti radices eius), Cambr.
Ps. 79, 9.] Je ai .. en bois vescu de racine,
Fol. Trist. B 186. [Après apris tote mecine,
Quanqu'est en herbe et en racine, Et d'espisses,
de lor valor, Parton.2 4598.] [Amors li
ot el euer planté Un arbre florit et ramé. Les
racines sont de sospir, Et tuit li rain sont de
désir; La fuelle fut de pensement, Et la flors
fut de dous atent, Florimont 8395.] Sovent
entor son hermitage Aloit le conte fossoiant,
Herbes et racines traiant, Que dedenz sa maison
portoit. Et quant uns hom li demandoit
Qu'il de ces raicines feissoit, Et il a chascuns
respondoit .., Que il ne manjoit autre chose,
Joufrois2 1664. 1667. Il cuillaient es bois les
glandes .. E cerchaient .. Feves e peis e teus
chosetes Con fruiz, racines e erbetes, Rose L
8372. et de cel haut mont (Olimpus) naist une
fontainne, ki samble, quant on le boit, destempremens
de toutes les boines hierbes et de
toutes les boines espisses dou monde; et ki le
boit, il ne sent enfermeté nule dedens trente
ans, s'il tant puet vivre, Lettre de Prestre
50 Jehan, in Rutéb. II460. L'ermitez .. N'aporta
point au roy de miche bulletee .., Ainchois ly
aporta mainte pomme paree, Dez glans et dez

rachinez de la forest ramee, HCap. 213. [Tot
avant, fera une décoction de vïoletes, de
poumes, de semence de cahordes .., et une
rachine de fonoil, Rêg. du corps 51,11. une
pieche de rachine de fleurs de glai, eb. 78,19.]
collectiv : Mais oneques n'i mangèrent
pain .., se fruit non qui ombroie, Et petite
racine et mente de ronsoie, Ch. cygne 15. Del
fruit de tous arbres vivons Et des herbes que
nous trouvons, Car nous trouvons le fruit salvage,
Ki croist adiès el hermitaige, Et les
herbes et la rachine, Le glane del caisne et le
fäine, Barl. u. J os. 4091. De pute rachine
pute ente, RViolette 8AT 511. de pute racine
vient Pute ente, JCond. II 72, 760. ûbertr.
male racine «schlimmes Früchtchen1 : Com
Rainouars samble male racine!, Alise. 134.
Moult es pute racine, eb. 184.

racine ≈ GermaNet:Rettich ⇔ WordNet:NA
[Rettich: Et s'il ne gerist por ce encore (der kranke Jagdvogd),
prenez dou frumen et de la
semence de racines et de anetz et de susamin,
racine ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Moamin
II47, 28. Un autre crister .. : prenez
de semence de por .. et de semence de racine,
eb. II48, 4 ; ebenso Ghatrif 31,14.16 ; s. Glossar,

8. 399.]

racine ≈ GermaNet:Gewürz ⇔ WordNet:flavorer=synonym
Gewürz [s. Tobler Verm. Beitr. II2 51] :
D'odour de lis, d'odour rosine, D'odour d'espeche
et de rachine Est au nés bons congiés
donés Por santé et por medechine Et por
oster le püasine Del enferm, tant k'il soit
sanés, Rend. M 140, 8. Marchëant d'autre
terre Aleient marchié querre; Vont par la
desertine Cueillant peiz et racine Et encens et
canele, Medecine novele, Espices a milliers,
Dont li leus est pleniers, Est. J os. 340 mit
Anm.

racine ≈ GermaNet:Ende ⇔ WordNet:death=has_hyponym|end=near_synonym
übertr. unteres Ende: fist lur lengues jus
trencier de la racine (àbscidi radicitus fecit), Dial. Gr. 111,1.
[prenez le (den kranken Jagdvogel)
söevemant o les mains et puis li prenez
la racine de sa lange et la li escorcié et après la li
oingiez de butre, Moamin II 23, 2 (radix lingue).
Quant il avint qe li oiseaux se grate molt
la racine dou col, eb. III 8, 2 (radix colli).
Qant li oisseaux semble avoir aucune dolor el
dos ou es racines des eles, eb. II 89, 2 u. a. (radix alarum).
et puis escorciez la racine de
la canule des pennes, où sunt li pëoil dedenz,
et fundés la de cele eve, et desus cele racine
gitez pevre poudré, eb. II 93,14 u. a. (radix
penne «bout creux de la plumeu). prenez de
poudre salse, qe l'en trove es racines de murs,

eb. III 14,2 (radix mûri «pied d'un mur») ; s. Glossar, S. 399 u. Tilander Glan. lex. 215
.]
[Compainz, au chastel desconfire Peut l'en
bien plus brief veie eslire .. E rompre jus5
qu'en la racine La forterece de venüe, Rose L
7890.]

racine ≈ GermaNet:Keim|Anfang ⇔ WordNet:microbe=synonym|beginning=synonym
figürl. Keim, Anfang : Tu mesfesis (sagt Eva zu Adam),
mes jo sui la racine De nostre mal,
Adam 581. Mult i ad poi fernes senz vice E
senz racine d'avarice, Brut Am. 1883. [Male
chose a en coveitise .., Ele est racine de
pechié, Rou III 11349.] Ha! coveitise deslëaus!
Tu ies racine de toz maus, Tu ies la
doiz et la fontainne, Guil. d'A. 900. [covoitise,
qui est racine de toz mais, Villeh. 253. Ceste
racyne est d'une visce Qui atochet a avarisce,
Florimont 4307.] Orgueil est la racine et commencement
de tous autres pechiés, Mênag. I
29. Rachine de tot bien (Gott), Alex. H 404.
Felonnie est semee et bien reprise, Chascuns
travaille a amaisseir avoir; N'el siecle n'ait
home ki rien se prise, Se il n'en puet raisiné ou
brainche avoir, Bern. LHs. 152, 2. joie ait
vers moi finei; Car j'ai el cors la rasine Ke ne
puis desrasineir, Wachem. Afz. L 33, 5. Vieux
barbiers ne sont bon seigneurs, Le queus, le
chien sont empirés, Car viellesce les a tüés.
Pour ce les a l'en en häinne Que de fruit ne
portant (Z. portent) racine {Keim des Nutzens),
30 I Y s. II 464.

racine ≈ GermaNet:Ursprung|Herkunft|Stamm ⇔ WordNet:origin=synonym|origin=synonym
figürl. Ursprung, Herkunft, Stamm: [vivre
devum franchement Corne li Romain dreitement,
Kar nus sûmes d'une racine E d'une
gent e d'une orine, Brut Am. 3927.] Moche de
mavaise racine, Tu ne viz mais que de rapine,
Lyon. Ys. 1907. fil a putain, de mauvaise
rachine, BSeb. XIV 678. il sont de no racine,
eb. XIV 702.
racine ≈ GermaNet:Kraft ⇔ WordNet:force=synonym|actuation=has_hyponym
übertr. innere Kraft
: li cons porte tel racine,
Sa dame en fet gésir souvine, Mont. Fahl. II
138. De tut mun quer vus seysi, Vus en avez
la racine, Lied in Rom. XV 248,16.

racine ≈ GermaNet:Wahrheit|Sachverhalt ⇔ WordNet:true statement=synonym|situation=synonym
übertr. Wahrheit, Sachverhalt : Moult eurent
grant merveille li enfant la röine, Quant
d'Esmeret, leur frere, ôirent la rachine, Qu'il
estoit en prison, en terre sarrasine, BSeb. XV
1423. Je desire a savoir de ches dis la rachine,
eb. XV 1430. Coers, con mauvais qu'il soit, a
le fois se décliné E prent remort en lui en
aucune rachine, eb. XIV 715.

racine ≈ GermaNet:Grund ⇔ WordNet:bed=synonym
de racine von Grund auf: Costentinoble en
est perdüe, Antïoche s'en est rendüe Et sou

racinete

138

giete au roy des Tartaires .. ; Et Acre en
tremble de racine, S'ele n'atempre (Z. n'a
tempre) medecine, Claris 49.


vol:8-col:138-line:4 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racinement s. m.

DMF: 0

[FEW X 19b radicina; Godefroy VI 537a]

racinement ≈ GermaNet:Stamm|Geschlecht ⇔ WordNet:gender=synonym
Stamm, Geschlecht: Reinsch KE 18. [De
Jessé .., de son racinement Une verge nestra,
Herman de Valenciennes, La Bible (nach Godefroy, a. a.
O.).]

vol:8-col:138-line:10 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


raciner vb.

DMF: raciné

[FEW X 19b radicina; Godefroy VI 537a.

vgl. enraciner] intr. wurzeln, Wurzel fassen:
[Li piniaus
fist au viel grant guerre, Desous lui se ficha en
terre, Illuec commenche a rachiner, RSSag.
1061. Au tierç jor commanda (Gott) .. que
toutes choses qui sont enracinées (Var. racinees)
en terre fussent faites celui jor, Brun. Lat.
12. Pur tut le munde ne pout itant Fere
(der Papst) ke il mëist pé avant; Fermrestut,
ne sout ke fere, Cum c'il fust raciné a la terre,
Deux. coli, anglon. Mir. SVierge 9,154, S. 37.]

raciner ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
übertr. : [Tute en vult la terre munder (von den Römern),
Que mais n'i puissent raciner,
Brut Am. 5526.] En l'onur de vus, nobles
reis, .. A qui tute joie s'encline, E en qui quer
tuz biens racine, M'entremis des lais assembler,
MFce Lais Prol. 46. [Li miens mais est si
racinez Qu'il ne puet estre mecinez, Clig. 651
Var.] Onques de mauvestié ne burent, Qui an
lor cuers pôist germer Ne reprandre n'anraciner
(Var. ne rachiner), Guil. d'A. 1402.
[l'ovre pesme e cheninne, Qui en France naist
e racinne, Chr. Ben. Fahlin 25608. Cist vit
l'ovraigne e l'atâine, Qui de pieç'a naist et
racinne, Connoist queu part ele cheveie, eb.
31034.] orguels et crüalteis Est repris et racineis,
Bern. LHs. 200,1. Mais Amours l'i
(home en la grâce Dieu) fait si racineir et tenir
Qu'i n'est nuns qui l'en pust sevrer ne departir,
Mar. s. arts 107.

raciner ≈ GermaNet:verwurzeln ⇔ WordNet:NA
trans. Wurzel fassen lassen (übertr.): Tu
rachinas en toi Toute mauvaise loi, Sam. B
33.

raciner ≈ GermaNet:ausstatten ⇔ WordNet:furnish=synonym
gründlich, reichlich ausstatten : Onques mes
hom de mere nez Ne fut de vit si racinez ..
com est Gautiers, Mont. Fabl. 1234. lonc tens
ai en li pensé, Sin (d'amor) ai lo euer si raciné
Qu'estre ne puis nuille saison Sanz amor,
tant en ai foison, J ouf rois2 735.

vol:8-col:138-line:51 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.

racmetc s f

DMF: 0

[FEW X 19b radicina-, Godefroy VI 537c]

racinete ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
Würzelchen : [Lors le prent par la main et si
l'en a mené, De meures de ronchier Ta moult
bien sâolé, Rachineitez et fruit en ont assez
porté, Doon 57.] Racinetes manjüent, Ch.
5 cygne 16. cuidoient tuit .., Que il ne manjast
a nul jor Fors que solement recinetes Et fruiz
salvages et herbetes, Jouf rois1 1679. Lors a
gardé au pié de l'arbre, Si a vëu deus besteletes,
Qui menjüent les racinetes De l'arbre, et
rompent a grant force Le euer et le fust et
l'escorce, Juh. N Bec. II 116 (De VUnicorne).
[En tout le monde n'a villete Ke jou n'i aie
rachinete, Et par tous les lieus où je vois Dist
on a moi a cleire vois:. «Dame, bien venüe
soiés, Chi, s'il vous plaist, vous herbregiés !»,
Mir. de vie et de mort 260, 8. 521 (Avarisce spricht).
Et quant li dent li (dem Kind) commence
a venir .., li face on tenir en se main
une rachinete paree de ricolice, ki ne soit mïe
trop sés, et une pieche de rachine de fleurs de
glai, car ces coses reconfortent les gencives,
Rég. du corps 78,18.]

vol:8-col:139-line:23 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racinos adj.

DMF: 0

[FEW X 19b radicina; Godefroy VI 537c
25 (16. Jahrh.)]

racinos ≈ GermaNet:NA ⇔ WordNet:NA
racinosement adv. von Grund auf : yestre
rachineusement estirpee et essorbee (radiciter extir pari), Bois.
390.

vol:8-col:139-line:29 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


racinote s. /., s. FEW X 19b (13. Jahrh.).

DMF: 0


vol:8-col:139-line:30 [volume list] Tobler-Lommatzsch Altfranzoesisches Woerterbuch, uncorrected OCR version, by permission of Steiner Verlag, Stuttgart. For reliable citations use the DVD edition, available here.


30 raeïon s. /., s. Godefroy X 488a (14. Jahrh.;

DMF: 0
«prébende ou bénéfice ecclésiastique»).


vol:8-col:139-line:32 [volume list] Tobler-Lomma